Nouvelle collision sur T3

accident
L'accident a eu lieu ce dimanche vers 17h30, au passage à niveau de T3 coupant la rue F. Faÿs, à Villeurbanne. Alors qu'une rame s'apprêtait à franchir l'intersection barriérée qui fonctionnait apparemment normalement, un véhicule de type Twingo s'est présenté devant la barrière fermée, et a soudain réaccéléré devant le tram pour passer à gauche de la barrière. Le conducteur a déclenché le freinage d'urgence, mais la rame est allée s'encastrer dans le véhicule, qui a été projeté sur les voies, frappant une armoire électrique et un mât d'éclairage public.
Le conducteur de la voiture, une personne de 50 ans, a été grièvement blessée et conduite à l'hôpital H. Herriot. Ses jours ne seraient pas en danger d'après des témoignages receuillis sur le terrain.

Les premiers constats sur place montrent plusieurs éléments dangereux dans cette intersection, limitée à 60 km/h pour les rames de T3. La présence de simples barrières, non doublées à gauche, laisse à penser que les rames ne sont pas complètement protégées. Le soleil couchant, placé juste dans l'axe des feux, est-il à l'origine de cette réaction ? Le fait de passer à gauche de la barrière abaissée était-il un acte délibéré ou bien le résultat d'une absence de la part du conducteur du véhicule ?

Après discussion sur le terrain avec plusieurs protagonistes, il apparaît que le placement des feux, le marquage au sol ainsi que les régimes de priorité (hors tramway) ne sont pas vraiment adaptés pour une bonne compréhension des trajectoires à adopter dans ce carrefour... L'enquête de police et les divers rapports nous en dirons certainement plus.

Après seulement 4 mois d'exploitation, LEA a déjà été arrêtée 3 fois pour des accidents majeurs. Des décisions seront-elles prises, alors que le SYTRAL vient de lancer une campagne de communication sur les signaux rouges clignotants, et compte placer des panneaux "feu rouge clignotant, arrêt absolu" dans les intersections...


Le lieu de l'accident avec, en arrière plan, la campagne de
communication du SYTRAL sur la sécurité des passages à niveau...


A gauche : les traces de freinage du Citadis : on voit le sable qui a été déposé pour accentuer le freinage
A droite : le TIV "60" qui indique la vitesse limite à ne pas dépasser dans cette intersection


A gauche : lors de la relance manuelle des feux et des barrières après l'accident, les barrières sont restées fermées quelques minutes. On s'est alors empressé de faire passer les véhicules feux rouges allumés et barrières fermées...
Pas étonnant que les automobilistes prennent ce dispositif à la légère et prennent des libertés...

A droite : le soleil éblouissant est-il à l'origine de l'accident ?
Rappelons que le véhicule aurait évité la barrière abaissée par la gauche...

L'équipe de Lyon en Lignes

Additional information