Métro D : une réponse à la surcharge ?

métro D
Pour faire face à l'accroissement continuel de la fréquentation sur la ligne D du métro lyonnais qui devient problématique aux heures de pointe et même en pleine journée (jusqu'à 270 000 voyageurs par jour), le SYTRAL projète de modifier l'aménagement intérieur des rames "MPL85". Livrées entre 1989 et 1991, chacune des 36 rames comporte actuellement 88 places assises, et les autres voyageurs doivent voyager debout en se tenant où ils peuvent.

Depuis plusieurs mois, une rame circule en test sur la ligne D, avec un réaménagement partiel : sièges déplacés, supprimés, barres de maintien ajoutées. Les clients semblent apprécier ces dispositions, qui améliorent leur confort, même si le problème de surcharge n'est certainement pas réglé. Mais le SYTRAL semble vouloir aller encore plus loin. Bernard Rivalta, Président de l'autorité organisatrice, l'a annoncé, il souhaite un réaménagement complet des rames, avec une disposition des sièges à la mode anglo-saxonne, c'est dire le long des vitres latérales.

Un rémaménagement souhaité, pour faire face à la saturation de la ligne, et qui permettrait d'embarquer plus de voyageurs (environ 12 à 15%), pour atteindre les années 2012/2015 où des restructurations de parc liées au prolongement du métro B à Oullins avec son éventuelle automatisation pourrait changer la donne...

La facture devrait donc l'élever à près de 17 millions d'euros, mais c'est bien moins que les 110 à 150 millions d'euros que nécessiterait l'allongement des rames actuelles, mais c'est aussi bien moins durable... Un pansement provisoire pour le métro D. Les voyageurs devront donc encore patienter, au gré des arrêts d'exploitation.

L'équipe de Lyon en Lignes, d'après un article du journal Le Progrès


Test en cours sur la ligne D : déplacement des assises près des portes pour une
meilleure circulation et ajout de barres de maintien bien appréciées aux heures de pointe

A lire sur le forum de Lyon en Lignes

Additional information