L'A45, un projet d'inutilité publique

A45
Ca y est, le Ministre de l'Ecologie et du développement durable, M. Borloo, a signé la DUP pour la création de l'A45 entre St Etienne et Lyon. Malgré une forte opposition au projet et une totale contradiction avec les enjeux soulevés par le Grenelle de l'environnement, ce projet a donc l'air bien parti pour se réaliser d'ici 2015. Que les habitants de la vallée du Giers ne se fassent pas d'illusions, ils auront toujours une autoroute A47 sous leurs fenêtres, sans aucun report de trafic (l'autoroute sera peut-être déclassée, mais certainement pas fermée, étant dans l'axe du contournement Est de Lyon...). Report de trafic vers l'A45 : mensonges ! Et que dire de l'arrivée de l'A45 sur Lyon, en connexion avec l'A7 ? Les énormes embouteillages à Pierre Bénite ne vont faire qu'augmenter, et il faudra rapidement envisager la construction d'un nouvel ouvrage reliant directement l'A45 au périphérique via la Porte de Gerland, en pleine zone SEVEZO ! On marche décidemment sur la tête, à l'heure ou la modernisation de la liaison ferroviaire Lyon - St Etienne est indispensable, cette ligne étant actuellement en plein "boom".

Ceux qui affirment que le temps de parcours entre St Etienne et Lyon sera enfin assuré pour les entreprises comme pour les particuliers se trompent. Le trafic supplémentaire aspiré par cette nouvelle infrastructure sera tel que la congestion sera immédiate sur cet axe. Qu'on ne s'y trompe pas, on nous a déjà fait le coup avec la Rocade Est de Lyon. Une modernisation de l'A47, avec déclassement en voie rapide urbaine et vitesse limitée à 90 km/h aurait été bien moins coûteuse. Car qu'on ne s'y trompe pas, cet axe est aujourd'hui dangereux non pas du fait de sa géométrie, mais uniquement du fait des limitations de vitesses qui sont inadaptées, et du comportement des automobilistes qui s'entêtent à y rouler à 130 km/h, pour gagner 2 min de temps de trajet...

Le baril s'échange aujourd'hui à 145 dollars, peut-être serait-il temps de songer à construire des infrastructures "durables" et non des axes voués à durer 15 ans, sans aucune perspective, et déterriorant la paysage du Sud Ouest Lyonnais et de la Vallée du Giers encore un peu plus ?

Nous attendons la suite des événements avec impatience.

L'équipe de Lyon en Lignes

Additional information