Des riverains de C1 excédés

Belges
Cette semaine, le journal Le Progrès faisait échos de la grogne de certains riverains du Boulevard des Belges (Lyon 6), suite à la mise en service de la ligne C1 depuis 2006. En effet, la construction de cette nouvelle ligne a entraîné selon eux plusieurs désagréments qu'ils ont souhaité soumettre à leur Maire d'arrondissement. Ce sont tout d'abord les abribus avec leurs affiches publicitaires qui sont montrés du doigt. Viennent ensuite les panneaux à messages variables destinés à informer les automobilistes de l'information trafic. Enfin, viennent en tête des plaintes les fameux poteaux de soutien des lignes aériennes de contact des trolleybus.

On apprend ensuite que certains riverains ont refusé les accrochages en façade des lignes aériennes, qui auraient permis la suppression de plusieurs poteaux. Mais les plaintes portent également sur la suppression de "2 voies de circulation", qui auraient entraîné des embouteillages. Sur le Boulevard des Belges, seule 1 voie de circulation a été supprimée au profit du site propre de C1, en direction du Nord. La voie a contresens existait bien avant le projet. Ces messieurs et dames du 6ème ne supporteraient pas de faire la queue au feu rouge ? Sans doute oublient-ils tous les aménagements de sécurité routière qui ont été faits sur ce même axe, notamment pour améliorer la sécurité des piétons et pour resserrer les carrefours. Mais sans doute ne parcourent-ils que très rarement leur arrondissement à pied pour s'en rendre compte !

Le développement des transports en commun ne semble donc pas plaire à tout le monde, et dérange ceux qui ne les utilisent pas et qui semblent subir des désagréments insupportables. Un petit stage à Vaulx en Velin La Grappinière semble de mise, là où les poteaux de lignes aériennes ont été posés sans cris de la part de la population...


La plupart des poteaux de lignes aériennes sont masqués dans la végétation, ou mutualisés avec l'éclairage
public et la signalisation tricolore. L'accrochage en façace aurait permis de supprimer de nombreux poteaux...
Tous ces éléments semblent dégrader l'esthétisme du Boulevard, que dire des files de stationnement ?

L'équipe de Lyon en Lignes, d'après un article du journal Le Progrès

Additional information