Des hôpitaux en souffrance

28
Entraînant quotidiennement le déplacement de plusieurs dizaines de milliers de personnes (personnel et visiteurs), les hôpitaux de l’agglomération sont logés à des fortunes diverses en matière de transports en commun. Si le site Edouard Herriot bénéficie d’une accessibilité satisfaisante, parce que situé en centre-ville et desservi par le métro, le tram et plusieurs lignes de bus, il n’en est pas de même pour les autres sites.

L’hôpital de la Croix-Rousse reste peu commode d’accès, surtout depuis la rive gauche du Rhône : le passage par Hôtel de ville est difficilement contournable compte tenu du peu de lisibilité du service de la ligne 41.

Le site Lyon Sud, dont les développements sont incessants depuis plus de dix ans, dispose de trois lignes de bus à la fréquence pour le moins sommaire : tout au plus 12 autobus par heure avec les lignes 17, 47 et 88. L’arrivé du métro à Oullins en 2013 devrait nettement réduire les temps de transports. On peut espérer qu’une desserte bus acceptable sera mise en place pour relier le métro et cet important site hospitalier.

Le site Lyon Est demeure le plus mal loti avec 8 services par heure et la seule ligne 28. En réponse aux personnels des Hospices Civils, le SYTRAL s’est contenté de répondre que le service de la ligne 28 était irréprochable et que le site bénéficiait également du tram T2 et de la ligne 25. Depuis la station « Vinatier » du tram, il faut compter environ 20 minutes de marche pour rejoindre l’hôpital Cardiologique, et depuis la ligne 25, les rues reliant la route de Genas au site hospitalier sont des plus pentues et nécessitent une bonne dizaine de minutes de marche.

Une timide amélioration est apparue avec l’injection récente de 3 autobus articulés sur la ligne 28. Son équipement intégral serait la moindre des choses. Alors même que plusieurs milliers d’agents travaillent chaque jour sur ce site, l’amélioration de la desserte de ce site hospitalier d’importance nationale (voire européenne, de nombreux patients italiens viennent s’y faire soigner pour certaines pathologies particulières) ne saurait être reportée aux réflexions sur l’axe fort A7 dont la réalisation est encore très hypothétique.

En solution de court terme, la création d’une liaison Grange Blanche – Hôpitaux Est - La Soie doublant la ligne 28 est très attendue par les agents hospitaliers : le flot de voyageurs ne peut être absorbé matin et soir par la seule ligne 28, et l’accès à La Soie plutôt qu’à Bonnevay procurerait des gains de temps conséquents pour les agents demeurant dans l’est.

A moyen terme, la création d’une liaison tramway depuis Grange Blanche, par un débranchement d’environ 1500 m depuis le carrefour du Vinatier serait une réalisation moins spectaculaire que les cogitations autour d’un éventuel Grand Stade… mais probablement plus utile au fonctionnement quotidien de l’agglomération.


Photo Boblyon - Ligne 28 sur le site propre de Neuro-Cardio


Rémi Désormières, pour Lyon en Lignes

Additional information