Eurexpo, un site en mal de transports

eurexpo
Eurexpo, le Parc d'Expositions de Chassieu, est désormais le 3ème de France après Villepinte et la Porte de Versailles en région Parisienne. Comme l'annonce Anne-Marie Baezner, Directrice Générale d'Eurexpo, le marché des salons est désormais à maturité, et Lyon doit pouvoir briguer la 15ème place Européenne (elle occupe actuellement la 20ème place). La récente annonce de la perte du salon "Lyon Mode City", un des plus gros salons qu'accueuillait Eurexpo en terme de chiffre d'affaire, a relancé une volonté de développement pour ce site qui est occupé 235 jours pas an, avec un chiffre d'affaire en hausse de 18% depuis 2005.

Ce départ symbolique avait été entre autre justifié par un important manque de desserte, que nous dénonçions depuis plusieurs années (voir ici*), et qui pourrait bien faire naître des projets qui seraient en cours de discussion avec le SYTRAL.

Une première proposition a été faite pour la création d'une nouvelle branche de la ligne T2, qui pourrait desservir le parc d'exposition depuis Bron, et offrir ainsi une meilleure offre de transport en commun, bien plus régulière et plus capacitaire que les navettes effectuées en bus depuis Vaulx en Velin - La Soie. La direction du complexe souhaiterait cependant conserver une liaison vers cette station et se dit très favorable à la mise en place d'un axe tramway ou métro.

Les élections municipales approchant, des projets multiples vont certainement voir le jour, reste à savoir si quelque chose sera vraiment fait, et qui le financera.

En 2008, il serait temps que Lyon dote ses grands équipements accueillant le grand public, d'infrastructures de transport dignes de ce nom, capables d'en assurer la desserte et le rayonnement. Pas facile quand on construit ces équipements en banlieue non desservie, là ou rien n'a été prévu et où les seuls axes de transport présents sont des axes routiers importants...

A Suivre...

*Depuis la conception de ce petit dossier, des évolutions positives ont été notées, avec notamment la présence de véhicules plus modernes et une signalétique améliorée, mais la desserte en autobus reste toujours peu attractive en dehors des grands salons, en raison de la tarification parfois peu attractive et des fréquences peu élevées.


Des hordes de bus, pas toujours très réguliers et très fréquents desservent Eurexpo.
Un système complexe qui ne semble pas donner satisfaction à la direction du parc d'expositions

L'équipe de Lyon en Lignes

Additional information