Les déplacements dans les quartiers de Serin et du Quai Gillet

serin gillet
Il a été question de déplacements urbains et de grands chantiers à la dernière réunion de l'association de Serin et du quai Gillet (Lyon 9), qui s'est tenue lundi dernier.  Le taux de remplissage du Parc Relais de Vaise a notamment été abordé, car il pose problème malgré son aggrandissement récent (sa capacité a été plus que doublée, il est désormais le plus grand parc relais de France). De fait, le coeur de Vaise est congestionné par des véhicules de "pendulaires", qui souhaitent emprunter les transports en commun. A l'inverse, le parc relais est également "squatté" par des véhicules de personnes travaillant à Vaise, et n'empruntant par les TCL mais se servant du parc relais comme d'un parking professionnel (il faut d'ailleurs dénoncer le fait qu'en soirée, les véhicules peuvent sortir librement du P+R, sans titre de transport, en raison de l'ouverture systématique des barrières, tout comme à L. Bonnevay. Une pratique qui a surement dû engendrer ces mauvaises pratiques).

Enfin, les techniciens du Grand Lyon ont pu présenter leur projet pour la Montée des Esses, qui pourrait faire l'objet d'un rétrécissement, afin de mettre en place une bande cyclable. La foule a alors réagi  : "Les voitures, on en a besoin, tout le monde n'est pas retraité !". Que dire de cela ? Que le vélo en ville est réservé aux retraités ? Et pourquoi donc conserver les portions de la Montée des Esses qui sont à 2 voies dans le sens montant ? Quel intérêt si ce n'est encourager les vitesses élevées, les dépassements, les virages pris à toute allure ? De plus, le haut de la Montée des Esses est à 2 fois 1 voie, et constitue une entrée de "zone 30" qui est en cours d'aménagement en plateau surélevé. A quoi bon faire arriver une autoroute sur ce type d'aménagement, plus raisonné ?

D'après un article du Progrès


La ligne 2 dans la montée des Esses (Lyon 9)

Additional information