Revue de presse

Pour participer aux discussions du forum, il faut tout d'abord créer un compte en vous enregistrant
Avatar de l’utilisateur
amaury
Passager
Messages : 4873
Inscription : 12 Nov 2004, 12:19:03
Localisation : Lyon 5e
Contact :

Re: Revue de presse

Message non lupar amaury » 26 Jan 2022, 14:24:07

nim a écrit :Je ne l’ai pas non plus mais si je devais lire entre les lignes, la région a confié le tracé à un automobiliste qui conçoit une piste cyclable comme quelque chose qui sert les week end des beaux jours, alors que la métropole attendait quelque chose de direct et fiable utilisable pour les trajets du quotidien.

J’ai connu ça sur un autre secteur, le maire LR du coin ne comprenait pas pourquoi les associations de cyclistes étaient vent debout contre son projet de passerelle, qui faisait un détour par un coin bucolique, et obligeait à poser pied à terre pour gravir une rampe en colimaçon.

Tu penses ? ??? Les articles évoquent plutôt un itinéraire qui aurait été étudié à la va-vite et sans prendre en compte les impacts environnementaux. Je ne sais pas où sont les responsabilités derrière les tensions politiques mais c'est bien dommage que ça bloque. :-\ C'est un tronçon de la ViaRhôna, itinéraire EuroVelo donc voyage à vélo. De par leur séparation vis-à-vis des axes de circulation, ces itinéraires sont souvent beaucoup utilisés aussi pour le vélotaf mais leur vocation première est bien le tourisme ! Une véloroute de ce type doit permettre de se déplacer à vélo dans un coin sympa, en voyage et/ou en sortie en famille. On n'est pas sur la même philosophie que les "Voies lyonnaises" qui ont, au contraire, vocation à permettre de faire des déplacements utilitaires aussi efficacement que possible. Chercher à mélanger les deux, c'est un peu comme vouloir trouver un compromis entre le Mastrou et le TGV. ;)

Bref, si ça coince sur le plan environnemental, c'est normal que ça ne passe pas mais j'espère qu'ils trouveront vite une solution car c'est le gros point noir de la ViaRhôna et c'est un peu la honte qu'on le trouve à Lyon ! :-[
A quand le retour des trolleys sur l'axe A2 ?!? Pourquoi attendre le TOP ??? En attendant, RDV sur les traces du FOL: http://folsaintjust.free.fr.
nim
Passager
Messages : 187
Inscription : 30 Jan 2021, 13:28:09
Localisation : Gerland/Jaurès

Re: Revue de presse

Message non lupar nim » 26 Jan 2022, 14:49:34

Bonjour Amaury,

Les premiers articles faisaient état d’un manque d’études environnementales (mais la métropole avait le pouvoir de passer outre), dans les derniers le représentant de la métropole indique refuser de soutenir un trajet régulièrement inondé.

Pierre Athanaze, le vice-président à l’Environnement et la protection des risques, a notamment pointé du doigt les inondations récurrentes du tracé.


https://www.lyoncapitale.fr/actualite/i ... -et-givors

Comme ça inonde à l’automne et en hiver on est typiquement dans une opposition vélotaf (ça doit être dispo toute l’année) tourisme (juste en été ça suffit).

Et dans un article précédent, Fabien Bagnon

Le retard inévitable que va entrainer cette décision sur la réalisation de ce maillon aura également un impact sur la mise en service de la ligne 3 des Voies Lyonnaise dont le tracé emprunte ce tronçon de la ViaRhôna".


https://www.lyoncapitale.fr/actualite/m ... -la-region

Donc la métropole comptait mutualiser tourisme et vélotaf.
Avatar de l’utilisateur
amaury
Passager
Messages : 4873
Inscription : 12 Nov 2004, 12:19:03
Localisation : Lyon 5e
Contact :

Re: Revue de presse

Message non lupar amaury » 27 Jan 2022, 14:52:52

OK. Merci pour la lecture plus attentive que la mienne. :pouce: Sur les plans initiaux, j'avais noté que la VL3 passait plutôt sur la D15 alors que l'EV17 était le long du Rhône mais je n'avais pas encore vu passer les infos évoquant la volonté de la Métropole de fusionner les deux. Du coup, je comprends mieux...

nim a écrit :Comme ça inonde à l’automne et en hiver on est typiquement dans une opposition vélotaf (ça doit être dispo toute l’année) tourisme (juste en été ça suffit).

Une véloroute du schéma national (et donc, a fortiori, une EuroVelo !) doit aussi être dispo, toute l'année ! Je crois que le cahier des charges n'a pas changé depuis 2001.
Extrait du cahier des charges des Véloroutes voies vertes - 2001 a écrit :− revêtement : il devra permettre aux usagers de rouler en toute sécurité, même en cas de pluie prolongée ou dans les passages au sol réputé instable, et utilisable toute l’année.

Je dis ça pour la précision mais sur le fond, ça ne fait que confirmer ce que tu évoques : le caractère inondable est déjà problématique pour la véloroute EuroVelo en tant que telle mais il le serait encore plus si ce tracé était également celui d'une Voie Lyonnaise. :)
A quand le retour des trolleys sur l'axe A2 ?!? Pourquoi attendre le TOP ??? En attendant, RDV sur les traces du FOL: http://folsaintjust.free.fr.
Avatar de l’utilisateur
amaury
Passager
Messages : 4873
Inscription : 12 Nov 2004, 12:19:03
Localisation : Lyon 5e
Contact :

Re: Revue de presse

Message non lupar amaury » 27 Jan 2022, 19:06:03

De son côté, l'association française des véloroutes voies vertes (AF3V) exprime son désaccord avec l'avis des commissaires enquêteurs. De fait, ils soutiennent le tracé proposé en expliquant que plusieurs voies vertes traversent des espaces protégés (c'est vrai que c'est le cas sur la ViaRhôna un peu plus au sud, d'ailleurs !) et que le revêtement choisi supporterait des inondations :
https://www.af3v.org/viarhona-enquete-p ... -a-givors/

Bref, j'espère qu'une issue sera trouvée !
A quand le retour des trolleys sur l'axe A2 ?!? Pourquoi attendre le TOP ??? En attendant, RDV sur les traces du FOL: http://folsaintjust.free.fr.
nim
Passager
Messages : 187
Inscription : 30 Jan 2021, 13:28:09
Localisation : Gerland/Jaurès

Re: Revue de presse

Message non lupar nim » 27 Jan 2022, 19:33:54

Ah oui mais un revêtement qui supporte les inondations, c’est pas un revêtement qui permet de rouler en cas d’inondation, c’est un revêtement qui reste utilisable après l’inondation ! Donc pas trop conforme au cahier des charges.

Personnellement, je suis favorable voie verte dans un tel emplacement, du moment qu’un autre trajet est disponible le reste du temps. Ce qui semble pas avoir été prévu :(. La fréquentation anarchique par VTT et motocross fait beaucoup plus de dégâts qu’une voie bien aménagée.

Après tous les acteurs sont d’accord sur le fait que les enquêtes et études ont été bâclées :crazy2: .
eric
Passager
Messages : 52
Inscription : 25 Mai 2006, 10:42:54
Localisation : GRIGNY

Re: Revue de presse

Message non lupar eric » 28 Jan 2022, 10:15:55

Bonjour,
voilà qui pourrait révolutionner le transport ferroviaire de marchandises.
La start-up Parallel Systems veut faire oublier les trains avec ses wagons autonomes. Verrons-nous prochainement des wagons rouler seuls sur des lignes de chemin de fer ?

https://www.usinenouvelle.com/article/l-industrie-c-est-fou-la-start-up-parallel-systems-veut-faire-oublier-les-trains-avec-ses-wagons-autonomes.N1777817
nanar
Passager
Messages : 10539
Inscription : 15 Nov 2004, 10:07:16
Localisation : lyon 6è - www.darly.org & www.lyonmetro.org
Contact :

Re: Revue de presse

Message non lupar nanar » 28 Jan 2022, 10:31:21

Salut

Il y a plus de 25 ans, Michel Bigey, un des fondateurs du GETUM (Groupement pour l’étude des transports urbains modernes) , écrivait :


"Un métier d'avenir : l'invention de moyens de transports"

Il faut être au départ doué d'un certain aplomb, connaître l'art de convaincre. Il faut aussi être débarrassé d'un certain nombre de craintes et de scrupules qui ne sont pas justifiés en l'espèce. Et d'abord ne pas être arrêté par le fait qu'on ignore tout du problème.

[L'expérience] ne sert à l'inventeur que si son invention doit être utilisée. Or on rétrécit considérablement l'éventail des inventions possibles si on s'impose au départ une condition aussi restrictive : faire une invention utilisable.
Il faut songer à l'utilité de l'invention pour ceux qui, à défaut d'améliorer ce qui existe et d'équiper là où ce serait utile, doivent détourner l'attention du public, alimenter ses rêves, lui promettre des après-demain qui chantent.  
Bref vous n'aurez pas à chercher longtemps, et c'est normal car vous n'êtes pas chercheur, mais inventeur.

Pour la présentation il vous sera nécessaire de faire quelques schémas et dessins. Rassurez vous, personne ne vous posera de questions sur autre chose que le principe de fonctionnement ; la complexité est coûteuse à réaliser, mais pas à dessiner.

Si vous êtes bien introduit dans les milieux technocratiques, vous pourrez obtenir quelques miettes des importants crédits prévus par différents ministères, de quoi faire un petit tronçon d'essai, une maquette, ou pour le moins une plaquette polychrome sur papier glacé. Tentez d'abord la plaquette, que vous enverrez aux journaux et dans les ministères.


Cette start-up nous donne un exemple supplémentaire (s'il en fallait un) de cette façon de faire.

A+
nanar
"Si vous ne considérez pas le vélo urbain comme une partie de la solution pour l'aménagement des villes, vous êtes une partie du problème"
Avatar de l’utilisateur
xouxo
Passager
Messages : 679
Inscription : 10 Nov 2006, 19:26:30
Localisation : Paris

Re: Revue de presse

Message non lupar xouxo » 28 Jan 2022, 11:14:32

Bonjour, j'ai justement visionné une vidéo un peu polémique (en anglais) très critique sur ce invention "révolutionnaire" :
https://youtu.be/nJNvpG5gktM

Outre les problématique de sécurité liée à la conduite autonome des ces bidule, l'autonomie faible (taille des batteries), il y aussi le coût total du truc pour un convoi long, là où réside justement l'intérêt du mode ferroviaire.
La partie la plus problématique semble la question des normes de collision car le conteneur joue le rôle de la caisse d'un wagon, sans en avoir -du tout- la solidité.

On espère qu'ils ne vont pas nous révolutionner la chemin de fer de la même façon qu'Elon Musk a révolutionner le "mass transit" en faisant rouler des Tesla dans un tunnel (cf Las Vegas).
eric
Passager
Messages : 52
Inscription : 25 Mai 2006, 10:42:54
Localisation : GRIGNY

Re: Revue de presse

Message non lupar eric » 31 Jan 2022, 14:56:04

Bonjour,

Rail-route : un opérateur allemand à l'assaut du marché français, les Echos, 31 janvier 2022.
Ou comment le transport combiné peut se développer en France.
Image
https://imgbox.com/MoDz1WJF
Rémi
Passager
Messages : 5787
Inscription : 21 Nov 2004, 20:38:16
Localisation : Nanterre

Re: Revue de presse

Message non lupar Rémi » 02 Fév 2022, 14:51:41

Salut

Dans le dernier numéro de la revue suisse Tram que j'ai reçu hier :
A Zurich, la décision de limiter la vitesse à 30 km/h suite à votation pose problème : les VBZ ont fait leurs calculs. Pour respecter le cadencement nominal des lignes, la perte de vitesse commerciale doit être compensée par l'ajout de véhicules supplémentaires en ligne, soit 21 autobus et 6 tramways en plus du parc existant. La Ville et le Canton ne veulent pas payer. Les VBZ envisagent une augmentation des tarifs ou une diminution de l'offre, qui ne pourra plus être cadencée. Des initiatives émergent pour demander une contre-votation afin d'annuler cette limitation à 30 km/h.
Genève et Bâle dans des situations similaires de perte d'efficacité avec hausse des charges d'exploitation ou dégradation du service.

Croustillant, non ?

Rémi
nanar
Passager
Messages : 10539
Inscription : 15 Nov 2004, 10:07:16
Localisation : lyon 6è - www.darly.org & www.lyonmetro.org
Contact :

Re: Revue de presse

Message non lupar nanar » 02 Fév 2022, 15:09:44

Six trams supplémentaires nécessaires.
A l'échelle du parc de Zürich c'est < 3% d'augmentation. J'aurais cru nettement plus, à vrai dire.

Quelles voies restent à 50 km/h à Lyon à partir de fin mars 2022 ?
https://www.lyoncapitale.fr/actualite/l ... -a-50-km-h

A+
nanar
"Si vous ne considérez pas le vélo urbain comme une partie de la solution pour l'aménagement des villes, vous êtes une partie du problème"
fraberth
Passager
Messages : 449
Inscription : 07 Déc 2017, 08:04:06

Re: Revue de presse

Message non lupar fraberth » 03 Fév 2022, 09:28:23

Bonjour,

https://www.lesechos.fr/pme-regions/inn ... ue-1383919

Un article des Echos sur le passage en électrique d'une ligne de bus à Marseille qui indique 80 lignes et 627 véhicules au total pour le réseau
Sachant les 120 lignes et presque 1000 véhicules à Lyon, on peut se poser des questions sur la pertinence de cette investissement
Avatar de l’utilisateur
Alain
Passager
Messages : 513
Inscription : 21 Déc 2006, 22:42:19
Localisation : Chambéry (et souvent dans les TER ou sur T4)
Contact :

Re: Revue de presse

Message non lupar Alain » 05 Fév 2022, 20:49:01

fraberth a écrit :Bonjour,

https://www.lesechos.fr/pme-regions/inn ... ue-1383919

Un article des Echos sur le passage en électrique d'une ligne de bus à Marseille qui indique 80 lignes et 627 véhicules au total pour le réseau
Sachant les 120 lignes et presque 1000 véhicules à Lyon, on peut se poser des questions sur la pertinence de cette investissement


Tout comme Lyon, Marseille avait un beau réseau de bus électriques, en l'occurrence des trolleybus, malheureusement abandonné en 2004 : https://fr.wikipedia.org/wiki/Trolleybus_de_Marseille
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 14262
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest...

Re: Revue de presse

Message non lupar BBArchi » 18 Mars 2022, 21:11:34

Il se passe quoi au juste ? Matière à aller spotter des travaux pas ordinaires, éventuellement ? ???

https://www.leprogres.fr/transport/2022 ... es-travaux

TCL : cinq lignes de tram impactées par des travaux

Des opérations de maintenance auront lieu les dimanches 20 et 27 mars à Lyon sur plusieurs lignes de tramway. Ces dernières seront coupées plus tôt que d'habitude, des bus relais seront à disposition des voyageurs annonce TCL.
Vos trajets pourraient être légèrement modifiés dans la soirée du dimanche 20 et du dimanche 27 mars. Des opérations de maintenance seront effectuées sur plusieurs lignes de tramway. Le T1, T2, T4, T5 et T6 seront concernés.


Des bus relais à disposition

La ligne T1 circulera uniquement entre Liberté et IUT Feyssine. Les derniers départs se feront à 20 h 52 (direction Debourg) et 21 h (direction IUT Feyssine).
Dès lors, des bus relais desserviront les arrêts de Debourg à Liberté, toutes les 15 minutes, et ce, jusqu’à 00 h 52 (direction Debourg).
Le T2, quant à lui, ne circulera pas en soirée. Le dernier départ se fera à 22 h 02 (de Saint-Priest Bel-Air à Porte des Alpes). Des bus relais seront à disposition à partir de 21 h 15.
La ligne T4 sera à l’arrêt, à partir de 20 h 30, et la ligne T5, dès 21 h 10.


Pas d’impact pour se rendre à la Foire de Lyon

Pour le T4, des bus relais seront à disposition, entre Part-Dieu Villette et l’hôpital Feyzin Vénissieux (fréquence de 15 minutes).
Les voyageurs seront invités à emprunter la ligne C15 pour la ligne T5. Ces travaux ne devraient pas avoir d’impact sur les services proposés par le groupe TCL pour la Foire de Lyon.


5 lignes de tram... :o le journaliste aurait carrément pu parler de "réseau quasiment à l'arrêt", ça lui aurait fait du clic en plus ! :laugh:
Contrairement aux cerveaux, les estomacs font savoir quand ils sont vides.
https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 14262
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest...

Re: Revue de presse

Message non lupar BBArchi » 02 Avr 2022, 02:16:43

Ben, pas d'infos ? :(

En punition,un article gore.
https://www.lefigaro.fr/flash-actu/mars ... o-20220401
«Des affichages dans toutes les stations et dans les rames ainsi que des marquages au sol attirent l'attention sur le risque de telles pratiques afin de dissuader tous ceux qui voudraient se déplacer autrement qu'à l'intérieur de la rame», indique la RTM. Elle assure que «le nouveau métro de Marseille (projet NEOMMA) limitera le risque de ces pratiques dangereuses» grâce à «l'installation de portes palières et de rames d'un seul tenant». La France a déjà connu quelques accidents liés au «train-surfing». Cette pratique, venue de Russie, consiste à courir sur les toits des trains de banlieue en marche et à se filmer pour poster la vidéo sur les réseaux sociaux.


Alors j'ai appris au moins deux trucs >:D :
1- y paraît que Marseille va mettre des boas dans ses tunnels de métro :banane:

2- la pratique du train surfing viendrait de Russie. La preuve irréfutable fact checkée en double aveugle et tout : train et surfing sont des mots russes.
Ça en bouche une surface, hein ? Je sais bien que la pression médiatique est maximum, mais quand même, mesdamesmessieurs les journalisses... ;D maîtrisez un peu vos p'tits nerfs, et donnez nous de l'info consistante en détachant bien les sujets les uns des autres ...
:angel:
Contrairement aux cerveaux, les estomacs font savoir quand ils sont vides.
https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 14262
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest...

Re: Revue de presse

Message non lupar BBArchi » 04 Avr 2022, 23:15:03

https://www.la-clau.net/economie/lautor ... rre-79777/


L’autoroute ferroviaire Barcelone-Perpignan-Luxembourg redémarre !
(Une liaison interrompue en mars 2020 à cause du Covid)

Grégory Prujà
01/04/2022 09:44

La ligne de ferroutage Barcelone-Bettenbourg (Luxembourg), qui avait été lancée avec succès en février 2019 pour acheminer des marchandises, produites ou simplement arrivées en Catalogne, vers le Nord de l’Europe, reprendra du service ce mois d’avril. Cette liaison de fret entre deux terminaux intermodaux sera assurée par l’opérateur ferroviaire VIIA, filiale de la SNCF, via une sous-traitance confiée à la société Captrain. Le nombre de voyages attendus est de 6 par semaine, aller-retour, soit 12 convois qui vont traverser notamment la plaine du Roussillon. Un arrêt est prévu au Marché International Saint-Charles de Perpignan, où une charge supplémentaire sera embarquée afin d’optimiser la capacité des convois. La durée intégrale du voyage sera de 22 heures, pour une distance totale de 1219 km.

Des convois de 750 m

Ces trains emprunteront notamment le tunnel de la Ligne à Grande Vitesse (LGV) du Perthus, une infrastructure en quête de rentabilité, soumise à des coûts de passage trop élevés. Tractés par une seule locomotive, pouvant s’étirer sur une longueur de 750 m, ils seront capables de convoyer jusqu’à 1800 tonnes de marchandises, soit 42 unités de transport. Techniquement, les convois qui seront transportés sont des remorques de poids-lourds dites “P400”, correspondant à la la norme la plus largement utilisée, des semi-remorques non accompagnées, des caisses mobiles ainsi que des conteneurs maritimes standard, issus des navires de marchandises. A Barcelone, ce service prendra son départ du terminal portuaire de Can Tunis, et empruntera un embranchement réservé aux marchandises, long de 18 km, avant de rejoindre la LGV, également utilisée par les TGV de voyageurs.

Produits chimiques et alimentaires

Cette autoroute ferroviaire est appelée à voir circuler tout type de marchandises industrielles, notamment des produits inscrits dans la chaîne du froid, des biens de charge générale et des produits chimiques. Cette ligne reliera la Catalogne au Luxembourg, tout en dispose de ramifications vers Anvers (Belgique), Kiel (Allemagne), Rostock (Allemagne ) et Poznán (Pologne). Cette ligne avait été suspendue en mars 2020 en raison de la baisse de la demande du marché, notamment la diminution de la production d’automobiles, comme conséquence médiatement du déclenchement de la crise sanitaire liée au Covid-19.

A l’origine, ce service de ferroutage avait pour avantage d’ôter 22 090 camions des autoroutes, notamment sur l’axe AP7-A9, sur un exercice d’un an. Cette démarche générale d’éco-responsabilité associée à la rentabilité, se veut compétitive et sécurisée. Sur l’axe Barcelone-Bettenbourg, elle devait éviter l’émission de plus de 23.000 tonnes de CO2
Contrairement aux cerveaux, les estomacs font savoir quand ils sont vides.
https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
Avatar de l’utilisateur
xouxo
Passager
Messages : 679
Inscription : 10 Nov 2006, 19:26:30
Localisation : Paris

Re: Revue de presse

Message non lupar xouxo » 05 Avr 2022, 10:45:28

Bonne nouvelle.
En revanche, je suis toujours très circonspect face à la formulation "ôter 22 090 camions des autoroutes". Ca pourrait être vrai si chaque trajet de camion sur autoroute donnait lieu à autorisation en préfecture (en 3 exemplaire contresigné par le garde champêtre). En vrai on sait que ça ne réduira pas le trafic sur l'autoroute ou que la place sera prise aussitôt par d'autre poids-lourd/livreurs/particuliers.
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 14262
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest...

Re: Revue de presse

Message non lupar BBArchi » 05 Avr 2022, 23:18:48

J'avais tiqué sur les chiffres évoqués, mais je m'étais dis que si la presse donnait des chiffres, c'est après avoir vérifié rigoureusement les sources (vus les cactus suisses qui nous ont été servis récemment pour exiger la rigueur scientifique...)

Mais en l'absence de sources donnant de tels chiffres, que je n'ai pas retrouvé en furetant rapidement, j'ai comme un doute aussi...
Quelqu'un aurait des infos ?
???

Par contre, il est évident que la facturation du service doit être réaliste, si on veut réellement un report. Ça tombe bien, le prix du kérozène routier a pris l'avion...
Reste plus qu'à tordre le cou aux monstruosités flottantes de CMA CGM et consorts avec le fioul qui va bien, en leur imposant le crit'air zéro + un et deux max, et on pourra commencer à envisager peut être une évolution positive vers un semblant de normale...

En parlant de facturation... ::)
On a enfin un début de visibilité sur certains profils de postes, qui, faut bien l'avouer, étaient assez peu connus du grand public jusque là, enfin pour les rémunérations (nettes d'impôt...)
https://www.lamontagne.fr/clermont-ferr ... _14110326/
C'est en affiche sur les abribus à Clermont Ferrand...
:o :o :o
Image
:o ???
Contrairement aux cerveaux, les estomacs font savoir quand ils sont vides.
https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
Avatar de l’utilisateur
xouxo
Passager
Messages : 679
Inscription : 10 Nov 2006, 19:26:30
Localisation : Paris

Re: Revue de presse

Message non lupar xouxo » 07 Avr 2022, 09:36:29

Alors pour les monstruosité flottante, c'est un peu mi-figue mi-raisin car elles sont certes très très polluantes mais sont aussi les plus performante en terme d'énergie dépensé par tonne transportée (grâce à l'économie d'échelle et à la sobriété "naturelle" du transport maritime).

Pour les annonces "pôle emploi", il faut voir le bon côté : on a demandé à l'agence de se réinventer, de proposer des emploi innovant qui n'étaient pas forcément visible du grand public! Il vont chercher la croissance avec les dents ! :mdr:
... bon plus sérieusement est-ce plutôt de l'humour ? une lubie de street artist ou une vraie offre d'emploi ?
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 14262
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest...

Re: Revue de presse

Message non lupar BBArchi » 07 Avr 2022, 18:52:14

J'ai un peu de mal avec le concept des montruosités flottantes.

> Pas parce qu'elles consommeraient et pollueraient moins que s'il fallait transporter les mêmes cargaisons sur les mêmes distances mais en camions ou en voitures, raisonnement on ne peut plus spécieux. Ça pollue, et de vilaine façon, point.
(grosse similitude avec les arguments discutables du transport aérien "faut prendre en compte le bilan par voyageur transporté", etc. mais au final une pollution bien réelle)

> Mais parce que ce sont les "outils" directement visibles du concept monstrueux de circulations de tonnages divers sur toute la surface de la boule bleue, dont la pertinence est désormais loin d'être actée (les tonnages, hein, pas la boule bleue. Quoique).

Et parce qu'en 'dommages collatéraux', un des derniers à être mis en évidence est issu du fait que le prix retour des containers est égal à ... zéro. Ils repartent à vide.
Et incidemment, de petits astucieux / dégourdis se sont avisés que ce serait très cool d'acheter du bois à très bon prix en France, voire à pratiquer ce qu'il convient de nommer du braconnage à échelle industrielle en coupant illégalement des parcelles entières ni vu ni connu (pillage), et à remplir ces containers pour les retourner de l'autre coté du globe à prix d'amis ;et ensuite, il n'y a plus qu'à manufacturer ces cargaisons de bois d'oeuvre, les faire débiter, sécher, et mettre en pièces commercialisables ... puis nous les retourner pour nous les vendre (avec quelques grosses interrogations en matière de qualité et de conformité aux normes)

C'est y pas épastrouillant, une manip' pareille ?

Et sans faire la carte chauvinisme franchouillard recroquevillé sur les p'tite habitudes, ça craint.
Parce qu'au final, les acheteurs peuvent se permettre de mettre plus de billets sur la table, emportent les lots, et les scieurs du pays n'ont plus rien à se mettre sous les machines.
Et hop, les prix, une fois la concurrence laminée, et cette manip' est en voie d'achèvement pour très bientôt ; c'est exactement ce qui est en train de se passer, et pas que pour le bois.
C'est une cata XXXL qui se profile pour le bâtiment dans son ensemble, à très court terme.

Pour rester sur le sujet de la photo...
Non en fait, il semblerait que ce soit un poissondavril de plus. :laugh:
Voir le commentaire en bas de l'article... ::)
On a eu chaud, hein... :angel:
Contrairement aux cerveaux, les estomacs font savoir quand ils sont vides.
https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
Timeas
Passager
Messages : 255
Inscription : 19 Mars 2007, 16:51:22

Re: Revue de presse

Message non lupar Timeas » 09 Avr 2022, 11:07:08

Je m'intéresse aux automatismes et il n'y a pas beaucoup d'informations publiques à se mettre sous la dent.
Surtout quand on s'interroge sur les difficultés d'Alstom à Lyon et ailleurs sur le CBTC.
C'est un peu par hasard que j'ai lu que Turin décidait de faire, en gros, ce que Lille a commencé il y a maintenant 10 ans (!), avec les difficultés que l'ont sait.

https://www.railjournal.com/passenger/metros/turin-metro-to-undergo-cbtc-upgrade/

En gros l'article dit que Turin passe une commande à 156 millions d'euros pour:
- 4 nouvelles rames 26m avec option pour 12 supplémentaires d'ici 2025
- le remplacement du PA VAL par le systeme CBTC d'alstom sur la ligne 1 existante (15km) - je sais pas si c'est Urbalis 400 ou Fluence
- l'installation du CBTC sur l'extension (3.4km) en cours de construction qui ouvre d'ici 2023
- le rétrofit des 29 rames siemens existantes.

Je présume que la ligne est saturée et comme elle est déja exploitée en 52m pas moyen d'allonger les trains.
- mais cela parait cher (une rame VAL siemens coutait ~4 millions en 2011 https://www.ladepeche.fr/article/2011/03/18/1037521-metro-18-nouvelles-rames-new-look.html) pour des bénéfices assez moyens, qui plus est sur un matos vieux de 15 ans (sans doute pas amorti)
- et fort risqué vu les aléas d'alstom sur au moins deux de ses chantiers de conversion PA, surtout sur le VAL.

On verra bien si les Turinois sont plus chanceux.
A ce prix là ne vaut-il pas mieux investir une petite partie de cette somme dans l'achat de VAL208 classiques et le reste on l'investit dans du tram pour désaturer?
JFS
Passager
Messages : 71
Inscription : 09 Déc 2007, 13:47:04
Localisation : L HAY LES ROSES

Re: Revue de presse

Message non lupar JFS » 10 Avr 2022, 07:45:19

eric
Passager
Messages : 52
Inscription : 25 Mai 2006, 10:42:54
Localisation : GRIGNY

Re: Revue de presse

Message non lupar eric » 16 Avr 2022, 13:16:50

Bonjour,
la Tribune de Lyon publie ça :

Image
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 14262
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest...

Re: Revue de presse

Message non lupar BBArchi » 19 Avr 2022, 21:12:10

A déplacer sur le topic Lyon <> Trévoux ?

Détail : la tarification, ce sera du multi zone à la parisienne, ou bien ticket 2€ comme dans les autocars ? :coolsmiley:
Contrairement aux cerveaux, les estomacs font savoir quand ils sont vides.
https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 14262
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest...

Re: Revue de presse

Message non lupar BBArchi » 29 Avr 2022, 14:34:15

Vendredi 22 janvier, Nanar dissertait sur les startup.

Encore quelques exemples : https://www.20minutes.fr/arts-stars/cul ... futur-rail
C’est le cas de la start-up française Taxirail. Basée dans les Côtes d’Armor, celle-ci a mis au point un véhicule sans chauffeur, qui ressemble à un cube de verre de 6 mètres de long et permet d’embarquer jusqu’à 40 voyageurs. Le confort y est certes spartiate, avec une absence de toilettes et seulement 7 places assises. Mais la disponibilité 24h/24 et les courtes distances, allant de 10 à 80 km, devraient largement compenser ces inconvénients selon ses concepteurs.

L’engin se veut de plus écologique, avec une motorisation hybride fonctionnant aussi bien à l’électricité qu’au gaz naturel voire à l’hydrogène. Et flexible : les utilisateurs pourront commander leur trajet à la demande ou rejoindre un convoi composé de plusieurs Taxirails aux heures de pointe. Des essais devraient avoir lieu dès 2023 en Basse-Normandie et la région Bretagne s’est aussi montrée intéressée, elle qui a déjà investi 50.000 euros dans le projet avec en vue de réouvrir de nombreuses lignes locales délaissées par la SNCF, comme Saint-Brieuc-Auray ou Rennes-Chateaubriand.


Entre les startup qui font le buzz et la sncf qui essaye de cavaler derrière avec un concept pas forcément bancal, mais qui va se heurter à pas mal d'a priori, la situation va tourner à la foire d'empoigne...
En dessous, c'est l'outil de la SNCF ; on dirait un ATER qui aurait fauté avec le tram de Tours... On devine un rechargement à l'arrêt, à positionner évidemment au quart de poil.
Image
Un marché potentiel auprès des collectivités qui n’a pas échappé à l’opérateur historique. La SNCF est en effet elle aussi en plein développement de ses propres solutions de trains légers et a dévoilé le 21 février deux prototypes lors du sommet ferroviaire européen.

Le premier nommé, Draisy, permettra d’emporter 80 voyageurs, dont 30 assis et devrait être expérimenté dès 2025. Selon la SNCF, « il s’agit de construire un autorail moins lourd qu’un TER habituel afin de réduire l’usure de la voie, et d’utiliser les technologies digitales pour « alléger » la gestion des circulations tout en garantissant un très haut niveau de sécurité ». En utilisant des matériaux composites et une motorisation électrique, ce petit train permettra des économies substantielles qui pourraient s’élever jusqu’à 60 % du coût d’exploitation d’un TER. De quoi séduire les régions et permettre la réouverture de lignes de moins de 100 km, jugées jusqu’ici déficitaires.


Et puis, il y a ce ... truc(k) :
Image
Mazette, la complication du design. Y'en a un peu plus, j'vous l'met quand même ?
Regardez bien la ligne arrière : nous sommes dans la même famille esthétique que l'arrière de l'AvanTime de Matra / Renault...
On est en 2001, début de la commercialisation de l'engin :banane:
Image
https://www.turbo.fr/actualite-automobi ... ime-176562

Au dela de la pertinence de ces modèles, qu'il faut effectivement travailler en recherche pure en parallèle des aspects financiers, le plus important semble souligné dans un commentaire :

Leur petit monde parfait de gravures futuristes n'existera jamais.
Entassez 40 personnes d'aujourd'hui dans ces boites sans chauffeur en leur faisant confiance sur les règles de politesse, de courtoisie, d'hygiène, de respect des biens et vous aurez rapidement une belle faillite de leurs petits délires marketing.

Il existe aujourd'hui une dissonance flagrante entre le niveau d'éducation et la projection de l'évolution matérielle de cette société qui périclite.
Une rupture qui va rapidement gripper tout espoir d'évolution positive.
Contrairement aux cerveaux, les estomacs font savoir quand ils sont vides.
https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
fraberth
Passager
Messages : 449
Inscription : 07 Déc 2017, 08:04:06

Re: Revue de presse

Message non lupar fraberth » 08 Mai 2022, 16:31:15

Bonjour,

Voici un article de Challenges sur les conséquences de l’augmentation du prix de l’énergie sur les transports en communs
https://www.challenges.fr/economie/apre ... ics_812236
Cela remettra peut être une pièce au débat de la « depneutisation » du réseau lyonnais pour faire des économies d’énergie

Mais si quelqu’un a plus d’infos je suis preneur, comme la différence de conso entre les différents types de roulement et surtout la conso électrique par ligne (histoire de comparer les différents modes et la conso par passager)
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 14262
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest...

Re: Revue de presse

Message non lupar BBArchi » 08 Mai 2022, 22:41:23

Wiki est ton pote... >:D
https://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9si ... _roulement
Crr ........................ Description
0,000 3 à 0,000 42 ........................ Roue de chemin de fer en acier sur rail en acier (résistance au roulement statique)
0,001 à 0,001 53 ........................ Roulement à billes en acier durci sur acier
0,001 0 à 0,002 44,5 ........................ Roue de chemin de fer en acier sur rail en acier. Wagon de passager environ 0.00206
0,001 9 à 0,006 57 ........................ Roues en fonte de véhicules miniers sur rails en acier
0,002 2 à 0,0058 ........................ Pneus de bicyclette de production pour 8,3 bar et 50 km/h
0,002 59 ........................ Pneus spéciaux éco-marathon
0,005 ........................ Rails sales de tramway (standard) avec et sans virages
0,004 5 à 0,00810 ........................ Pneus de grands camions
0,005 59 ........................ Pneus BMX de bicyclettes typiques pour voitures solaires
0,006 2 à 0,01511 ........................ Mesure de pneus de voiture
0,010 à 0,01512 ........................ Pneus de voitures ordinaires sur béton
0,038 5 à 0,07313 ........................ Diligence (XIXe siècle) sur une route sale. Neige molle sur la route dans le pire cas
0,312 ........................ Pneus de voitures ordinaires sur sable


Mais avant, prendre le temps de lire tout ce qui permet de comprendre le tableau.
Une conclusion s'impose : le Dakar au milieu des sables, c'est le Mal... ^-^
Contrairement aux cerveaux, les estomacs font savoir quand ils sont vides.
https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
Avatar de l’utilisateur
xouxo
Passager
Messages : 679
Inscription : 10 Nov 2006, 19:26:30
Localisation : Paris

Re: Revue de presse

Message non lupar xouxo » 09 Mai 2022, 09:39:37

Intéressant, mais j'aurais tendance à penser que le gaspillage d'énergie du roulement pneu par rapport au roulement fer est ridiculement petit comparé au gaspillage lié à l'utilisation dominante du transport motorisé individuel (chacun se déplace avec son moteur, sa carrosserie, ses places vides...). Autrement dit, si on a de l'argent à investir pour diminuer notre facture énergétique (et rejet de C02, dépendance à des pays pas glop), il sera peut-être mieux investi dans d'autre aspects (création lignes, augmentation fréquence ou capacité par ex.)

Ceci dit il serait sans doute intéressant de chiffrer l'économie potentielle pour l'exploitant d'un passage au roulement fer (à comparer au coût de dépneumatisation + nuisances associées aux travaux), dans la contexte d'une énergie assez chère.
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 14262
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest...

Re: Revue de presse

Message non lupar BBArchi » 09 Mai 2022, 12:32:48

A l'appui de la comparaison, un exemple trivial perso :

Etant en panne, j'ai du pousser mon outil de déplacement indiduel au mazout à 5 places sur quelques mètres, pourtant bien à plat ... Mazette, comment j'ai ramassé en courbatures !
J'avais participé gamin à une expérience ferroviaire, où je me suis retrouvé à pousser tout seul un wagon marchandise d'une quinzaine de tonnes sur quelques dizaine de mètres aussi.
Alors à priori, on se dit que ce n'est pas possible, mais une fois démarré, à la barre d'anspect placée sous une roue, et une fois le levier effectué, on pousse à la main sans forcer réellement... :o
On voit bien la différence d'énergie à consacrer entre le fer sur fer et le pneu sur goudron.


Dans les pistes à creuser pour Lyon, on vire les roues à pneus du métro A, B, D (ha non, pas C !) et on laisse le roulement fer se débrouiller.
Peut être faudra t-il recaler les caisses en hauteur pour qu'elles restent en face des quais, mais il y a du bricolage à industrialiser, à mon avis... :banane:
(Et puis prévoir une indemnisation des riverains qui vont découvrir les vibrations...)
Contrairement aux cerveaux, les estomacs font savoir quand ils sont vides.
https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
fraberth
Passager
Messages : 449
Inscription : 07 Déc 2017, 08:04:06

Re: Revue de presse

Message non lupar fraberth » 09 Mai 2022, 15:10:12

@Xouxo
je suis bien d'accord, mais c'est pareil qu'on on essaie de faire comprendre qu'un site propre n'est pas vide pour rien. C'est une question de rapport entre la capacité du véhicule et le nombre de passagers. Mais les gens sont trop cons ou ne veulent pas comprendre.
Ici pour moi il y a aussi une question de couts d'exploitation pour l'opérateur, pour ne pas faire comme à Madrid où il y aura moins de métro pour faire des économies

Il faut voir aussi le prix du matériel roulant forcément spécifique et forcément Alstom. Avec un roulement fer Alstom ferait du chantage à l'emploi pour avoir le contrat, mais vu la concurrence possible à ce niveau le sytral pourrait avoir un meilleur prix

Est-ce que les travaux seraient vraiment difficiles et couteux? je ne pense pas
il y a déjà 2 rails classiques, probablement pour les matériels de travaux. Je me rappel d'un article sur la conversion au pneu de la L1 à Paris, cela ce faisait la nuit avec continuité du service fer la journée
Après le plus simple serait de le faire au moment du renouvellement de matériel dans les années 2030
nanar
Passager
Messages : 10539
Inscription : 15 Nov 2004, 10:07:16
Localisation : lyon 6è - www.darly.org & www.lyonmetro.org
Contact :

Re: Revue de presse

Message non lupar nanar » 09 Mai 2022, 17:43:19

Salut

Je crois qu'il faudrait tout de même remplacer les rails fer : ceux d'aujourd'hui ne sont probablement pas faits pour supporter un trafic intense.
J'imagine que les systèmes d'automatismes seraient aussi à reprendre ?

A+
nanar
"Si vous ne considérez pas le vélo urbain comme une partie de la solution pour l'aménagement des villes, vous êtes une partie du problème"
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 14262
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest...

Re: Revue de presse

Message non lupar BBArchi » 10 Mai 2022, 21:56:17

... ceux d'aujourd'hui ne sont probablement pas faits pour supporter un trafic intense


A vérifier, mais les types de sections et les caractéristiques des rails mis en place sur A, B et même C seraient les mêmes que ceux du métro parisien en mode fer, avec ses rames un poil plus longues et un poil plus remplies que les lyonnaises... donc tout à fait capable de supporter les caprices divers du roulement fer sur fer ; et de la même façon que le matos à pneus, cela s'entretient. >:D

Mais par contre, cela nécessiterait de conserver les plaques latérales de captage du courant ; sont elles solidarisées d'une façon ou d'une autre avec les plaques de roulement pneus ? ??? Plus le problème du freinage à revoir...

Ou bien, et ce serait potentiellement intéressant, serait - il possible de conserver tel quel le plan de roulement actuel + rails + plaques de captage en se contentant de virer uniquement les pneus et en laissant travailler les roues fer de chaque boggie + les patins de freinage d'urgence ? Reste t-il la garde nécessaire en hauteur pour passer sur les appareils de voie ?
Contrairement aux cerveaux, les estomacs font savoir quand ils sont vides.
https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
Avatar de l’utilisateur
Patafix
Passager
Messages : 3963
Inscription : 08 Oct 2006, 19:34:33
Localisation : Europe

Re: Revue de presse

Message non lupar Patafix » 12 Mai 2022, 17:21:48

Salut,

J'ai cru au début à un article du Gorafi ... mais non

20 Minutes a écrit :Besançon : Un « fraudomètre » mis en place dans les bus de la ville, c’est quoi ?
TRANSPORT Les bus de Besançon sont dotés d’un nouveau système depuis cette semaine : le « fraudomètre ». Qui permet de savoir qui a validé ou non son titre de transport…

Combien de personnes ont validé leur ticket de transports ? Depuis cette semaine, cette information s’affiche sur les écrans de deux lignes de bus de l’agglomération de Besançon. Ce système, appelé « fraudomètre », « vise à transformer les voyageurs en situation de fraude en clients en situation régulière », a annoncé mercredi l’opérateur de transports publics Keolis.

Première en France, cette initiative s’appuie sur les sciences comportementales et le « nudge », une « méthode douce visant à inciter les individus à adopter un comportement plus vertueux au quotidien, sans jamais chercher à les contraindre », précise Keolis dans un communiqué.

A chaque arrêt, lorsque les portes du bus s’ouvrent, un affichage du « fraudomètre » démarre sur les écrans d’information. Le système compte précisément le nombre de voyageurs qui descendent et montent dans le véhicule avec le nombre de validations des titres de transport. Cela permet de mettre en évidence la proportion d’usagers montés sans valider. En fonction du niveau de validation, un message s’affiche pour « féliciter », « encourager » ou « alerter » les voyageurs à bord du bus.

Outre cette dimension incitative, le « fraudomètre » permet à l’opérateur d’identifier les arrêts du réseau où la fraude est la plus importante, en temps réel et a posteriori. Une intervention immédiate de contrôleurs peut être décidée ou un plan de contrôle élaboré en fonction des jours et des heures pour les semaines suivantes.

Bientôt sur tout le réseau ?
Près de 30.000 contrôles sont effectués chaque mois sur le réseau « Ginko » des transports en commun de Besançon. Celui-ci comprend deux lignes de tramway et 45 lignes de bus. Il transporte 90.000 passagers quotidiennement.

Ce « fraudomètre » est pour l’heure déployé jusqu’au mois de juillet sur deux des principales lignes de bus de la préfecture du Doubs. Il sera étendu aux autres lignes du réseau si les résultats sont fructueux.


Source: https://www.20minutes.fr/insolite/32885 ... ville-quoi


J'ai du mal à comprendre l'intérêt ... identifier les arrêts ou il y a bcp de fraude oui, mais pour cela il y a déjà des outils qui existent sans que tout le bus soit informé. J'ai plutôt tendance à croire que ca peut développer l'effet inverse: soit exacerber les tensions entre celui qui paye et qui voit x personnes monter sans payer; soit en arriver à penser je suis le seul coui**on à payer visiblement, donc la prochaine fois je ne paierai pas.
Ma Toyota mon Karosa est fantastique !
Avatar de l’utilisateur
Billy
Régulateur
Messages : 5691
Inscription : 22 Mars 2007, 21:49:54
Contact :

Re: Revue de presse

Message non lupar Billy » 12 Mai 2022, 20:57:33

Et surtout, le coût de ce dispositif aurait pu servir à l'embauche de contrôleurs, qui auraient fait rentrer des recettes dans l'entreprise... Plutôt que de faire de la "prévention" en disant que frauder, ce n'est pas bien :-X
Image
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 14262
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest...

Re: Revue de presse

Message non lupar BBArchi » 12 Mai 2022, 20:58:20

Pff... >:(

Au lieu de poursuivre frénétiquement un objectif que ces brêlons à l'origine du principe ne comprennent même pas, et qu'ils se démènent pour concevoir des concepts, des fonctionnements technicopsychologiques et au final des systèmes parfaitement intrusifs pour les non fraudeurs, en transformant chaque trajet en expérience sociale étouffante à terme... Ils ont un problème d'ordre autistique pour faire ça au lieu de mettre en place une prunaison VRAIMENT dissuasive, ces gens ?

Ils sont en conflit avec un genre d'action analogique, vernaculaire, simplissime, et humainement conforme ? :(

Pour le coup, ce serait vraiment du nudge dans le sens coopératif du terme, et cela alimenterait les caisses, en plus, en n'emmerdant que ceux qui fraudent, et pas les autres, les "normaux", qui achètent accessoirement une tranquillité avec de bonnes conditions en même temps qu'un droit au déplacement. Pour ceux qui l'auraient perdu de vue, un titre de transport, c'est passer un contrat avec un fournisseur pour ne pas se respirer des contraintes pénibles.

On se coltine déjà les annonces sonores en tous sens et tous genres pendant chaque trajet, les prochains arrêts palalipalala, les informations sur l'obligation de valider patipata, puis maintenant les obligations de voyager masqué pratapin, les gus, les pintades et les dindons qui braillent à 110 décibels dans leur outil de communication portable, etc.
Faudrait encore se respirer du supplément visuel ?
Et le droit d'exister sans que quelqu'un ou quelque structure s'autorise à venir nous contrôler la pompe à oxygène, on a quand ? :knuppel2:
Contrairement aux cerveaux, les estomacs font savoir quand ils sont vides.
https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 14262
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest...

Re: Revue de presse

Message non lupar BBArchi » 23 Mai 2022, 09:39:46

Heureusement, y a aussi des infos cool. Mais pas assez... ::)
https://www.leprogres.fr/insolite/2022/ ... te-de-tram

BRA-VO ! :bravo:

Ce samedi 21 mai, 25 villes européennes ont envoyé leurs meilleurs conducteurs de tramway à Leipzig, au cœur de l’Allemagne. Budapest, Berlin, Vienne, Porto, Luxembourg, Moscou, Florence… Les équipes se sont déplacées pour s’affronter lors du championnat d'Europe des conducteurs de tramway.

Cette année, deux conducteurs TCL étaient en lice pour défendre les couleurs françaises.


Des épreuves techniques et du « tram bowling »

Les équipes devaient réaliser un parcours d’épreuves techniques, demandant aux participants de conduire avec retenue et précision (arrêt de précision, évaluation de la distance latérale, arrêt porte, vitesse et estimation du freinage…) Mais ce n’est pas tout, la compétition se clôturait sur une épreuve finale assez surprenante : littéralement, du « tram bowling ».

Si Hanovre (Allemagne) est monté sur la plus haute marche du podium en décrochant la médaille d‘or, l’équipe lyonnaise s’est classée deuxième au classement général. Une manière d’illustrer le professionnalisme de nos conducteurs locaux.
Contrairement aux cerveaux, les estomacs font savoir quand ils sont vides.
https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 14262
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest...

Re: Revue de presse

Message non lupar BBArchi » 26 Mai 2022, 15:24:20

https://www.leprogres.fr/insolite/2022/ ... rs-de-tram
Une expérience "inoubliable": la joie de deux champions d’Europe des conducteurs de tram

Lyon vient de remporter la deuxième place au championnat européen des conducteurs de tramway à Leipzig. Rencontre avec Delphine Bastien et Fabrice Falson, le binôme gagnant aussi heureux que surpris par sa performance, qui a obtenu 3 380 points derrière les vainqueurs allemands de Hanovre (3 450 points).


Delphine Bastien et Fabrice Falson avec leur médaille de vice-champions d’Europe, ont accompli une magnifique aventure humaine. Photo Progrès /Camille MILOUA
Image
:pouce:
Contrairement aux cerveaux, les estomacs font savoir quand ils sont vides.
https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
nanar
Passager
Messages : 10539
Inscription : 15 Nov 2004, 10:07:16
Localisation : lyon 6è - www.darly.org & www.lyonmetro.org
Contact :

Re: Revue de presse

Message non lupar nanar » 11 Juin 2022, 14:24:01

Salut

Interview video de Frédéric Aguilera, VP transports de la région AuRA :
https://www.lyonmag.com/article/123672/ ... ins-de-vie <- vidéo

A+
nanar
"Si vous ne considérez pas le vélo urbain comme une partie de la solution pour l'aménagement des villes, vous êtes une partie du problème"
Avatar de l’utilisateur
Billy
Régulateur
Messages : 5691
Inscription : 22 Mars 2007, 21:49:54
Contact :

Re: Revue de presse

Message non lupar Billy » 27 Juin 2022, 14:39:31

Lyon Capitale https://www.lyoncapitale.fr/actualite/p ... -des-lundi a écrit :Piétonisation à Villeurbanne : la principale avenue commerçante rendue aux piétons dès lundi

Artère commerçante principale de Villeurbanne, l'ensemble de l'avenue Henri-Barbusse sera piétonne dès le lundi 27 juin.
La partie sud de l'avenue Henrie-Barbusse, artère commerçante du centre-ville de Villeurbanne et des Gratte-Ciel, avait déjà été rendue aux piétons à l'été 2020. Dès ce lundi 27 juin, la portion comprise entre le cours Emile-Zola et la rue Anatole-France sera définitivement fermée aux véhicules.

"Dans un objectif de qualité de vie en ville, d’apaisement de la circulation, de sécurisation des déplacements des piétons et de lutte contre la pollution automobile, la ville de Villeurbanne a souhaité élargir les zones piétonnes en centre-ville et notamment aux Gratte-Ciel", a expliqué la Ville de Villeurbanne.

Des bancs et des jardinières supplémentaires seront installés en juillet pour verdir au mieux l'avenue.
Image
nanar
Passager
Messages : 10539
Inscription : 15 Nov 2004, 10:07:16
Localisation : lyon 6è - www.darly.org & www.lyonmetro.org
Contact :

Re: Revue de presse

Message non lupar nanar » 28 Juin 2022, 01:04:59

Salut

Article de la Tribune de Lyon : https://tribunedelyon.fr/transports/val ... %e2%80%89/


David Gossart, pour la Tribune a écrit :Valentin Lungenstrass : « En six ans, Lyon aura rattrapé son retard sur Copenhague et Amsterdam »
- 24 juin 2022 mis à jour le 27 juin 2022

Piétonnisation, place de la voiture… L’adjoint municipal aux Mobilités, à la Logistique urbaine et aux Espaces publics Valentin Lungenstrass défend la vision d’un exécutif qui entend faire de la ville « une locomotive de la transition écologique ». Malgré des critiques souvent rudes.


Vous vous attaquez à la voiture en Presqu’île, après la Zone à faibles émissions (ZFE), la Ville 30, et d’autres dossiers clivants. Craignez-vous des remontrances ?
Valentin Lungenstrass : « Je ne suis pas sûr que ce soit clivant. Cela fait parler, discuter, c’est incontestable. Ce sont des sujets du quotidien, donc ça fait réagir. Aujourd’hui, tout est “surpolitisé”. Ce n’était pas le cas avant que des écologistes dirigent des villes. Dans chaque article maintenant, on rappelle “mairie écologiste”. Comme s’il y avait une séparation entre la Ville d’un côté et les écologistes de l’autre. Mais ce projet est un marqueur, il était présent dans notre programme. On a été très clairs sur ce qu’on voulait faire. L’idée est quand même d’embarquer le plus de monde possible avec nous.


Ces différents projets n’arrivent pas dans le même tempo, ce qui peut donner l’impression que les contraintes arrivent avant les solutions alternatives… N’allez-vous pas trop vite ?
Je ne pense pas qu’on aille trop vite. On avance en parallèle : la pollution, la sécurité, le climat, le bruit, tout doit être traité. Le fait de développer massivement les alternatives est très largement engagé. Les premières interventions de l’apaisement de la Presqu’île se dérouleront en 2023–2024, et une réorganisation plus générale se fera vers la fin du mandat. C’est aussi là que l’on aura les tramways, les bus à haut niveau de service…

Mais qu’est-ce qu’une Presqu’île « apaisée » ? Une Presqu’île 100 % piétonne sans aucune voiture ?
Ce n’est pas comme ça que l’on a prévu le projet, non, même si l’objectif est bien de donner plus de place aux piétons. Il peut y avoir plusieurs échelons d’apaisement : la réorganisation du plan de circulation simple, avec la logique de “superblocs” où l’on réduit les flux, et où marcher sur la chaussée devient possible. Un autre niveau est la zone à trafic limité, avec des ayants droit : riverains, taxis, livreurs… Cela permet de réinvestir l’intégralité de l’espace public sans le réaménager. Enfin, certains secteurs pourront sans doute devenir des aires piétonnes.

Imaginer rendre piétonne la rue de la République jusqu’à l’hôtel de ville et fermer aux voitures la traversante rue Grenette, c’est effectivement un marqueur. Le premier réflexe, c’est de se dire : ça ne va pas marcher, tout va être engorgé…
Ce que l’on voit quand on modélise les déplacements, c’est que la circulation se reporte soit à Bellecour, soit à Perrache, soit sous le tunnel de la Croix-Rousse. Mais en somme, ce sont des flux supplémentaires modérés. Sachant que la rue Grenette débouche sur le pont Maréchal-Juin, dont la perte d’usage pour les voitures, vu la densité de ponts dont on dispose, ne présente pas de souci. Et que pouvoir aller tout droit dans cette rue est une bonne chose pour le bus C3 qui perd beaucoup de temps à tortiller en Presqu’île.

Quels centres-ville européens ou mondiaux représenteraient l’exemple que vous visez ? Vous parliez tout à l’heure des « superblocs » qui sont notamment caractéristiques de Barcelone.
Je pense qu’il y a un modèle lyonnais à trouver. Beaucoup de villes ont des centres piétons historiques, d’autres ont des aires piétonnes créées plus récemment : Bruxelles a créé une gigantesque zone piétonne il y a quelques années. D’autres villes, notamment italiennes comme Milan ou Turin, fonctionnent davantage avec des zones à trafic limité : un périmètre contrôlé par caméras à lecture de plaque, souvent couplées à un péage urbain — la ZTL (Zone à trafic limité, NDLR) de Milan n’est ainsi pas vide de voitures. Si l’on est capable de payer le péage, on peut entrer.

C’est pourtant ce que l’on vous reproche : penser un centre-ville pour les bobos et laisser sans solution ceux pour qui la voiture n’est pas un choix…
Sauf qu’aujourd’hui, 80 % des gens qui viennent en Presqu’île viennent autrement qu’en voiture. On a des dizaines de milliers de places en parking public à proximité. Il y aura toujours des personnes qui n’auront pas le choix. Dans ces 20 %, il y a la logistique, les livreurs, et eux auront toujours accès.

Pour les artisans, le problème demeure : ils ont déjà du mal aujourd’hui à accéder à leurs clients. Comment ferez-vous ?
Nous avons une convention avec la Chambre de métiers et de l’artisanat. On va tester des dispositifs qui permettent aux artisans d’avoir des espaces dédiés, des sites de stockage déportés, ou à certains endroits d’être intégrés aux ayants droit d’une zone à trafic limité. On peut aussi creuser une solution qui verrait les artisans autorisés à charger et décharger leurs outils, un chauffe-eau… au plus proche, avant de garer leur véhicule sur un espace dédié un peu plus loin le temps de l’intervention.

La logistique fluviale fait-elle partie des solutions sérieuses ? ULS commence ces jours-ci à opérer des livraisons à vélo, depuis le pont Morand, de fournitures venues du port Édouard-Herriot. C’est un gimmick ou ça peut vraiment changer les équilibres dans le centre-ville ?
Les volumes ne sont pas négligeables, ce sont des dizaines ou centaines de tonnes quotidiennes. Notre ambition est vraiment de passer à l’échelle industrielle. Les livraisons aux commerçants pourront se faire de manière plus flexible, et dans l’autre sens, il sera possible de récupérer cartons et plastiques quand aujourd’hui ce sont des poids lourds qui font la collecte. On va essayer, aussi, d’utiliser d’autres quais pour de la livraison fluviale quelques heures par jour, par exemple dans le réaménagement de la rive droite.

Vous évoquiez plus tôt la nécessité de créer un modèle lyonnais ni milanais ni barcelonais… Quel serait-il donc ?
L’ambition, et il y a un alignement parfait pour qu’on puisse y arriver, c’est que Lyon devienne une locomotive de la transition écologique dans les villes. On a tout avec Ville, Métropole et Sytral pour mettre en place une politique cohérente sur tous les aspects : justice sociale, alimentation, mobilités, santé, bruit, sécurité… Des élus viennent du Brésil, d’Allemagne pour regarder ce que l’on fait, on devient une référence européenne, voire mondiale, car l’on met en place une politique systémique cohérente au niveau de la transition écologique.

Est-ce que vous craignez de vivre le seul mandat qui vous permette de réaliser tout cela ? Qu’à force de sujets clivants, le balancier vous revienne dans la figure aux prochaines élections et que vos projets soient, si ce n’est détricotés, stoppés par la suite ?
Mais à la fin du mandat, en termes de mobilités, on aura déjà fait un saut “énormissime” ! Je pense qu’en cinq ou six ans, on aura rattrapé notre retard par rapport à des villes comme Amsterdam ou Copenhague. Tant sur les besoins de mobilité, les alternatives que sur les questions de santé, de gaz à effet de serre… On aura soutenu la culture, mis en place le bio dans les cantines, l’encadrement des loyers, la lutte contre les meublés touristiques… Lyon disposera alors d’un ensemble de politiques cohérentes. »


Mon déjeuner avec Valentin Lungenstrass

Notre table flirte avec la chaussée de l’étroite rue Terraille, juste au-dessus de l’Opéra. Comme par un fait exprès, au moment de nous installer, deux extrémités de la rue sont bouchées : l’une par un utilitaire en warning, l’autre par la voiture d’un salarié du restaurant. On y klaxonne donc plutôt fréquemment et les moteurs défilent à portée de main.

Un exemple des raisons qui ont poussé Ville et Métropole à lancer le 20 juin la concertation sur l’« apaisement » de la Presqu’île. Un des deux scénarios se contente de réduire de moitié le trafic des bus autour de l’hôtel de ville. Le second, plus ambitieux, repousse les lignes fortes de transports en commun vers les quais, dégageant le cœur de Presqu’île pour les piétons, la rue Grenette (qui coupe la rue Mercière et la rue de la Ré avant de passer devant la Bourse) se trouvant fermée aux voitures.

Le nord de la rue de la République, lui, deviendrait quasiment piéton. Valentin Lungenstrass reconnaît s’agacer des critiques systématiques qui s’abattent sur les exécutifs écolos au moindre projet touchant à l’étiquette qu’ils ont dans le dos. Sous-entendu : si David Kimelfeld ou Gérard Collomb avaient eu à implémenter la ZFE ou à faire du centre-ville piéton, les réseaux, les médias, les auraient jugés moins sévèrement. Leurs prédécesseurs diront que c’est aussi une question de méthode ou de communication.

Il est en outre assez souvent reproché par leurs contradicteurs aux Verts lyonnais de s’approprier les projets entamés par d’autres. L’ingénieur informatique s’inscrit en faux. « La piétonnisation de la Presqu’île était engagée dans les paroles politiques, par des expériences ponctuelles. Mais il n’y avait pas eu d’études. »

Son engagement politique récent — en 2019, quand EÉLV cherchait du sang neuf en vue de la campagne municipale — lui a en tout cas fait changer d’avis sur un point, confesse-t-il. « Je pensais que la volonté politique, ça ne voulait plus dire grand-chose. »



A+
nanar
"Si vous ne considérez pas le vélo urbain comme une partie de la solution pour l'aménagement des villes, vous êtes une partie du problème"
Avatar de l’utilisateur
xouxo
Passager
Messages : 679
Inscription : 10 Nov 2006, 19:26:30
Localisation : Paris

Re: Revue de presse

Message non lupar xouxo » 28 Juin 2022, 14:52:01

il n'a vraiment répondu à la question sur le "retour de balancier" électorale, c'est à dire le risque qu'une équipe municipale suivante détricote les avancées de ce mandat.
nim
Passager
Messages : 187
Inscription : 30 Jan 2021, 13:28:09
Localisation : Gerland/Jaurès

Re: Revue de presse

Message non lupar nim » 28 Juin 2022, 19:44:49

Bonjour,

Qu’est ce que tu veux qu’il dise, le seul truc indétricotable c’est un éléphant blanc comme le CELP qui coûte aussi cher à démolir qu’à construire. Et c’est pas le genre de monstre favorisé par la municipalité actuelle.

Après quand on voit les scores de la Nupes aux législatives sur Lyon intra muros, l’opposition municipale a du souci à se faire, leurs tempêtes dans un verre d’eau à répétition impressionnent peu les électeurs.

Devrait pas être très difficile pour EÉLV de rappeler qu’on leur a fait un scandale parce qu’ils voulaient planter les cours des écoles, ou mettre une piste cyclable arborée sur Vivier Merle, et que quelques mois/semaines après c’était le cagnard et les mêmes trouvaient le budget végétalisation de la ville trop faible (un exemple, il y en a d’autres).
Avatar de l’utilisateur
Billy
Régulateur
Messages : 5691
Inscription : 22 Mars 2007, 21:49:54
Contact :

Re: Revue de presse

Message non lupar Billy » 29 Juin 2022, 11:57:55

Amaury Tremblay pour BFMTV https://www.bfmtv.com/lyon/moins-de-pan ... 80562.html a écrit :MOINS DE PANNEAUX EN VILLE, FIN DES ÉCRANS DANS LE MÉTRO: LYON MET UN COUP DE FREIN À LA PUBLICITÉ

La Métropole de Lyon a adopté lundi un nouveau règlement sur la publicité afin de réduire le nombre de panneaux. Le métro est aussi concerné avec la fin prochaine des écrans numériques.
Les Lyonnais et les habitants de la Métropole vont voir les publicités dans la rue disparaître progressivement. Les élus métropolitains, réunis lundi en conseil, ont examiné le nouveau Règlement local de la publicité.

Mise en place en 2023
Il s'agit du texte réglementant la place des écrans de publicité dans l'espace public, mais aussi des enseignes lumineuses et des bâches publicitaires installées sur des immeubles en chantier.
"Avec 111 voix pour sur 150 (seule la droite a voté contre), la grande majorité des élus de la Métropole de Lyon s'est mis d'accord pour diminuer fortement la place de la publicité dans l'espace public", annonce Benjamin Badouard, co-président du groupe des écologistes à la Métropole de Lyon.
Dans le détail, les écrans numériques installés en ville seront démontés, les enseignes lumineuses seront éteintes de minuit à 6 heures du matin et la taille comme le nombre des panneaux publicitaires seront réduits (4m2 maximum).

Ce règlement va désormais être soumis à une enquête publique au cours de l'été afin de recueillir l'avis des habitants et des professionnels concernés par le projet. En fonction des résultats, le règlement local de la publicité sera éventuellement modifié pour une présentation et une adoption définitive prévue d'ici début 2023 par les élus métropolitains.

Autre lieu où la place de la publicité va changer: le métro. Là, l'implantation des espaces publicitaires n'est pas concernée par le Règlement local de la publicité. Mais, Bruno Bernard, président de la Métropole et de Sytral, l'organisme chargé des transports en commun, indique que les écrans numériques y seront interdits.
Selon Benjamin Badouard, le retrait des écrans publicitaires vidéo, présents dans les stations de métro, doit intervenir en 2024. "Sobriété énergétique, sobriété cognitive, stop aux appels à surconsommer... nous continuons d'agir pour l'intérêt général", indique l'élu métropolitain.

Dans le Rhône, d'autres communes ont déjà pris les devants pour réduire la place de la publicité. C'est le cas de la ville d'Oullins qui affirme avoir retiré 99% de ses panneaux publicitaires dans son espace public.


La fin des écrans numériques ne signifie pas forcément la fin de la publicité dans le métro... Mais c'est déjà une belle avancée, on sera moins agressé visuellement par tous ces écrans :pouce:
Image
nanar
Passager
Messages : 10539
Inscription : 15 Nov 2004, 10:07:16
Localisation : lyon 6è - www.darly.org & www.lyonmetro.org
Contact :

Re: Revue de presse

Message non lupar nanar » 06 Juil 2022, 13:56:11

Salut

https://tribunedelyon.fr/transports/car ... septembre/

David Gossart pour la Tribune de Lyon a écrit :Le Sytral Mobilités a prévu de nombreuses adaptations de service dans le Rhône. Tour d'horizon.

Le conseil d’administration de Sytral Mobilités a validé ce jeudi 30 juin des modifications d’offres de dessertes, qui entreront en vigueur à la rentrée de septembre. Il s’agit d’une adaptation annuelle et récurrente, mais la première à intervenir depuis le nouveau format du Sytral en janvier dernier.

L’institution, auparavant syndicat mixte gérant la Métropole de Lyon, a vu ses prérogatives élargies pour devenir une Autorité organisatrice des mobilités et des territoires lyonnais.

Ce changement, qui a fait advenir le Sytral Mobilités, a fait entrer onze nouvelles intercommunalités : Villefranche Beaujolais Saône et de l’Ouest Rhodanien, les Communautés de communes de l’Est Lyonnais, du Pays de l’Ozon, de la Vallée du Garon, des Vallons du Lyonnais, du Pays Mornantais, des Monts du Lyonnais, du Pays de l’Arbresle, de Beaujolais Pierres Dorées, et de Saône Beaujolais.

Face à cette expansion forte de son terrain d’action, le Sytral a décidé de découper son territoire en cinq cadrans : Métropole, Nord, Sud, Est, Ouest. Pour chaque, des adaptations sont à venir d’ici à la rentrée.

Les Cars du Rhône boostés

Parmi les organismes gérés par le Sytral, celui des Cars du Rhône a été le plus chouchouté. De fait, une nouvelle ligne entre Savigny et l’Arbresle, la 285, sera créée à compter du 8 juillet prochain.

La ligne 2EX reliant Chazelles à Lyon Gorge-de-Loup voit sa fréquence renforcée à partir du 1er septembre. La ligne 118 reliant Belleville à Lyon Gare de Vaise via Villefranche-sur-Saône et la ligne 111 reliant Vénissieux à Vienne vont aussi être renforcées.

La ligne 113 reliant Vénissieux à Givors voit son offre uniformisée en semaine.

En parallèle, dès le 1er juillet, il sera possible pour les utilisateurs de payer leur titre de transport dans les cars avec leur carte bancaire.

Petits aménagements sur le réseau TCL

Pour les Transports en commun lyonnais (TCL), les changements sont moins conséquents. La ligne 1EX entre Colombier-Saugnieu Les Salines et Grange Blanche sera renforcée courant 2023, avec une fréquence à 10 minutes en heure de pointe (au lieu de 20) et à 20 minutes environ en heure creuse.

La ligne 62 reliant la Gare de Vénissieux à Mions, et qui passe par la ZAC Berliet et le nouveau programme immobilier Urban East à Saint-Priest, va voir sa fréquence passer à 12 minutes aux heures de pointe au lieu de 15.

Plus de bus pour le sud-ouest du Rhône

Afin d’anticiper la la restructuration du réseau bus en vue la prolongation du métro B jusqu’à Saint-Genis-Laval, prévue à la fin de l’année 2023, le nombre de services de bus augmente dans le sud-ouest du Rhône.

À compter du 1er septembre, les services proposés sur la ligne 121 (navette de Brignais) seront répartis sur 3 autres lignes régulières qui voient leurs trajets prolongés jusqu’à Oullins (métro B) ou d’autres communes (Givors, Mornant…). Ainsi, trois nouveaux services en matinée sur la ligne 114 reliant Mornant à Oullins sont prévus ; deux nouveaux services l’après-midi sur la ligne 119 reliant Millery à Oullins et deux nouveaux services sur la ligne 120 reliant Givors à Lyon Perrache.

En parallèle, certains services de la ligne 121 utilisés en majorité par des scolaires sont transférés sur la ligne scolaire 780 reliant Montagny à Oullins. La ligne 145 de Rive-de-Gier à Oullins voit son offre renforcée en heures creuses jusqu’au métro B à Oullins.

Améliorer les interconnexions TER
Enfin, les bus visant à relier des gares TER ont également été évoqués. La ligne 236 reliant Deux-Grosnes à Villefranche proposera quatre nouveaux services par jour le week-end, là où la ligne ne fonctionnait qu’en semaine.

Sur la ligne 235 reliant Beaujeu à Belleville : les horaires des 17 services sont ajustés.Un nouveau service est ajouté en fin de journée au départ de Beaujeu.

Un déficit pour le Sytral

Ces adaptations engageraient en année pleine un déficit de 750 000 euros pour Sytral Mobilités. De fait, pour assurer ces changements, l’institution fera face à un solde global de huit chauffeurs à recruter sur l’ensemble des cinq cadrans.

Reste aux prestataires à trouver le personnel nécessaire, dans un contexte tendu en la matière.


A+
nanar
"Si vous ne considérez pas le vélo urbain comme une partie de la solution pour l'aménagement des villes, vous êtes une partie du problème"
Avatar de l’utilisateur
Airbus
Passager
Messages : 1319
Inscription : 16 Août 2011, 10:37:07
Localisation : Lyon 3

Re: Revue de presse

Message non lupar Airbus » 11 Juil 2022, 14:59:01

Ce sont vraiment des "ambitions" minimalistes, pour ne pas dire une absence de véritable ambition. C'est triste !

Le réseau TCL s'est-il donc littéralement appauvri ?
Il y a longtemps qu'on n'avait pas eu une rentrée aussi pauvre en aménagements du réseau et renforts du réseau de surface.

Tout serait donc parfait, qu'il n'y aurait rien à ajouter, à renforcer ?

Ce n'est en tout cas pas le constat que font ceux qui utilisent le réseau, et même sur le métro D automatique qui marche, la fréquence est réduite avec une rame toutes les 5 à 6 minutes certains jours et à certaines heures, pourtant, ce n'est pas fonction du personnel de conduite ... !
Les fréquences des lignes dites "fortes" que ce soit en tramway ou en bus sont, en cette première quinzaine de juillet, à la limite de ce qui est acceptable. Il y a eu une lente dégradation larvée, accentuée par le manque de personnel, mais l'effet est désastreux et tout le monde semble s'en foutre allègrement. La réduction du trafic et des recettes ne sera pas durablement imputable au Covid. La réduction de l'offre effective a un impact direct et à long terme sur la fréquentation, donc l'attractivité du réseau.

Aujourd'hui sur T1 on a un tram toutes les 10 minutes, on n'est pourtant pas en plein mois d'août, même si la température est bien là !
Toutes les fréquences des lignes C sont passées au-dessus de 12 minutes (sauf sur C3) dans la journée hors HP. J'ai pris ce matin la ligne C4 et j'ai attendu plus de 15 minutes à Saxe-Lafayette ! Vous avez dit "lignes fortes" je crois ?
Je ne parle pas des fréquences après 20 heures sur les lignes de tramway où l'on passe souvent à 20 minutes !
Il faut engager un vrai plan de reconquête de la clientèle avec de l'ambition et re-fixer des principes de fréquences minimales selon les lignes T, C ou "Bus" afin qu'on puisse à nouveau compter dessus pour se déplacer facilement.
Rémi
Passager
Messages : 5787
Inscription : 21 Nov 2004, 20:38:16
Localisation : Nanterre

Re: Revue de presse

Message non lupar Rémi » 11 Juil 2022, 15:43:35

Salut

Oui, mais pour cela, il faut des budgets... et du personnel. Le secteur des transports - tous domaines - subit un fort déficit démographique avec plus de départs que d'arrivées.

Rémi
Avatar de l’utilisateur
Airbus
Passager
Messages : 1319
Inscription : 16 Août 2011, 10:37:07
Localisation : Lyon 3

Re: Revue de presse

Message non lupar Airbus » 12 Juil 2022, 09:24:25

Rémi a écrit :Salut
Oui, mais pour cela, il faut des budgets... et du personnel. Le secteur des transports - tous domaines - subit un fort déficit démographique avec plus de départs que d'arrivées.
Rémi


Certes, mais on peut espérer qu'il s'agisse d'un problème conjoncturel (pour le personnel) et donc relativement passager. Keolis Lyon a d'ailleurs organisé un grand Job dating, comme on dit désormais pour parler de carrefours de l'emploi, au dépôt de La Soie. Ils annonçaient 300 postes à pourvoir.

Pour les budgets c'est plutôt l'affaire d'une volonté politique qui ne se manifeste pas concrètement !

On verra bien !
Avatar de l’utilisateur
amaury
Passager
Messages : 4873
Inscription : 12 Nov 2004, 12:19:03
Localisation : Lyon 5e
Contact :

Re: Revue de presse

Message non lupar amaury » 13 Juil 2022, 15:39:59

Le nouveau réseau Cars du Rhône doit être lancé pour la rentrée scolaire 2023 et pour, TCL la nouvelle DSP sera attribuée en 2024. Il y avait une volonté de renforcer fortement l'offre mais je rejoins Rémi sur le fait que la pénurie de conducteurs partout en France commence à se faire ressentir.
A quand le retour des trolleys sur l'axe A2 ?!? Pourquoi attendre le TOP ??? En attendant, RDV sur les traces du FOL: http://folsaintjust.free.fr.
nanar
Passager
Messages : 10539
Inscription : 15 Nov 2004, 10:07:16
Localisation : lyon 6è - www.darly.org & www.lyonmetro.org
Contact :

Re: Revue de presse

Message non lupar nanar » 14 Juil 2022, 12:21:09

Salut

Ça ne concerne pas Lyon, mais le Maroc, mais c'est intéressant tout de même :
https://medias24.com/2022/07/04/mobilit ... -le-maroc/

Comparés aux embouteillages de la région de Casablanca ceux de Lyon sont de la rigolade.

A+
nanar
"Si vous ne considérez pas le vélo urbain comme une partie de la solution pour l'aménagement des villes, vous êtes une partie du problème"
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 14262
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest...

Re: Revue de presse

Message non lupar BBArchi » 02 Août 2022, 21:58:38

Un article du 27 juin 2022 :
https://www.20minutes.fr/societe/331499 ... -prochaine

Deux mots pour résumer la situation : ça pue.

Lyon : Y aura-t-il assez de conducteurs dans les transports scolaires à la rentrée prochaine ?

PENURIE La Fédération des transports de voyageurs estime qu’il manquera 1.000 conducteurs dans les transports scolaires à la rentrée de septembre
Il manque actuellement 1.000 conducteurs de cars scolaires en Auvergne-Rhône-Alpes. La rentrée s'annonce déjà compliquée.

En France, il manque actuellement 8.000 conducteurs de cars scolaires dont 1.000 pour la région Auvergne-Rhône-Alpes.
Une situation « catastrophique et sans précédent » pour la profession qui prédit une rentrée difficile.
Dans la région, 30.000 élèves seront impactés par la pénurie.

Aux dires de la profession, la situation est « catastrophique » et « sans précédent ». Actuellement, il manque en France 8.000 conducteurs dans les transports scolaires. « On aurait besoin d’en recruter 15.000 », souligne Jean-Sébastien Barrault, président de la Fédération nationale des transports de voyageurs (FNTV). C’est dire si la main-d’œuvre fait défaut.

En la matière, la région Auvergne-Rhône-Alpes ne fait pas figure d’exception. Mille conducteurs manquent actuellement à l’appel. Soit 10 % des effectifs. « On sait d’ores et déjà que la rentrée de septembre va être compliquée. Clairement, nous n’aurons pas assez de conducteurs », prédit Michel Seyt, co-président de la FNTV en Auvergne-Rhône-Alpes qui estime à « 30.000 le nombre d’enfants qui seront impactés » dans la région.


Manque d’attractivité

Depuis une dizaine d’années, le secteur peine cruellement à recruter. Mais la situation s’est aggravée avec la crise sanitaire. « Beaucoup de conducteurs ont préféré partir dans les transports routiers de marchandise ou s’orienter vers d’autres métiers », observe Pascal Favre, co-président régional de la FNTV. La perte d’effectifs s’élève à 4 %.

Mais « le problème n’est pas que conjoncturel », selon Michel Seyt. « Il faut du temps et des moyens pour former des conducteurs. Mais avant tout, il faut des candidats », pointe-t-il. Or, les volontaires sont désormais de moins en moins nombreux. Surtout les jeunes qui ne se bousculent pas au portillon. Salaires trop bas, travail à temps partiel, horaires matinaux… Le métier n’est plus considéré comme attractif. Et c’est bien là le problème.

« Le salaire des conducteurs de transports scolaire dépend du nombre d’heures effectuées et non d’un taux horaire. Le métier veut qu’ils conduisent le matin et en fin d’après-midi, mais pas une journée entière. On est donc très souvent sur des temps partiels. Et puis, ils ne travaillent pas 175 jours par an en raison des vacances », admet Pascal Favre. « Depuis la crise sanitaire, il est en effet difficile d’attirer des candidats pour postuler à une offre d’emploi à temps partiel fractionné trois à quatre heures par jour », abonde Michel Seyt.


Quelles solutions pour les familles ?

Aujourd’hui, la profession est au pied du mur. Les salaires ont été augmentés de 5 % mais cela reste insuffisant pour revaloriser le métier. D’où la nécessité de se tourner vers des solutions alternatives, comme nouer des liens avec d’autres entreprises afin que les conducteurs puissent cumuler deux emplois ou étaler les horaires scolaires pour desservir davantage d’établissements. « On mettra plusieurs années à résoudre le problème », déplore Michel Seyt. En attendant, des dizaines de milliers d’écoliers risquent de se retrouver sur le carreau en septembre.

Quelles solutions pour les familles ? Sur ce point, la Région peine à répondre. « Pour celles dont les enfants ne pourraient plus prendre le car, on réfléchit à un système d’aide au kilomètre », indique Paul Vidal, conseiller régional en charge des transports scolaires et interurbains.

« De notre côté, on va essayer de limiter la casse en sollicitant des conducteurs de cars de tourisme, en faisant tourner nos cadres, explique Pascal Favre. On peut aussi mettre en place un service dégradé qui consiste à faire rouler un car pour deux services plutôt que deux cars pour deux services. » Réponse à la rentrée…

Société
Rentrée scolaire 2022 : 15.000 conducteurs de bus manquent encore à l’appel : https://www.20minutes.fr/societe/329761 ... core-appel
Nantes
Pays-de-la-Loire : Encore 700 conducteurs de cars recherchés pour assurer la rentrée scolaire : https://www.20minutes.fr/nantes/2806795 ... e-scolaire


Un début d'explication dans les commentaires après l'article, pour le cas où le message serait difficile à intégrer :(

Est il pensable que pour 750€ par mois, on puisse désormais faire vivre une famille, puisque dans la pratique ce n'est pas suffisant, y compris en rajoutant éventuellement des aides ?

Se loger, s'habiller, se chauffer, manger, payer les dépenses courantes, la bagnole c'est exclu, fringues au plus juste, la viande c'est pas tous les jours, etc. et puis les détails difficiles à supporter : les cadeaux et les petites attentions quasiment réduites à néant, etc. Et le système d'aides qui est insupportable puisque attentatoire à la dignité : en 2022, un travail devrait permettre de vivre dignement, sans aide, or c'est tout simplement de moins en moins le cas, et le monde glauque des trafics divers devient de plus en plus évident comme unique voie à suivre.

Repasser le code passer la conduite, le plateau et la FIMO. Les étapes pour devenir chauffeur de car ne sont pas simples ni gratuites. Tous ça pour gagner 750~€ par mois comme chauffeur de car scolaire. Mi temps obligatoire. Difficile de concilier avec un autre emploi. Disponible pour l'entreprise de 6h à 9h le matin et de 16h à 20h le soir pour 4h environ de conduite effective, attente, nettoyage, déplacements et vérifications.


Il ne s'agit pas de se sortir les doigts, mais d'arrêter de considérer qu'on peut continuer indéfiniment en prenant les candidats pour des poires, en se contentant de "taper sur les feignasses" et de les payer à coup de lance pierres ; cela n'est plus supportable, ni envisageable désormais sans revoir du haut en bas l'ensemble des principes de rémunération, de paiement en échange d'un service rendu à la collectivité, et partant de là, de l'affectation / fléchage des budgets disponibles vers le nécessaire. Si la volonté est de débloquer cette situation, il faudra commencer par redonner de l'envie, et des motifs de fierté à effectuer un travail valorisant et valorisé.

Ce n'est pas propre aux transports collectifs, et il y a le feu. On n'est pas arrivé... :(
Contrairement aux cerveaux, les estomacs font savoir quand ils sont vides.
https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA

Revenir vers « Le forum de Lyon en Lignes »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 117 invités