L’A45 sur la bonne voie, les trains s’enrayent

Alors que l’Etat vient d’annoncer que la future A45 (Lyon - Brignais - St Etienne) était sur la bonne voie, avec une mise en service prévue pour 2015, les TER qui relient la capitale des Gaules à St Etienne ont beaucoup de mal à prendre en charge le nombre grandissant de voyageurs qui empruntent chaque jour cette ligne.

Première ligne TER de France en nombre de voyageurs transportés, cette ligne a été touchée comme beaucoup d’autres par le cadencement depuis début décembre, et 9 trains supplémentaires ont été mis en place depuis cette date, une mesure appréciée.

L’augmentation de la fréquentation est cependant problématique, et les associations d’usagers demandent donc la création de trains directs St Etienne - Lyon Part Dieu, afin de soulager ceux desservant les gares intermédiaires de St Chamond, Rive de Gier et Givors. Pour appuyer leur demande, ils affirment que la normalisation du matériel d’ici 2009 devrait permettre de gagner 4 à 5 min de temps de parcours.

On voit bien là le décalage entre les différentes politiques de transports, avec la volonté d’un côté de développer le transport routier avec le projet A45 pour tenter de désengorger l’actuelle A47, constamment engluée, et les lenteurs des pouvoirs publics à développer de façon importante le trafic voyageurs de la SNCF. Car l’A45, ce ne sera pas seulement des camions que l’on va enlever de l’A47 pour les amener à Lyon, c’est également un axe qui va traverser un paysage urbain « mité » à l’urbanisation très lâche, incitant à l’utilisation de la voiture individuelle pour rejoindre Lyon. Se posera ensuite le problème de l’arrivée sur Lyon à Pierre Bénite, avec la connexion très risquée à l’A7 de surcroit en zone Sevezo. Mais il sera trop tard, les milliards seront déjà dépensés, le trafic ferroviaire n’aura qu’à bien se tenir.

L’équipe de Lyon en Lignes

Additional information