LESLYS, la grande inconnue

leslys
C'est vendredi soir que se tenait la dernière séance du Conseil Général du Rhône avant les élections municipales de mars prochain. Les élus se sont montrés combatifs pour défendre le projet de tram-train "LESLYS", qui a récemment subit un important revers suite à l'avis défavorable émis par le commissaire enquêteur. Son Président Michel Mercier ainsi que Bernard Rivalta (Conseiller Général mais aussi Président du SYTRAL) ou encore G. Barriol ont réaffirmé leur volonté de voir naître cette nouvelle ligne, avec le maintien de l'itinéraire par le Sud de Pusignan, qui semble pourtant poser des problèmes.

L'avis négatif du commissaire enquêteur ne remettant pas en cause l'utilité de la ligne mais plutôt son tracé, les élus du conseil général ont décidé de lever les quelques réserves pointées du doigt pour permettre la réalisation de la ligne par le sud de Pusignan. La plupart de ces réserves semblent avoir été levées dans le nouveau projet corrigé, mais il semble que ce soit désormais le terminus de la ligne à l'aéroport qui pose des problèmes. En effet, afin d'éviter que la ligne ne coupe la voie d'accès à l'aéroport, la station terminus pourrait se retrouver à une distance plus importante de l'aérogare, près de la gare TGV, alors que son emplacement initial était prévu sous la passerelle qui relie la gare TGV à l'aérogare.

Bernard Rivalta s'est exprimé sur la question : "C'est une erreur historique qui nous est imposée. Les passagers de LESLYS devront en effet traverser toute la gare ferroviaire pour rejoindre les terminaux de l'aéroport." On croirait rêver ! C'est la même personne qui a décidé d'envoyer le terminus de T3 à la Part Dieu Villette qui ose tenir de tels propos.

Les projecteurs sont désormais tournés en direction du Préfet, qui décidera lui seul de la DUP, qui permettra à la ligne de voir le jour ou non...


Le terminus de T3 Meyzieu Z.I.

L'équipe de Lyon en Lignes, d'après un article du journal Le Progrès

Additional information