Sauvons nos trains ! Pétition lancée par la FNAUT

Pour participer aux discussions du forum, il faut tout d'abord créer un compte en vous enregistrant
nanar
Passager
Messages : 10128
Inscription : 15 Nov 2004, 10:07:16
Localisation : lyon 6è - www.darly.org & www.lyonmetro.org
Contact :

Sauvons nos trains ! Pétition lancée par la FNAUT

Message non lupar nanar » 24 Juin 2015, 23:53:50

Salut

Signez, et faites signer. Merci !
http://tinyurl.com/petition-fnaut

Nos trains sont une richesse nationale

Notre réseau ferré était l’un des plus performants du monde. Malgré l’explosion de l’usage de l’automobile et le développement du transport aérien, le rail avait su opérer un formidable renouveau en progressant dans tous les domaines :
- vitesse et confort (nouveaux matériels Corail, TGV et TER),
- desserte des zones urbaines (notamment en Île de France),
- sécurité (faible taux d’accidents) et environnement (nuisances marginales).

Mais aujourd’hui ils sont en danger

Que vous soyez usager quotidien pour votre travail ou vos études, ou voyageur occasionnel sur les TER, Intercités et TGV, vous subissez des dysfonctionnements croissants qui fragilisent ce mode de transport.

Vous êtes aujourd’hui confrontés :
- à une hausse régulière du prix des billets, non supportable pour les trajets à plusieurs,
- à des suppressions de trains, à des surcharges, à des retards répétés,
- aux ralentissements entraînés par la dégradation des infrastructures ;
- à la réduction des fréquences, aux correspondances difficiles, à la disparition de liaisons Intercités et à des fermetures de lignes qui pénalisent les villes moyennes,
- à une baisse des services offerts aux usagers (trains de nuit, auto-trains, restauration, vélo à bord, guichets et boutiques SNCF).

Vous êtes de plus en plus tentés de renoncer au train. Nombre d’entre vous l’ont déjà abandonné pour privilégier leur voiture personnelle, le covoiturage, l’autocar ou l’avion à bas coût. Et ce, malgré des temps de parcours généralement allongés, une baisse de confort, les risques de la route et une pollution accrue.

Mobilisons-nous pour sauver nos trains !

L’offre ferroviaire ne doit pas être limitée au TGV, à quelques grands axes Intercités et aux trains de banlieue.

Nous attendons de l’État :
- qu’il garantisse le droit à la mobilité, c’est-à-dire le droit de disposer d’un transport public fréquent, confortable et écologique ;
- qu’il assure son rôle de pilote du transport public ferroviaire et agisse rapidement pour enrayer le déclin du rail par une politique volontariste ;
- qu’il accélère la modernisation des voies ferrées et le renouvellement des trains ;
- qu’il exige de la SNCF un service de qualité, performant et à prix raisonnable.

La Fédération Nationale des Associations d’Usagers des Transports (FNAUT) défend les voyageurs depuis de nombreuses années. Participez à son action et signez cette pétition qui sera adressée au Président de la République.
Adressée à
M. le Président de la République
M. le premier ministre
Nous vous demandons de tout mettre en œuvre pour le maintien d’un service ferroviaire fréquent, confortable et écologique afin de garantir le droit à la mobilité pour tous les usagers du train.


A+
nanar
"Si vous ne considérez pas le vélo urbain comme une partie de la solution pour l'aménagement des villes, vous êtes une partie du problème."
Avatar de l’utilisateur
Airbus
Passager
Messages : 1231
Inscription : 16 Août 2011, 10:37:07
Localisation : Lyon 3

Re: Sauvons nos trains ! Pétition lancée par la FNAUT

Message non lupar Airbus » 30 Juin 2015, 14:20:58

Oui d'accord, il faut sauver nos trains, mais je ne suis pas sûr que la SNCF soit le meilleur défenseur du mode ferroviaire.
En termes de marchandises, elle a quasiment réussi le crime parfait du fret ferroviaire, elle est, ne l'oublions pas, le premuer transporteur routier de France au travers de ses nombreuses filiales routières !
En termes de transport de voyageurs, elle s'est elle-même mise en scène sur la route avec Id Bus.
Pour offrir des liaisons rapides et peu coûteuses en France, pourquoi la SNCF n'utilise-t-elle pas le réseau classique ?
Avant le TGV, les trains classiques assurés enrames Corail remorquées notamment par les CC 6500 mettaient Paris à 4 heures de Lyon environ. Aujourd'hui, on pourrait refaire la même chose, les infras existent et sont très largement amorties, me semble-t-il ! Des circulations en trains classiques sur l'artère impériale vendues à des prix compétitifs auraient quand même un réel intérêt en termes de temps de parcours, 4 heures c'est nettement moins que 6 pour le car sur l'autoroute non ?

Pourquoi ne pas ouvrir l'exploitation ferroviaire à d'autres opérateurs plus convaincus des vertus du mode ferroviaire ?
phili_b
Passager
Messages : 1153
Inscription : 04 Déc 2009, 13:45:14
Localisation : Lyon

Re: Sauvons nos trains ! Pétition lancée par la FNAUT

Message non lupar phili_b » 30 Juin 2015, 15:34:46

amorties ? oui et mais non si c'est mal entretenu.

Si on vend un véhicule, un objet, une infra , avec zéro entretiens depuis 10 ans, il ne vaut plus un clou.

L’ingénierie de gros œuvre n'est plus certes à refaire, mais tout le reste est à remettre debout sous peine de ne pas pouvoir dépasser le 60 km/h, sur certaines lignes.
Avatar de l’utilisateur
turbotrain
Passager
Messages : 616
Inscription : 19 Août 2010, 19:52:32

Re: Sauvons nos trains ! Pétition lancée par la FNAUT

Message non lupar turbotrain » 30 Juin 2015, 19:41:49

Je ne pense pas que le problème soit la SNCF mais plutôt le cadre économique, législatif et réglementaire autour du chemin de fer en France (voire en Europe). Avec les cars Macron dans les pattes + les infras en maintenance + les péages + l'absence d'écotaxe, pas sûr que ça se bouscule au portillon. D'ailleurs, les trains internationaux déjà ouverts n'ont pas suscité un grand engouement, et contrairement au car il n'y a pas d'acteur vraiment déclaré alors que l'ouverture à la concurrence du rail voyageur cabotage est prévue depuis longtemps.

Un autre risque que je verrais est l'éparpillement du marché en différents opérateurs conduisant in fine à son affaiblissement général ou à une concentration. Les petites lignes ne seront pas mieux desservies mais des privés auront bien pris leur part. Je ne comprends pas d'ailleurs la démarche de l'État, propriétaire exclusif de la SNCF, qui fait tout pour la laisser se faire concurrencer par des groupes privés et ne contribuant pas forcément autant à l'effort général en France...
Avatar de l’utilisateur
Airbus
Passager
Messages : 1231
Inscription : 16 Août 2011, 10:37:07
Localisation : Lyon 3

Re: Sauvons nos trains ! Pétition lancée par la FNAUT

Message non lupar Airbus » 02 Juil 2015, 17:56:27

Le problème c'est surtout qu'elle concurrence elle-même le rail, encore une fois tant en marchandises qu'en voyageurs. Il faut se souvenir de feu le Sernam, qui, les derniers temps, assurait plus de 98% de son trafic ... par la route ! Sans commentaire pour un promoteur du rail !

D'autres opérateurs seraient prêts à exercer un droit à la concurrence sur le rail, dans le cadre d'un cahier des charges précis, à l'instar de ce qui se passe sur les réseaux urbains.
Keolis ou Transdev exploitent d'ailleurs des lignes ferrées à l'étranger.

Aujourd'hui, le transport ferroviaire n'est pas vraiment ouvert à la concurrence. On a bien comme une sorte d'alibi quelques relations internationales ferrées au trafic modeste qui se placent d'ailleurs en concurrence avec les modes aériens et routiers (ex : Paris - Rome), mais rien de bien sérieux, il est vrai.
Le train étant le mode de transport quasi idéal pour des étapes inférieures ou égales à 500 km, en termes de performance commerciale face aux autres modes, le noeud du système se trouve bien sur le trafic franco-français, qui, à ma connaissance, n'est pas ouvert à la concurrence.

La multiplication de la concurrence sur un mode de transport, dans la mesure où elle est encadrée par des droits de trafic et des règles précises n'est en aucun cas néfaste au mode de transport lui-même.

Il n'est qu'à voir, pour s'en convaincre, l'essor considérable du transport aérien avec, parfois trois compagnies ou plus sur une même ligne. La concurrence ne s'exerce d'ailleurs pas que sur le seul volet tarifs, mais elle peut se faire sentir sur un niveau de services aussi.

Donc Sauvons les Trains, Oui, et mille fois Oui, ce qui ne signifie pas automatiquement Sauvons la SNCF !
Avatar de l’utilisateur
turbotrain
Passager
Messages : 616
Inscription : 19 Août 2010, 19:52:32

Re: Sauvons nos trains ! Pétition lancée par la FNAUT

Message non lupar turbotrain » 02 Juil 2015, 19:55:31

Au fond, la question dans ce cas est : pourquoi la SNCF, dont le cœur de métier est et reste le train, sur lequel elle a ou avait le quasi-monopole, a autant développé les modes routiers sur lesquels elle est presque (le verrou des cars étant sur le point de sauter) forcément déjà concurrencée par des acteurs au moins aussi importants qu'elle (sur ces marchés) ?
Avatar de l’utilisateur
Auron
Passager
Messages : 1482
Inscription : 18 Juil 2007, 18:01:51
Localisation : Lyon 5
Contact :

Re: Sauvons nos trains ! Pétition lancée par la FNAUT

Message non lupar Auron » 02 Juil 2015, 21:44:56

Que la SNCF dispose de transporteurs routier (Geodis) ou pas, ces derniers concurrençaient déjà le fret.
Je penses que la SNCF s'est dit que quitte à concurrencer le rail, autant que l'argent aille quand même dans sa poche.
Conducteur de TER à Lyon Perrache
Je me balade à Roanne, Paray Le Monial, Villefranche, Macon, Villars, Bourg en Bresse, Amberieu, SAG, Grenoble, Vienne, Valence, Avignon, St Etienne, Firminy
Et dès septembre à Clermont et bientôt vers Tours et Nevers.
Avatar de l’utilisateur
turbotrain
Passager
Messages : 616
Inscription : 19 Août 2010, 19:52:32

Re: Sauvons nos trains ! Pétition lancée par la FNAUT

Message non lupar turbotrain » 02 Juil 2015, 22:36:24

Auron a écrit :Que la SNCF dispose de transporteurs routier (Geodis) ou pas, ces derniers concurrençaient déjà le fret.
Je penses que la SNCF s'est dit que quitte à concurrencer le rail, autant que l'argent aille quand même dans sa poche.

Bonne réponse ! 8)

J'aurais tendance à dire la même chose. N'oublions pas que la SNCF a pour unique actionnaire l'Etat. En tant que société d'Etat, ses dividendes étaient reversés à l'Etat (maintenant ils sont remis dans le système ferroviaire depuis la réforme mais un retour en arrière reste possible). Dès lors, comme toute société, elle doit se positionner pour réduire ses dépenses et augmenter ses recettes, se diversifier, etc. pour rémunérer son actionnaire. C'est ce qui se passe depuis maintenant un certain temps.

En conclusion, plus que la SNCF, c'est finalement le gouvernement qui doit donner une direction claire à la SNCF et faire des choix. Or on a d'un côté une injonction de service public et d'écologie, de l'autre l'injonction à être bénéficiaire (à tout prix) et à devoir résister à toujours plus de concurrence (pas toujours très loyale) des modes routiers. :tickedoff:
Il n'y a donc ni direction ni choix : c'est la schizophrénie. :crazy2: On le voit très bien avec les Intercités ou les cars.
Avatar de l’utilisateur
Airbus
Passager
Messages : 1231
Inscription : 16 Août 2011, 10:37:07
Localisation : Lyon 3

Re: Sauvons nos trains ! Pétition lancée par la FNAUT

Message non lupar Airbus » 03 Juil 2015, 16:44:52

Oui, alors laissons la SNCF s'intéresser à la route, et ouvrons le rail à la concurrence, mais encore une fois, dans un cadre normatif très défini.
Il ne s'agit en aucune façon de faire n'importe quoi.
Si je reprends l'exemple des DSP en transport urbain, c'est bien l'AO qui fixe les règles et les candidats les prennent à leur compte, pour proposer ensuite leurs éléments différenciants, tantôt sur le coût de revient, tantôt sur les performances dans de multiples domaines.
Je crois que la démonstration n'est plus à faire de l'intérêt de ces procédures vu du côté des A.O. en tout cas.

Si l'on devait appliquer ce schéma au rail, on aurait une nouvelle émulation au profit du rail, et tout le monde devrait en bénéficier.
Avatar de l’utilisateur
Le Rail
Passager
Messages : 1412
Inscription : 20 Oct 2012, 18:17:11
Localisation : Lyon 7e

Re: Sauvons nos trains ! Pétition lancée par la FNAUT

Message non lupar Le Rail » 03 Juil 2015, 17:59:19

On pourrait peut-être déjà commencer par les TER pour les DSP, car selon ce que j'ai lu la région ne choisit pas l'exploitant qui est automatiquement SNCF.
alias Conige
Photo de profil : Écran Visulys de la station :T: :T4: Manufacture Montluc direction Hôpital Feyzin Vénissieux
Avatar de l’utilisateur
Airbus
Passager
Messages : 1231
Inscription : 16 Août 2011, 10:37:07
Localisation : Lyon 3

Re: Sauvons nos trains ! Pétition lancée par la FNAUT

Message non lupar Airbus » 08 Juil 2015, 10:21:39

Le Rail a écrit :On pourrait peut-être déjà commencer par les TER pour les DSP, car selon ce que j'ai lu la région ne choisit pas l'exploitant qui est automatiquement SNCF.


Oui tout-à-fait d'accord. Ca pourrait être intéressant en effet qu'une grande Région puisse ouvrir une consultation pour l'exploitation de son réseau régional.
On pourrait avoir des surprises, et la SNCF, pour tenter de garder son marché historique, et d'autres opérateurs, pour tenter de s'imposer, pourraient déployer des trésors d'imagination pour l'offre de transport, imaginer des tarifications attractives, être au service du client, tout en préservant les ressources régionales !
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 13909
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest...

Re: Sauvons nos trains ! Pétition lancée par la FNAUT

Message non lupar BBArchi » 09 Juil 2015, 14:50:11

Qui que ce soit pour gérer le réseau, finalement, l'importance est réduite, et le débat est ailleurs.
Parce que sur un trajet identique, entre une prestation à 47€ et une autre à 10/12€ (ordre de grandeur), vous croyez que la majorité des clients va choisir laquelle ?


Il y a le feu ! là, maintenant, pas plus tard que tout de suite.
Les maquerontocars sont en branle.
Va y avoir des petits bouts de cervelle plein les murs...
Rémi
Passager
Messages : 5724
Inscription : 21 Nov 2004, 20:38:16
Localisation : Nanterre

Re: Sauvons nos trains ! Pétition lancée par la FNAUT

Message non lupar Rémi » 10 Juil 2015, 15:39:52

Salut

C'est fait, les Macron Express ont débuté aujourd'hui.

Les non-annonces du falot secrétaire d'Etat et l'hystérie routière de sa ministre de l'escrologie de tutelle sont en train de faire des dégâts. Evidemment, maintenant, il y a les régionales qui s'annoncent et il vaut mieux faire porter le chapeau aux futures majorités régionales (qui ne seront pas du même bord que le gouvernement provisoire).

Ils font une annonce sur le matériel roulant pour céder au lobbying d'un industriel qui tire les ficelles par derrière, ce qui fait qu'on est à peu près sûr de ne pas avoir de réflexion sur le service qu'on attend et donc sur le matériel le plus adapté. Parce que le Coradia Liner, qui n'est autre que la version améliorée du Régiolis, on en fera probablement quelque chose de chiadé pour l'habitacle, mais ça n'empêche pas qu'un V200 à plancher bas sur le réseau français dont la qualité des infrastructures n'est pas le premier des défauts, ça peut être comique, qu'on passe sous silence des sujets comme la capacité et encore pire, la performance. Tiens allez, on s'y arrête 5 minutes ?

- Régiolis avec bogies à grand empattement : il n'est pas toujours éligible aux plus fortes vitesses sur les sections sinueuses ce qui fait qu'on resterait dans ce cas aux vitesses des V160 qui sont en général 10 km/h en dessous de ce qu'on autorise pour une Z2 ou un AGC. Allez hop, on tire un train sur quelques minutes facilement gagnables.
- V200 : à voir avec quelle motorisation et quelle accélération résiduelle à 160 km/h. Si c'est comme la ZTER qui met autant de temps pour faire 160 - 200 qu'elle ne met pour faire 0 - 160, bof !
- V200 (suite) : en fait, il faudrait V220 et avoir un freinage haute puissance pour rouler plus vite sans toucher le block (exemple Tours - Bordeaux), pour gagner encore quelques minutes
- V200 (toujours) : oui, mais à condition d'avoir des zones suffisamment longues et pas des âneries comme en sud-Bretagne ou dans le Bourbonnais avec des sections de 5 ou 7 km qu'on ne peut pas utiliser réellement. A ce sujet, sur POLT, il faut une zone 220 entre Vierzon et Châteauroux, et sur Clermont au moins une continuité de Saincaize à Vichy (on s'occupera ensuite de Montargis - Nevers).
- Régiolis, c'est gentillet mais même les cogitations alstomiennes n'arrivent pas aux besoins sur la Normandie ou Orléans donc il faudra aussi du Régio2N. En fait, il faut surtout du Régio2N et marginalement du Régiolis, qu'on peut en réalité limiter aux lignes ayant besoin de thermique, à Paris - Clermont et Paris - Toulouse.
- et là, on retombe sur la question de la performance avec un Régio2N que l'exploitant a sciemment sous-dimensionné (6,4 MW maxi en UM2 comme si tous les Régio2N allaient faire Bordeaux - Pointe de Grave ou la ligne des Causses).
- vitesse c'est une chose, mais fréquence, ça compte aussi. Exemple sur Paris - Bourges, on est autour de 2h de trajet ce qui est nettement meilleur qu'en voiture... mais avec 3 trains par jour, même les plus ardus défenseurs du train y réfléchissent à deux fois. A intervalle 2h, non seulement on peut avoir des rames plus courtes (et avec de bonnes performances) et une chalandise supérieure...

Suite au prochain épisode...

Rémi
Avatar de l’utilisateur
man-x86
Passager
Messages : 1314
Inscription : 29 Jan 2009, 08:33:45
Localisation : München
Contact :

Re: Sauvons nos trains ! Pétition lancée par la FNAUT

Message non lupar man-x86 » 10 Juil 2015, 22:23:04

Rémi a écrit :- Régiolis avec bogies à grand empattement : il n'est pas toujours éligible aux plus fortes vitesses sur les sections sinueuses ce qui fait qu'on resterait dans ce cas aux vitesses des V160 qui sont en général 10 km/h en dessous de ce qu'on autorise pour une Z2 ou un AGC. Allez hop, on tire un train sur quelques minutes facilement gagnables.
- V200 : à voir avec quelle motorisation et quelle accélération résiduelle à 160 km/h. Si c'est comme la ZTER qui met autant de temps pour faire 160 - 200 qu'elle ne met pour faire 0 - 160, bof !
- V200 (suite) : en fait, il faudrait V220 et avoir un freinage haute puissance pour rouler plus vite sans toucher le block (exemple Tours - Bordeaux), pour gagner encore quelques minutes
- V200 (toujours) : oui, mais à condition d'avoir des zones suffisamment longues et pas des âneries comme en sud-Bretagne ou dans le Bourbonnais avec des sections de 5 ou 7 km qu'on ne peut pas utiliser réellement. A ce sujet, sur POLT, il faut une zone 220 entre Vierzon et Châteauroux, et sur Clermont au moins une continuité de Saincaize à Vichy (on s'occupera ensuite de Montargis - Nevers).
- Régiolis, c'est gentillet mais même les cogitations alstomiennes n'arrivent pas aux besoins sur la Normandie ou Orléans donc il faudra aussi du Régio2N. En fait, il faut surtout du Régio2N et marginalement du Régiolis, qu'on peut en réalité limiter aux lignes ayant besoin de thermique, à Paris - Clermont et Paris - Toulouse.
- et là, on retombe sur la question de la performance avec un Régio2N que l'exploitant a sciemment sous-dimensionné (6,4 MW maxi en UM2 comme si tous les Régio2N allaient faire Bordeaux - Pointe de Grave ou la ligne des Causses).
- vitesse c'est une chose, mais fréquence, ça compte aussi. Exemple sur Paris - Bourges, on est autour de 2h de trajet ce qui est nettement meilleur qu'en voiture... mais avec 3 trains par jour, même les plus ardus défenseurs du train y réfléchissent à deux fois. A intervalle 2h, non seulement on peut avoir des rames plus courtes (et avec de bonnes performances) et une chalandise supérieure...


Et avec des rames tractées ? À 100km à l'est, il y en a qui ne présentent aucun de ces défauts tout en étant accessibles aux PMR, plus confortables et capacitaires que les Corail.
L'avantage, c'est qu'on peut aussi ajouter/retirer des voitures relativement facilement à la rame, et y accrocher n'importe quelle loco (ça tombe bien, il y en a un paquet qui ne sont pas trop utilisées).
Avatar de l’utilisateur
Auron
Passager
Messages : 1482
Inscription : 18 Juil 2007, 18:01:51
Localisation : Lyon 5
Contact :

Re: Sauvons nos trains ! Pétition lancée par la FNAUT

Message non lupar Auron » 10 Juil 2015, 22:51:32

man-x86 a écrit :Et avec des rames tractées ?

Blasphème !
Il faut croire que c'est plus assez moderne pour qu'on en utilise en France (alors que comme tu dis, il y'a un tas de loco qui sont encore tres bien).
On est tellement intelligent en France avec nos tram-trains qui n'en sont pas (à part les conducteurs), et nos matos super moderne mais qui réagissent tres mal sur notre réseau vieux de plusieurs décennies !
Conducteur de TER à Lyon Perrache
Je me balade à Roanne, Paray Le Monial, Villefranche, Macon, Villars, Bourg en Bresse, Amberieu, SAG, Grenoble, Vienne, Valence, Avignon, St Etienne, Firminy
Et dès septembre à Clermont et bientôt vers Tours et Nevers.
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 13909
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest...

Re: Sauvons nos trains ! Pétition lancée par la FNAUT

Message non lupar BBArchi » 11 Juil 2015, 17:03:36

Man-x86>

Inconscient ! Malheureux ! :uglystupid2: :crazy2:
On en a raccourci pour moins que ça ! :(

Des rames... TRACTEES ?!??!!!?!!!!! :o

Mais... ça ne marche pas. ??? Tu ne le savais pas ? Noooonnnn.... j'hallucine. Pas possible. Pas prévu. Pas de référentiel validé.
Halte là.
Les Corail à l'agonie, ok, et quand bien même... mais des voitures tirées par des locomotives ?
Et à V200 en plus ? Ben voyons. ::)
Ri-gou-reu-se-ment im-pos-si-ble. :coolsmiley:
On ne sait plus exploiter des rames tractées, voyons ; faut être raisonnable.
Les infrastructures ne le permettent pas, pas adaptées, calage de cotes, toussa... :crazy2:




Remi> intéressant de voir que le débat porte sur du V160 ou du V200... avec tous les problèmes de tarif et de coûts qui vont avec.

Histoire de mettre les pieds dans le plat, visiblement, ce n'est ni la vitesse ni le temps de trajet qui comptent pour les personnes qui attendent - impatiemment parait-il - les services de maquerontaucars. Alors il n'est peut-être pas trop tard pour remettre les bons trains sur les bonnes infras, ceux et celles adaptés à du V120 /V140 maxi, et qui coûtent tellement moins cher à entretenir, exploiter ... et à facturer.

Et on aura peut-être trouvé le moyen pour sauver le train tout en ayant un bilan écologique acceptable !

Mais sinon, la messe est dite : des trains à V200 avec une fréquentation inférieure au taux de rentabilité... y vont pas faire vieux. :crazy2:
Avatar de l’utilisateur
man-x86
Passager
Messages : 1314
Inscription : 29 Jan 2009, 08:33:45
Localisation : München
Contact :

Re: Sauvons nos trains ! Pétition lancée par la FNAUT

Message non lupar man-x86 » 11 Juil 2015, 17:53:11

[double post à supprimer]
Avatar de l’utilisateur
man-x86
Passager
Messages : 1314
Inscription : 29 Jan 2009, 08:33:45
Localisation : München
Contact :

Re: Sauvons nos trains ! Pétition lancée par la FNAUT

Message non lupar man-x86 » 11 Juil 2015, 17:55:39

BBArchi a écrit :[size=85]
Remi> intéressant de voir que le débat porte sur du V160 ou du V200... avec tous les problèmes de tarif et de coûts qui vont avec.

Histoire de mettre les pieds dans le plat, visiblement, ce n'est ni la vitesse ni le temps de trajet qui comptent pour les personnes qui attendent - impatiemment parait-il - les services de maquerontaucars. Alors il n'est peut-être pas trop tard pour remettre les bons trains sur les bonnes infras, ceux et celles adaptés à du V120 /V140 maxi, et qui coûtent tellement moins cher à entretenir, exploiter ... et à facturer.

Et on aura peut-être trouvé le moyen pour sauver le train tout en ayant un bilan écologique acceptable !

Mais sinon, la messe est dite : des trains à V200 avec une fréquentation inférieure au taux de rentabilité... y vont pas faire vieux. :crazy2:


La V200 est surtout intéressante pour des trains IC avec peu d'arrêts. un des problèmes de la V160 actuelle vient de la sig qui a l'air gérée un peu à l'arrache (cantons trop longs?), et l'état des voies qui ne permet pas d'accélérer ni de rouler vite à certains endroits.
Il y a peu de temps, j'ai pris un TER St-André le Gaz - Lyon, qui a dû s'arrêter pour se laisser doubler par un TGV (certes, ça reste discutable), du coup il s'est arrêté à Bourgoin voie C et a attendu le passage du TGV. vu l'état de cette voie (montagnes russes), le train a accéléré, et comme tout tremblait, il a dû ralentir à ~25km/h le temps de quitter la voie et passer les aiguilles. (maneuvre qui a fait perdre au moins 10min).

Dans l'autre sens, sur un TER Lyon - Grenoble, le train se fait dépasser par un TGV, sauf qu'il reste collé derrière et doit s'arrêter régulièrement (j'ai des doutes sur l'accélération d'un TGV et de l'optimisation de la sig...)...

Au final ça serait déjà très bien d'avoir de la V160 réelle :crazy2:, En train, la VC approche les 80km/h, contre 115~120km/h en voiture (ou beaucoup plus si les TIV ne sont pas respectés :knuppel2:)
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 13909
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest...

Re: Sauvons nos trains ! Pétition lancée par la FNAUT

Message non lupar BBArchi » 13 Juil 2015, 23:22:50

Un article à l'appui :
http://www.liberation.fr/economie/2015/ ... us_1345455

Avec une très belle série d'images ; le genre d'image qu'il ne sera plus possible de voir, et éventuellement de savourer, pour les amateurs...
Image

:'(
Avatar de l’utilisateur
man-x86
Passager
Messages : 1314
Inscription : 29 Jan 2009, 08:33:45
Localisation : München
Contact :

Re: Sauvons nos trains ! Pétition lancée par la FNAUT

Message non lupar man-x86 » 14 Juil 2015, 10:24:39

BBArchi a écrit :Un article à l'appui :
http://www.liberation.fr/economie/2015/ ... us_1345455

Avec une très belle série d'images ; le genre d'image qu'il ne sera plus possible de voir, et éventuellement de savourer, pour les amateurs...
Image

:'(


Forcément, si Paris est le centre du monde et qu'il n'y a pas d'arrêts intermédiaires ni de correspondances...
Mais ça ne serait pas si mal de se retrouver avec des EuroNight, CityNightLine et Thello (voir même d'autres).

Dans d'autres Pays (400km à l'est), il est possible de faire d'avoir des correspondances en pleine nuit, et de faire des trajets vraiments tordus comme Zürich - Belgrade direct, simplement par découplage/recouplage de voitures le long du trajet (certes, en 21h).

Certains EuroNight ont aussi quelques wagons de fret attachés, c'est peut-être une solution pour rentabiliser la ligne.
nanar
Passager
Messages : 10128
Inscription : 15 Nov 2004, 10:07:16
Localisation : lyon 6è - www.darly.org & www.lyonmetro.org
Contact :

Re: Sauvons nos trains ! Pétition lancée par la FNAUT

Message non lupar nanar » 14 Juil 2015, 10:35:11

Salut

Pas Belgarde (sur Valserine) mais Belgrade ou Beograd (sur le Danube et la Save) :)

A+
nanar
"Si vous ne considérez pas le vélo urbain comme une partie de la solution pour l'aménagement des villes, vous êtes une partie du problème."
Avatar de l’utilisateur
man-x86
Passager
Messages : 1314
Inscription : 29 Jan 2009, 08:33:45
Localisation : München
Contact :

Re: Sauvons nos trains ! Pétition lancée par la FNAUT

Message non lupar man-x86 » 14 Juil 2015, 11:44:18

nanar a écrit :Pas Belgarde (sur Valserine) mais Belgrade ou Beograd (sur le Danube et la Save) :)


En effet, c'est corrigé.
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 13909
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest...

Re: Sauvons nos trains ! Pétition lancée par la FNAUT

Message non lupar BBArchi » 16 Juil 2015, 22:30:10

Man-x86> Oui, mais certains gestionnaires de la SNCF vont t'expliquer que découpler, recoupler, accoupler des voitures au gré des destinations, c'est extrêmement dangereux. ::)
Et ce serait pour cette raison que le dogme de la rame figée de sa construction jusqu'à sa démolition a pris le pas sur une autre logique... :crazy2:
Rémi
Passager
Messages : 5724
Inscription : 21 Nov 2004, 20:38:16
Localisation : Nanterre

Re: Sauvons nos trains ! Pétition lancée par la FNAUT

Message non lupar Rémi » 17 Juil 2015, 11:05:07

Salut

La rame tractée est un peu hors course car la France n'est malheureusement pas la Suisse. La rame tractée réversible ne peut avoir d'intérêt qu'à condition d'avoir une composition homogène toute la journée, ou d'admettre qu'en forçant la composition on puisse avoir en milieu ou en bout de rame une seconde machine pour conserver la même puissance massique. Voir l'excellent exemple du Railjet en Autriche. Mais le concurrent du Railjet, Westbahn, est lui en automotrice Kiss...

Autre handicap, les voitures classiques sont à plancher haut, sinon très haut, ce qui ralentit les échanges de voyageurs. Avec du matériel accessible de plain-pied, ce qu'on ne gagnera qu'au prix fort d'investissements sur l'infrastructure peut être récupéré sur les temps de stationnement.

En outre, si on veut faire du bitranche, l'automoteur a démontré son efficacité, et le TGV montre qu'on peut faire des choses proprement. Avec de la rame tractée, on en prend quand même pour 15 minutes pour la tranche qui partira en dernier. C'est 2 fois la durée d'un arrêt TGV. Ou comment perdre en gare ce qu'on cherche à grappiller ailleurs.

Reste le cas des trains de nuit...

En revanche, il faudrait tordre le cou à l'idée selon laquelle on a des machines prêtes à rouler qui dorment : le tas de Sotteville a vocation à finir à la destruction pour au moins 80 à 90% des machines présentes puisque le coût de remise en fonctionnement serait supérieur à leur valeur résiduelle. On n'est plus vraiment dans le GBE (garé bon état), mais la RD (radiation différée).

Rémi
Avatar de l’utilisateur
man-x86
Passager
Messages : 1314
Inscription : 29 Jan 2009, 08:33:45
Localisation : München
Contact :

Re: Sauvons nos trains ! Pétition lancée par la FNAUT

Message non lupar man-x86 » 02 Août 2015, 18:14:46

man-x86 a écrit :
Rémi a écrit :- Régiolis avec bogies à grand empattement : il n'est pas toujours éligible aux plus fortes vitesses sur les sections sinueuses ce qui fait qu'on resterait dans ce cas aux vitesses des V160 qui sont en général 10 km/h en dessous de ce qu'on autorise pour une Z2 ou un AGC. Allez hop, on tire un train sur quelques minutes facilement gagnables.
- V200 : à voir avec quelle motorisation et quelle accélération résiduelle à 160 km/h. Si c'est comme la ZTER qui met autant de temps pour faire 160 - 200 qu'elle ne met pour faire 0 - 160, bof !
- V200 (suite) : en fait, il faudrait V220 et avoir un freinage haute puissance pour rouler plus vite sans toucher le block (exemple Tours - Bordeaux), pour gagner encore quelques minutes
- V200 (toujours) : oui, mais à condition d'avoir des zones suffisamment longues et pas des âneries comme en sud-Bretagne ou dans le Bourbonnais avec des sections de 5 ou 7 km qu'on ne peut pas utiliser réellement. A ce sujet, sur POLT, il faut une zone 220 entre Vierzon et Châteauroux, et sur Clermont au moins une continuité de Saincaize à Vichy (on s'occupera ensuite de Montargis - Nevers).
- Régiolis, c'est gentillet mais même les cogitations alstomiennes n'arrivent pas aux besoins sur la Normandie ou Orléans donc il faudra aussi du Régio2N. En fait, il faut surtout du Régio2N et marginalement du Régiolis, qu'on peut en réalité limiter aux lignes ayant besoin de thermique, à Paris - Clermont et Paris - Toulouse.
- et là, on retombe sur la question de la performance avec un Régio2N que l'exploitant a sciemment sous-dimensionné (6,4 MW maxi en UM2 comme si tous les Régio2N allaient faire Bordeaux - Pointe de Grave ou la ligne des Causses).
- vitesse c'est une chose, mais fréquence, ça compte aussi. Exemple sur Paris - Bourges, on est autour de 2h de trajet ce qui est nettement meilleur qu'en voiture... mais avec 3 trains par jour, même les plus ardus défenseurs du train y réfléchissent à deux fois. A intervalle 2h, non seulement on peut avoir des rames plus courtes (et avec de bonnes performances) et une chalandise supérieure...


Et avec des rames tractées ? À 100km à l'est, il y en a qui ne présentent aucun de ces défauts tout en étant accessibles aux PMR, plus confortables et capacitaires que les Corail.
L'avantage, c'est qu'on peut aussi ajouter/retirer des voitures relativement facilement à la rame, et y accrocher n'importe quelle loco (ça tombe bien, il y en a un paquet qui ne sont pas trop utilisées).



Je reviens à la charge :crazy2:.
J'ai découvert les Desiro ML qui semblent un bon compromis pour les lignes TER (Les ÖBB en ont commandé un paquet de "CityJet" pour remplacer leurs anciennes rames équivalentes aux Z2 SNCF et parce que les Talent sont considérés "poussifs" et inconfortables).
Du coup pour comparer des trains à peu près équivalents (4 caisses courtes simple niveau, aménagement "regional", 160km/h maxi)
  • Bombardier Talent : 1.5MW, 116t (12.9kW/t), 200 places assises (140km/h maxi), ÖBB
  • Siemens Desiro ML : 2.6MW, 145t (17.9kW/t), ~250 places assises, ÖBB
  • Stadler FLIRT : 2.6MW, 123t (21kW/t), ~200 places assises, CFF
  • Alstom Régiolis : 1.2MW, [120~150t] (10~8kW/t), 200~230 places assises (masse à vide estimée au doigt mouillé)
  • Alstom TER2NNG : 1.7MW , 190t (8.9kW/t), 340 places assises (3 caisses 2N)
L'idée de base pour avoir une fréquence élevée, c'est d'être à la vitesse maximale le plus longtemps possible. La méthode CFF consiste plutôt à freiner et accélérer comme des brutes (les S-Bahn accélèrent aussi forts que les Citadis...). Pour chez nous, à part supprimer les arrêts et se traîner, il n'y a pas de solution évidente...

Sources :
Talent (DE) (Les tableaux/graphes/schémas suffisent)
Desiro ML (DE)
FLIRT
Régiolis (Aucune info sur la masse à vide des rames :tickedoff:)
Avatar de l’utilisateur
Doktor Villamos
Passager
Messages : 334
Inscription : 14 Sep 2006, 17:16:13

Re: Sauvons nos trains ! Pétition lancée par la FNAUT

Message non lupar Doktor Villamos » 03 Août 2015, 15:33:11

Rémi a écrit :Salut

C'est fait, les Macron Express ont débuté aujourd'hui.

Les non-annonces du falot secrétaire d'Etat et l'hystérie routière de sa ministre de l'escrologie
Rémi


"Falot secrétaire d'État" pas tant que cela puisqu'il a répondu avec fermeté aux entreprises ferroviaires qui souhaitaient opérer des trains de voyageurs (en réponse aux autocars Macron) qu'il n'en était pas question.

Lorsque les EF seront enfin autorisées à opérer les trains de voyageurs sabotés actuellement par SNCF, ce sera après que la clientèle aura été soigneusement écrémée par les autocars Macron, de manière à rendre la reprise par une autre EF impossible économiquement.

"l'hystérie routière de sa ministre de l'escrologie "
Quels sont tes arguments pour accréditer la thèse que le ministre de l'écologie serait un fervent partisan du tout routier ?
Cordialement,
Avatar de l’utilisateur
Auron
Passager
Messages : 1482
Inscription : 18 Juil 2007, 18:01:51
Localisation : Lyon 5
Contact :

Re: Sauvons nos trains ! Pétition lancée par la FNAUT

Message non lupar Auron » 04 Août 2015, 01:03:55

Doktor Villamos a écrit :Quels sont tes arguments pour accréditer la thèse que le ministre de l'écologie serait un fervent partisan du tout routier ?

Euh, pour ma part et au hasard je dirai l'abandon de l'écotaxe?
Conducteur de TER à Lyon Perrache
Je me balade à Roanne, Paray Le Monial, Villefranche, Macon, Villars, Bourg en Bresse, Amberieu, SAG, Grenoble, Vienne, Valence, Avignon, St Etienne, Firminy
Et dès septembre à Clermont et bientôt vers Tours et Nevers.
Avatar de l’utilisateur
dedale
Passager
Messages : 332
Inscription : 02 Mai 2013, 09:24:38
Localisation : lyon, garibaldi

Re: Sauvons nos trains ! Pétition lancée par la FNAUT

Message non lupar dedale » 04 Août 2015, 06:44:56

Je rajoute les velléité de rendre les autoroutes gratuites les weeks-ends... Au suivant, parce qu'il y'en à d'autres.
Avatar de l’utilisateur
amaury
Passager
Messages : 4794
Inscription : 12 Nov 2004, 12:19:03
Localisation : Lyon 5e
Contact :

Re: Sauvons nos trains ! Pétition lancée par la FNAUT

Message non lupar amaury » 04 Août 2015, 11:53:14

Je ne dirais pas que la ministre est pro-route ou pro-lobbys. Elle est surtout pro-électorat (sur des sujets plus consensuels au niveau de l'électorat, elle se positionne contre les grandes entreprises comme le Round-Up avec Monsanto ou Ferrero avec Nutella) ! :) Dès lors, son écologie "non punitive" (avec comme emblème la voiture électrique) se comprend plus aisément.

Il manque vraiment une figure allant dans le sens d'une mobilité soutenable et non pas régie par la vision "moins de pollution, c'est déjà bien" (comme si "moins de pollution" signifiait "pollution acceptable"), "le respect de l'environnement, c'est bien quand ça bride pas l'économie" et "l’État doit faire des économies, ça vaut bien le transfert vers la route de quelques passagers puisque, de toute façon, en dehors des villes, l'avenir est aux cars électriques, au covoiturage en voiture électrique et au TGV"... :-\
A quand le retour des trolleys sur l'axe A2 ?!? Pourquoi attendre le TOP ??? En attendant, RDV sur les traces du FOL: http://folsaintjust.free.fr.
Rémi
Passager
Messages : 5724
Inscription : 21 Nov 2004, 20:38:16
Localisation : Nanterre

Re: Sauvons nos trains ! Pétition lancée par la FNAUT

Message non lupar Rémi » 04 Sep 2015, 15:04:31

Salut

IDBUS est mort, vive Ouigo ! La SNCF lancera 85 relations routières nouvelles d'ici la fin d'année pour occuper le terrain face à Megabus, Starshipper, Flixbus et Isilines. Guillaume Pépy annonce une perte de part de marché de 10% pour le train l'année prochaine. La question n'est donc pas de savoir si le chemin de fer va s'en sortir, mais plutôt de savoir ce qu'il restera. Les paris sont ouverts : 5000, 10 000 ou 15 000 km de fermetures de ligne pour commencer ?

Rémi
pierrot.42
Passager
Messages : 230
Inscription : 27 Août 2010, 16:36:05

Re: Sauvons nos trains ! Pétition lancée par la FNAUT

Message non lupar pierrot.42 » 04 Sep 2015, 15:25:13

Rémi a écrit :Salut

IDBUS est mort, vive Ouigo ! La SNCF lancera 85 relations routières nouvelles d'ici la fin d'année pour occuper le terrain face à Megabus, Starshipper, Flixbus et Isilines. Guillaume Pépy annonce une perte de part de marché de 10% pour le train l'année prochaine. La question n'est donc pas de savoir si le chemin de fer va s'en sortir, mais plutôt de savoir ce qu'il restera. Les paris sont ouverts : 5000, 10 000 ou 15 000 km de fermetures de ligne pour commencer ?

Rémi


petite coquille, IDBUS est renommés OUIBUS avec l'ouverture de nouvelles lignes.

Concernant Ouigo, l'offre est étendue à de nouvelles destinations (Nantes, Rennes, Le Mans, Angers Saint-Laud, Tourcoing, TGV Haute Picardie, Charles De Gaulle et Massy TGV)
Avatar de l’utilisateur
man-x86
Passager
Messages : 1314
Inscription : 29 Jan 2009, 08:33:45
Localisation : München
Contact :

Re: Sauvons nos trains ! Pétition lancée par la FNAUT

Message non lupar man-x86 » 04 Sep 2015, 15:57:56

Image

Ce qui est un peu bizarre, c'est d'avoir tout mis sur des lignes déjà bien rentables en train, plutôt qu'avoir doublé des lignes ferroviaires pas en grande forme (Lyon - Brives ou Lyon - Bordeaux). Pareil avec Lyon - Turin sans passer par Grenoble...
Il faut aussi voir si les horaires et la ponctualité permettent des correspondances avec les trains (ou même d'autres cars).
Rémi
Passager
Messages : 5724
Inscription : 21 Nov 2004, 20:38:16
Localisation : Nanterre

Re: Sauvons nos trains ! Pétition lancée par la FNAUT

Message non lupar Rémi » 04 Sep 2015, 16:15:38

Oui c'est Ouibus... mais bon, quand on aime le train, la période actuelle n'est pas fameuse.

L'objectif n'est pas de faire des correspondances avec les trains, ça ils s'en fichent royalement. La situation est simple. L'Etat ne veut plus investir sur le rail qui coûte trop cher et cause trop de soucis d'ingénierie sociale (formule pompeuse pour parler d'un bastion syndical hostile). Donc comme il n'est pas courageux pour un sou, l'Etat inocule un virus mortel (l'autocar) dans le malade (le train). Et hop, après, il sera beaucoup plus facile d'éliminer le train. On a procédé de la même façon depuis 80 ans, qu'il s'agisse des tramways ou des chemins de fer secondaires. La machine est lancée et elle sera difficile à arrêter.

Si je vous dis que la grande maison envisage la radiation de la totalité des 72500 et 73500 à partir de l'année prochaine ??? hein...

Rémi
Avatar de l’utilisateur
turbotrain
Passager
Messages : 616
Inscription : 19 Août 2010, 19:52:32

Re: Sauvons nos trains ! Pétition lancée par la FNAUT

Message non lupar turbotrain » 04 Sep 2015, 18:08:20

Rémi a écrit :Si je vous dis que la grande maison envisage la radiation de la totalité des 72500 et 73500 à partir de l'année prochaine ??? hein...

Hein ?! :o
Pour les remplacer par quoi ? Régiolis ? Ils sont en pleine livraison et les deux séries ont même pas 20 ans. ???
La situation est à ce point critique pour que le matos acheté par les régions soit si vite radiés ? :(
Rémi
Passager
Messages : 5724
Inscription : 21 Nov 2004, 20:38:16
Localisation : Nanterre

Re: Sauvons nos trains ! Pétition lancée par la FNAUT

Message non lupar Rémi » 04 Sep 2015, 18:37:30

Il faut être lucide : oui la situation est très critique, moins par la réalité des difficultés économiques que par une idéologie combinant une apologie hystérique de l'autocar et un discours répété sur le fait que le train, c'est uniquement pour les grandes villes.

Rémi
Avatar de l’utilisateur
turbotrain
Passager
Messages : 616
Inscription : 19 Août 2010, 19:52:32

Re: Sauvons nos trains ! Pétition lancée par la FNAUT

Message non lupar turbotrain » 04 Sep 2015, 19:21:44

Ce qui est inquiétant, c'est la course à l’échalote qui démarre alors même que la LOTI avait pacifié le secteur. :tickedoff:
Nous n'avons pas retenu grand-chose du passé, ni de nos leçons d'économie d'ailleurs. :crazy2:

Tout le monde (ou presque) va en sortir perdant :
- le train, soumis à une concurrence déloyale, les routes n'étant pas systématiquement à péage contrairement au RFN ;
- les autocaristes, notamment locaux, soumis à une forte pression sur les prix alors même qu'ils auront réalisé des investissements lourds, seront à terme poussés à des rapprochements pour ne pas dire une concentration du secteur entre les mains de quelques groupes ;
- les clients/usagers, qui vont avoir un service à deux vitesses, perdre des liaisons (ferrées ou non d'ailleurs) et in fine payer plus ;
- les salariés, dont les salaires et conditions de travail vont être inéluctablement tirés vers le bas quelque soit le mode de transport, et dont l'emploi n'est qu'un mirage à court terme ;
- l'État, qui détruit son propre investissement puisqu'il est à la fois l'unique actionnaire de la SNCF et celui qui paye pour les lignes TET ainsi que les infrastructures routières nationales non concédées ;
- les contribuables, qui vont devoir payer pour la survie du réseau ferroviaire mais aussi l'entretien accru des routes et compenser les pertes de l'État (ou des collectivités gestionnaires des infras de transport) d'une façon ou d'une autre.

En face, sortiront gagnant :
- certains idéologues (sur l'aspect social) et lobbies (concessionnaires autoroutiers, organisations patronales) ;
- les groupes basés à l'étranger et qui, comme pour le TIR à l'heure actuelle, consomment sans payer : siège à l'étranger, TVA et impôts à l'étranger (vente en ligne), maintenance à l'étranger, achat de carburant avant les frontières, emprunt de routes gratuites en France mais payées par le contribuable, destruction durable de la concurrence par concentration et mise en monopole. Ceux-là ne feront donc qu'empocher !

Non, la leçon de l'écotaxe n'a pas été comprise. À ce niveau, ça en devient du pur bachotage ! >:(

Tout ça pour... inciter à voyager plus ?!! :idiot2:
Au début peut-être, mais il ne faut pas oublier qu'un voyage, ce n'est pas que le coût du transport (mais pour ça il y a Airbnb), et qu'avant de voyager il y a d'autres priorités économiques.
Lorsque tous les emplois auront été mis à ce niveau, qui aura les moyens de payer alors que les prix auront, comme par magie, été relevés ? :buck2:

EDIT : j'allais oublier que les autoroutes ayant été privatisées après avoir été construites, pour la plupart, à grands frais par l'État, même les péages ne vont pas rapporter de quoi compenser à ce dernier. Mais ce ne sera pas perdu pour tout le monde (voir plus haut). :(
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 13909
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest...

Re: Sauvons nos trains ! Pétition lancée par la FNAUT

Message non lupar BBArchi » 05 Sep 2015, 13:08:07

Rémi a écrit :Il faut être lucide : oui la situation est très critique, moins par la réalité des difficultés économiques que par une idéologie combinant une apologie hystérique de l'autocar et un discours répété sur le fait que le train, c'est uniquement pour les grandes villes.

Rémi



J'avoue être tombé de mon fauteuil en lisant ton post précédent... :o Radier du matériel "neuf" ? ? ? ? ? ? Donc, on y est.

Bon, maintenant que les préposés aux manettes du "système ferroviaire actuel" ont fait la preuve de leurs choix, assumés, de liquidation, et souhaitent donc arrêter de faire ce pour quoi ils sont payés... pour servir la soupe aux autocaristes des pays émergents... >:(

Qui se dévoue pour leur demander -gentiment, hein, on est civilisés- de bien vouloir passer la main, là, maintenant, en débarrassant le plancher ?
Sans rien toucher, en laissant tout en plan, allez, hop. Avant qu'ils ne refassent le coup du matériel fret à Sotteville... et que tout soit ferraillé, y compris du matériel en bon état.

Qu'on laisse, "pour voir" un peu, ceux qui ont d'autres idées et d'autres façons de faire, tenter de régler le problème autrement, en prenant le risque de répondre aux attentes de la clientèle ?

De toutes façon, c'est plié. Donc, foutu pour foutu, dans un véritable esprit libéral, avec des gens connaissant leur clientèle locale y compris fret, prenant des risques calculés, avec une concurrence réelle, mais jouable, avec de bons arguments écologiques, des offres correspondant aux besoins, et ne donnant pas l'impression d'être bâties à tort et à travers, etc... On risque quoi ?
Avatar de l’utilisateur
man-x86
Passager
Messages : 1314
Inscription : 29 Jan 2009, 08:33:45
Localisation : München
Contact :

Re: Sauvons nos trains ! Pétition lancée par la FNAUT

Message non lupar man-x86 » 05 Sep 2015, 14:42:57

Rémi a écrit :Si je vous dis que la grande maison envisage la radiation de la totalité des 72500 et 73500 à partir de l'année prochaine ??? hein...


[réf. nécessaire]
Je ne trouve que ce document (le site à l'air mort) https://web.archive.org/web/20130319063 ... 20SNCF.pdf
Page 20, on voit le projet d'une remotorisation des X72500 et des X73500 entre 2013 et 2016.
Quelle en est la raison ? Normes anti-pollution, ou bien usure ?
Rémi
Passager
Messages : 5724
Inscription : 21 Nov 2004, 20:38:16
Localisation : Nanterre

Re: Sauvons nos trains ! Pétition lancée par la FNAUT

Message non lupar Rémi » 05 Sep 2015, 19:27:03

Salut

Ces deux séries arrivent à échéance de révision générale. La question du financement est posée. Pour les 72500, il n'y a pas grand monde qui se bouscule au portillon. Pour les 73500, ce serait se faire hara-kiri.

Rémi
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 13909
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest...

Re: Sauvons nos trains ! Pétition lancée par la FNAUT

Message non lupar BBArchi » 08 Sep 2015, 00:13:52

Ok. Simple, lumineux, et... logique. Et qui explique plein de choses, indirectement. :pouce:

[Mode imaginatif]
En fait, tout a été planifié par nos "amis" d'outre Rhin, qui disposent de toute la logistique et l'expérience possible, et qui attaquent bille en tête.
On peut même imaginer, en étant vraiment paranoïaque tendance vinaigre, que l'équipe législative à la manoeuvre de la loi portant un nom d'autocar, soit en fait appointée par les mêmes...
[\Mode imaginatif]

Pourquoi cette réflexion ? A cause de cet article : http://www.lamontagne.fr/auvergne/actua ... 72934.html

Lancée le 3 septembre, la nouvelle ligne de Flixbus permet de relier la capitale auvergnate à Paris.

D’autres compagnies proposaient déjà un trajet Clermont-Paris. Mais depuis le 3 septembre, Flixbus étoffe l’offre de voyages en bus, en partenariat avec l’entreprise locale Nenot. Ce trajet au départ de la gare routière de Clermont rejoint la porte Maillot à Paris en 5 h 30, via Bourges. Il faut compter 1 € ou 9 € (suivant les horaires). Une fois la ligne lancée, le trajet sera disponible à partir de 15 € (en novembre).

Créé en 2011, Flixbus est une société allemande qui propose aujourd’hui 10.000 liaisons quotidiennes à travers l’Europe. Progressivement implanté dans l’Hexagone, Flixbus souhaite à terme se développer vers le sud de la France et l’Espagne. « Clermont-Ferrand est bien situé géographiquement. La ville sera un point de départ, d’arrivée, mais aussi d’étapes », expliquent Pierre Gourdain, directeur général de Flixbus France et Raphaël Daniel, directeur de la communication et des affaires publiques. Dès octobre, des lignes entre Bordeaux, Grenoble, Brive et Lyon vont aussi permettre de faire escale à Clermont-Ferrand.


Deux allers-retours quotidiens

Flixbus gère la planification des lignes, le marketing et la vente de billets. Pour le reste, la société s’appuie sur les partenaires locaux et durables.

À Clermont-Ferrand, l’entreprise Nenot fournit les bus, l’entretien, et emploie les chauffeurs.


Les garanties de Flixbus ? Un voyage peu cher, mais aussi le wi-fi gratuit, des prises individuelles, etc. « Il ne faut pas être dans l’urgence », souligne Pierre Gourdain. Pour se procurer les billets, il faut se rendre sur le site Internet ou l’application de Flixbus. Les réservations et les annulations sont possibles jusqu’à un quart d’heure avant le départ. À noter que s’il est possible d’acheter son billet auprès du chauffeur, il vous en coûtera une importante majoration.

La formule, manifestement, séduit. Pour les premiers trajets, 25 personnes avaient réservé pour le départ de 6 h 45, 22 pour celui de 12 heures. Parmi eux, beaucoup d’étudiants, mais pas seulement.



Un aller retour Paris Clermont pour ... 2€. Oui, oui. Prix d'appel, certes, mais... 2€. Qui passeront à 15€ l'aller retour en novembre... quand même, sinon le coup de la vente à perte risque de se voir un peu trop.


Et après, quand les lignes ferroviaires auront eu leur seuil critique de rentabilité franchi par la courbe de fréquentation descendante, et qui seront fermées pour motif économique, on aura de "brutales" remontées de prix.

Parce que même avec un bus plein, pour un fonctionnement non subventionné apparemment, il faut prendre en compte quelques paramètres économiques (salaires, charges, assurances, amortissement de l'autocar, entretien, kérosène, péages, etc...) ; je ne vois pas bien comment ils s'intègrent dans les 2 / 15€ l'aller retour... Je dois probablement être très con.
>:(

Quelqu'un de plus doué que moi en économie et gestion peut-il se pencher sur ce casse tête ? ???
nanar
Passager
Messages : 10128
Inscription : 15 Nov 2004, 10:07:16
Localisation : lyon 6è - www.darly.org & www.lyonmetro.org
Contact :

Re: Sauvons nos trains ! Pétition lancée par la FNAUT

Message non lupar nanar » 08 Sep 2015, 00:51:47

C'est du "yield management" :
Ce transporteur à des tas de cars et vend très peu chères des places à bord de cars qui - de toute façon - avaient à faire un trajet à vide.
Donc quelques dizaines d'euros en vendant les places, et l'impact promotionnel, c'est mieux que rien, et toujours bon à prendre. ::)

C'est comme si tu trouvais un Montchatois à rapatrier dans son quartier quand, depuis un chantier, tu rejoins tes pénates en bagnole : il serait tout content de te donner un euro plutôt que deux aux Cars du Rhône.

A+
nanar
"Si vous ne considérez pas le vélo urbain comme une partie de la solution pour l'aménagement des villes, vous êtes une partie du problème."
Avatar de l’utilisateur
turbotrain
Passager
Messages : 616
Inscription : 19 Août 2010, 19:52:32

Re: Sauvons nos trains ! Pétition lancée par la FNAUT

Message non lupar turbotrain » 08 Sep 2015, 01:40:37

nanar a écrit :C'est comme si tu trouvais un Montchatois à rapatrier dans son quartier quand, depuis un chantier, tu rejoins tes pénates en bagnole : il serait tout content de te donner un euro plutôt que deux aux Cars du Rhône.

Ça, c'est BlaBlaCar, idVroum et cie ! En revanche, ce qu'on gagne en prix, on le perd en fiabilité : le conducteur peut annuler à la dernière minute sans qu'aucune solution alternative ne soit proposée. La SNCF et les TU proposent au moins... des bus de remplacement ! Ou un report sur d'autres trajets prévus.
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 13909
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest...

Re: Sauvons nos trains ! Pétition lancée par la FNAUT

Message non lupar BBArchi » 08 Sep 2015, 12:12:34

Nanar> Euh... ? tout faux ?
Le yield management, c'est prendre le risque que le véhicule soit plein à 115% parce que TOUS les passagers qui ont pris un billet sont présents à l'embarquement.


Dans le cas présent, il ne s'agit pas de lignes préexistantes, pour lesquelles il serait utile de trouver ponctuellement une astuce "pour vendre quelques sièges complémentaires quasiment pour rien". Ces lignes préexistantes sont déjà programmées avec des prix de billets déterminés, qui assurent une rentabilité minima.
En principe... >:D

Le nouveau système est bien basé sur la création de lignes régulières, avec une tarification fixe dont le montant unitaire paraît singulièrement et étonnamment faible...

Où est la faille ?

Parce qu'il y en a une, soit en accommodement avec le droit du travail, soit avec la mise en œuvre de sociétés de mise à disposition de personnel sous droit étranger, soit en montants de salaires eux aussi low cost avec un turn over vrombissant, soit en "économies", soit même en impasses quelque part.
On va dire que le matériel mis en œuvre semblant "tout neuf", les risques mécaniques sont assez faibles. Et donc l'entretien pourra être "léger".
Mais dans 4/5/6 ans ? ???
Quel gestionnaire, sans sourciller, droit dans les yeux, peut affirmer que tout continuera à être clean ?


Pas envie de servir de cobaye discount. :coolsmiley:
Parce que dans 5 ans, le ferroviaire ayant cessé de respirer, on n'aura pas de plan B.
Et un ministre qui aura sa paye à vie, lui.
BrunoT
Passager
Messages : 271
Inscription : 01 Déc 2011, 19:08:39

Re: Sauvons nos trains ! Pétition lancée par la FNAUT

Message non lupar BrunoT » 08 Sep 2015, 17:43:48

BBArchi a écrit :Le yield management, c'est prendre le risque que le véhicule soit plein à 115% parce que TOUS les passagers qui ont pris un billet sont présents à l'embarquement.


Euh, pas exactement... Image, si je peux me permettre, ça, c'est du surbooking.

Le Yield management, c'est ajuster les tarifs en temps réel pour attirer le client et vendre toutes les places, au prix ou le client est prêt à les acheter. Ou d'optimiser le CA en fonction de ce que le client est prêt à payer. En français, on utilise aussi le terme de "tarification différenciée".

Dans ce système à 1€ la place, il n'est pas dit que toutes les places sont à 1€. En général, il y en quelques unes, pour attirer la chaland. Comme l'a dit un intervenant quelquepart, pour vendre quelque chose à un client, il faut d'abord le faire entrer dans le magasin. Ou le faire venir sur le site de vente... C'est l’appât au bout de l'hameçon.

Dans le même ordre d'idée, pour capter quelqu'un au téléphone ou dans un entretien, il faut lui faire répondre "oui" à la première question. Après, il est ferré. Faites le test au prochain sondage téléphonique. C'est aussi ce qu'ont très bien compris et mettent en œuvre les "marchand de tapis".

A une époque, c'étaient les Prem's à 5€ pour la SNCF il me semble...

@+

BrunoT
Avatar de l’utilisateur
Billy
Régulateur
Messages : 5603
Inscription : 22 Mars 2007, 21:49:54
Localisation : 75
Contact :

Re: Sauvons nos trains ! Pétition lancée par la FNAUT

Message non lupar Billy » 08 Sep 2015, 17:52:04

Le concept du yield management est pas mal représenté ici : https://fr.wikipedia.org/wiki/Yield_management
Image
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 13909
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest...

Re: Sauvons nos trains ! Pétition lancée par la FNAUT

Message non lupar BBArchi » 08 Sep 2015, 23:58:25

Ok. Va pour le yield management. Autant pour moi !
Méthode qui reste moralement douteuse, donc... >:D
J'imagine le m.....r intégral si tout le monde s'autorisait le passage à ce type de relation commerciale...

Donc si je comprends bien, c'est une sorte de négociation à la tête du client ? :coolsmiley:
Donc on pourrait même imaginer -in fine- une collection de gros bras, façon mercenaires pas tibulaires du tout, proposant leurs services pour la négociation ? >:D
Il y a des entreprises à créer, et des emplois, dites donc... :pouce:
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 13909
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest...

Re: Sauvons nos trains ! Pétition lancée par la FNAUT

Message non lupar BBArchi » 13 Sep 2015, 00:30:33

Tiens, en parlant de négociations... Ce qui se prépare promet d'être croquignolet.

En mettant tout le monde dans le car, comme si de rien n'était, comme si, au fond, nos amis libéraux pouvaient subitement faire valser les pions à leur seule convenance, peut-être qu'un point de détail a été bêtement "oublié".

Les macrontocars viennent en concurrence frontale directe avec les dessertes TER, dans pas mal de configurations, si on regarde une carte des festivités.

Or le financement des TER par les régions à hauteur de 40% n'autorise pas la SNCF à installer juste en face une concurrence directe, même sous une bannière "distincte" sous forme de filiale...

A mon avis, la réaction des régions risque d'être soignée... :knuppel2:

Allez voir ce qu'en pense le milieu économique le plus débridé... Pour que ce média en fasse un article, c'est que le sujet est chaud bouillant : http://www.societe.com/actualites/des_r ... -5192.html :o


Des régions disent non au Ouibus de la SNCF
La concurrence instaurée entre Ouibus et TER inquiète certains exécutifs régionaux, grands argentiers des TER.

Publié le 10-09-2015 à 13:09:10 par Bertrand Dampierre


Deux logiques contradictoires

La libéralisation du marché des autocars longue distance par la Loi Macron a conduit la SNCF à se positionner sur ce nouveau segment porteur. D'un point de vue purement économique, il est facile de comprendre que la SNCF a effectivement intérêt, avec sa nouvelle marque Ouibus, à se positionner sur ce marché déjà très concurrentiel et à ne pas attendre qu'il soit dominé par Transdev et sa filiale Isilines. Quitte à faire concurrence au train avec des liaisons moins chères par autocar, autant se faire concurrence à soi-même et se renforcer plutôt que de se laisser grignoter son marché par des concurrents qui vous affaiblissent.

Mais cette logique économique fait très mauvais ménage avec la logique politique qui compte beaucoup dès qu'il s'agit de transports régionaux, et donc des TER qu'exploite la compagnie ferroviaire française. C'est pourquoi Ouibus, à peine créé, fait déjà polémique. Cette polémique est portée par le Président de la Région Pays de Loire, le socialiste Jacques Auxiette, qui est aussi en charge des questions de transports pour le compte de l'Association des Régions de France.


Les régions n'assumeront pas les pertes

Les TER sont cofinancés par les Conseils Régionaux à hauteur de 40% de leur coût total, le reste étant assumé par la SNCF. Ce cofinancement repose sur un accord permettant de maintenir un service public de transports réguliers de qualité dans les régions, quand bien même certaines lignes seraient peu rentables pour la SNCF.

Or, ce que reproche Jacques Auxiette et ses homologues à la SNCF, c'est d'instaurer les liaisons par autocar à prix bas en concurrence directe et frontale du TER. De sorte qu'une partie de la clientèle régulière du TER pourrait se reporter sur l'autocar pour des raisons évidentes de coût. A titre d'exemple, un trajet en TER du Mans à Nantes coûte 25,50 euros, alors que le premier prix proposé pour une liaison en autocar est de 5 euros : 20,50 euros d'économies pour le voyageur peuvent justifier de passer du train à l'autocar.

C'est pourquoi Jacques Auxiette met en garde la SNCF contre les conséquences financières d'une baisse de la fréquentation et de la rentabilité du TER : « il faut que la SNCF sache, et je m'y emploie dès aujourd'hui, que cela ne se fera pas avec l'aide des subventionnements régionaux. Elle devra assumer la totalité du manque à gagner financier pour les TER régionaux », a précisé l'élu.



Certains risquent de prendre cher... :coolsmiley:
Avatar de l’utilisateur
turbotrain
Passager
Messages : 616
Inscription : 19 Août 2010, 19:52:32

Re: Sauvons nos trains ! Pétition lancée par la FNAUT

Message non lupar turbotrain » 13 Sep 2015, 01:07:50

Les élus régionaux dont le gouvernement de même couleur politique a créé la situation ? L'aile droite de ce même parti vs. l'aile gauche ?
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 13909
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest...

Re: Sauvons nos trains ! Pétition lancée par la FNAUT

Message non lupar BBArchi » 14 Sep 2015, 18:01:34

Tout le monde s'y met. Ca me fait furieusement penser au repas des fauves, quand le dresseur balance les morceaux de barbaque par dessus le grillage... Ambiance. :-\

Au tour des anglais. Ca faisait longtemps qu'ils n'étaient pas venus faire des affaires en France ...
http://www.lamontagne.fr/limousin/actua ... 82261.html

Depuis juillet 2014, megabus.com fait étape dans la cité gaillarde. Un voyageur peut ainsi rallier, directement, Londres ou Barcelone.

Un périple à bord de bus qui affichent un argument de choc : un prix de vente à partir de 1 €, auquel il faut rajouter des frais de réservation de 50 centimes. Basée en Grande-Bretagne, la société qui transporte plus de 5 millions de passagers chaque année à travers l’Europe propose des trajets quotidiens vers ces deux destinations à partir de Brive.

Mais avec près de huit heures pour rallier Barcelone, et plus de 18 heures pour atteindre Londres, mieux vaut ne pas être pressé. Et ne pas craindre de se lever tôt. Le départ pour Barcelone est en effet programmé à 4 heures ; pour la capitale anglaise, deux départs sont prévus : l’un à 00 h 25, l’autre à 14 h 25.

Mais l’objectif de la compagnie, « nous positionner comme l’option de transport la moins chère sur les lignes que nous desservons », semble atteint.

Une volonté qui se conjugue, depuis peu, à celle de poursuivre son développement dans l’Hexagone. « Avec le changement de législation, qui libéralise le marché du transport en bus, nous projetons d’étendre nos opérations en France et de proposer encore plus de services interurbains sur le territoire français », indique l’opérateur.

Virginie Fillâtre

Réservations. Elles sont effectuées, pour la grande majorité, sur le site http://www.megabus.com ; elles sont aussi possibles par téléphone, auprès d’Amsterdam City Tours, aux Pays-Bas (+31 299 411 116). Pour cela, il est nécessaire de parler le néerlandais !




Brive prend le bus de la loi Macron

Abandonné par la SNCF, l’axe Bordeaux-Lyon profite de la libéralisation des bus interrégionaux. Des voyageurs profitent des arrêts à Brive.

«Ah, le voilà. Et il est à l’heure » ; les bras chargés de bagages, Claudie Rouquié regarde arriver un gros bus rouge, au niveau de l’hypermarché Carrefour, à l’ouest de Brive. Depuis quelques minutes, elle attend, avec sa fille, pour repartir à Bordeaux, après un séjour en famille, en Corrèze.

Un peu inquiète au départ, « il n’y a rien qui indique l’arrêt », Claudie monte dans le bus sans hésitation : « Il est 15 h 15 et je serai normalement à Bordeaux à 18 heures, le tout pour 9 euros. Il faut que je me renseigne pour les tarifs vers Lyon. J’ai deux petites-filles qui habitent là-bas ».
Pour les jeunes, la famille, les jeunes retraités

C’est par hasard, sur internet, que sa fille a réservé un billet. « Apparemment, c’est tout nouveau », et c’est la conséquence directe de la fameuse loi Macron. Elle prévoit notamment la libéralisation du transport interrégional de voyageurs.

Isilines a été un des premiers opérateurs à en profiter en proposant un Bordeaux-Lyon-Grenoble, en passant par Brive. « Cette ligne nous est apparue essentielle dès le départ, explique Sonia Arhainx, directrice d’Isilines. Cette transversale est mal desservie par les trains. Il y a des correspondances, c’est compliqué. Nos bus proposent une liaison quotidienne et ça marche plutôt bien avec un taux de remplissage de 60 % ».

Depuis le 7 septembre, un autre opérateur, Starshipper, est également présent sur cet axe, avec un arrêt à Brive, au même endroit. Cette marque commerciale d’un groupement de PME avance le même argument : le bus offre une alternative à la mauvaise desserte ferroviaire du Massif Central. « Starshipper était déjà présent sur Bordeaux-Lyon, mais la loi Macron nous a permis de faire des arrêts à Brive, Périgueux ou Clermont-Ferrand », précise Leila Rahhali.

Les jeunes, les familles et les jeunes retraités sont les publics visés par ces opérateurs, qui mettent en avant le confort des bus (avec prises électriques, Wifi…) et surtout les tarifs.

Sur Bordeaux-Brive, Isilines propose des tickets entre 9 et 15 euros. Une fois son offre promotionnelle terminée, Starshipper annonce un Bordeaux-Brive à 18 euros, un peu moins cher avec une réservation trois semaines avant. En attendant un éventuel arrêt à Tulle (Isilines y pense sur Bordeaux-Lyon), Brive, au carrefour de l’A20 et l’A89, pourrait assez rapidement être totalement désenclavé. « Sur Paris-Toulouse, on finalise l’offre, poursuit Sonia Arhainx, directrice d’Isilines. Pour le moment, c’est un trajet de nuit, sans arrêt à Brive. Mais on sait qu’il y a une forte attente ».

Éric Porte


Quant aux tarifs, je confirme. La guerre quasi nucléaire entre sociétés, et ensuite, le survivant fera les prix qu'il voudra. Belle vision du développement durablabla, s'pas ?
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 13909
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest...

Re: Sauvons nos trains ! Pétition lancée par la FNAUT

Message non lupar BBArchi » 02 Oct 2015, 00:58:12

Tiens, pour Sotteville, on est finalement plusieurs à avoir eu tort d'avoir raison, malgré les assurances et les tons condescendants de ceux qui savent et qui ont distillé des informations et des avis tranchés sur l'état du matériel, définitivement condamnable. >:(

Parce qu'en fait, il y aurait du stock "pourri", ou qui l'est devenu rapidement après passage des vautours (et pour lequel c'est la fin du parcours), mais aussi plein de matériel garé bon état, qui est en train de subir le même sort, alors que du matériel est nécessaire pour assurer un minimum de fiabilité ailleurs. Ce qui en soi est parfaitement inadmissible.

Et une logique REACH qui justifierait tout ceci (pour mémoire et en résumé, REACH fonctionnerait théoriquement parfaitement quand l'argent coule à flot et que la période est à l'euphorie économique et au renouvellement accéléré... mais qui n'est pas la période que nous connaissons).

Et -enfin- ça commence à jaser, avec des gens qui font mine de découvrir le problème.

Un bon article, mais surtout, des commentaires très intéressant à la suite de cet article, avec plein d'infos et de remarques...

http://blog.francetvinfo.fr/oeil-20h/20 ... rains.html

Que deviennent les trains qui ne circulent plus ? Sont-ils stockés, récupérés par des collectionneurs, vendus à des pays étrangers ? En réalité il existe en France des « cimetières » où stationnent des dizaines de locomotives fret de la SNCF dont certaines sont en état de fonctionnement selon des cheminots que nous avons rencontrés. A la gare de triage de Sotteville-lès-Rouen (Normandie), parmi les 400 engins de fret qui y sont entreposés, 43 machines pourraient encore circuler sur le réseau selon un document interne (inventaire réalisé en avril dernier). Réunion du comité d'établissement régional

Contactée, la SNCF n’a pas souhaité nous accorder d’entretien filmé et a préféré répondre à l’écrit : “Il s’agit de locomotives anciennes ayant un nombre très élevé de kilomètres au compteur. Il n’est pas possible de les louer ou de les vendre”. Pourtant, certains véhicules ont été revendus au Maroc. La SNCF aurait-elle refusé de céder son matériel usagé à ses concurrents français ?

Alertés par un article du Canard Enchaîné, la ministre de l’Ecologie, Ségolène Royal et le secrétaire d’Etat chargé des transports, Alain Vidalies ont demandé des comptes au patron de la SNCF. Le service de presse de la SNCF a réfuté toute volonté de “protectionnisme”. Selon la société, toutes les motrices de Sotteville sont inutilisables. Et si certaines ont été rénovées, c’est pour mieux les radier. Comme quoi, les voies de garage de la SNCF sont parfois impénétrables.


Un commentaire en particulier illustre cruellement une évidence : quand on additionne les faits et les constats...


La vidéo reportage à elle seule en dit beaucoup, mais je pense que quand certains des intervenants concluent à, je cite, "une opération de protectionnisme de la part de la SNCF", je pense que la vérité est, non seulement ailleurs, mais bien plus grave !

Si l'attitude de la SNCF était de vouloir conserver un monopole dans l'exploitation du rail, je dirais que ce serait moitié mal.
En effet, cela sous-entendrait que la SNCF croit en l'avenir du rail, et qu'elle veut y rester présente, voire omnisciente.
Hors, quand je réunis et j'analyse de tous les éléments constitutifs du Chemin de Fer, et qui sont à notre disposition :

- Situation des TET.
- Situation des TER.
- Situation du fret au plan local, régional et national.
- Situation du transport multimodal, du ferroutage.
- Abandon de l’écotaxe poids lourds.
- Libéralisation du transport Intercités en autocar par la loi Macron.

Sachant que dans nombres de secteurs, on manque, et de wagons, et de motrices, pour assurer le service public, du fret comme celui des voyageurs, force m'est de constater que c'est de l'éradication du Chemin de Fer qu'il s'agit, au profit des omnipotents lobbys routiers.
Seuls demeureraient les vitrines technologique que sont les TGV et autre LGV.

Enfin, ce n'est que mon analyse...
Didier C.



Curieux, pour le moins, ces "coincidences" et lumineuse conclusion.

Revenir vers « Le forum de Lyon en Lignes »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Bing [Bot] et 70 invités