Journée Portes Ouvertes sur les lignes A et B

 

Portes ouvertes sur les lignes A et B
du Métro de Lyon


Lyon en Lignes va vous faire découvrir l’univers mystérieux du métro de Lyon. Tout ce que le voyageur n’a jamais l’occasion de voir. Que se passe t-il au bout du tunnel ? Vous saurez « presque » tout sur les secrets des lignes A et B du métro. Notre visite commence tout naturellement par les ateliers de maintenance de La Poudrette. Bienvenue à la journée portes ouvertes des lignes A et B :)



1. Les Ateliers de La Poudrette

1.1 Les différents halls

Construits en 1975 sur le site de La Poudrette à Vaulx en Velin, les ateliers sont le poumon du métro. Ici s’effectuent toutes les opérations de maintenance, de révision, et d’entretien ainsi que le garage de la plupart des rames la nuit. Les autres rames sont garées dans les terminus à Gerland et La Soie.

Le faisceau d'accès au garage et aux ateliers

La « tour de contrôle » c’est le PCA Poste de Commandement des Ateliers, sorte de mini PCC mais qui gère uniquement les mouvements de trains internes aux ateliers.

Les voies sur fosses des ateliers

Une rame en grand entretien !


Plusieurs halls constituent le site de La Poudrette. On y trouve mis à part les halls de remisage numérotés G1 à G6 pouvant contenir jusqu’à 24 rames de 3 voitures (4 rames par voie). Le G7 permet de garer 1 rame et sert de remisage pour le train aspirateur et la remorque 708. Le G8 quant à lui est le hall de décrassage, on peut y stocker 1 rame. On trouve aussi un hall de peinture, le hall Voies et Bâtiments et bien entendu les halls d’entretiens avec voies sur fosses et voies sans piste de roulement.

Vue générale des garages


Les anciennes motrices de la ligne C ont désormais quitté le G1 de la Poudrette pour rejoindre UTTL Meyzieu en attente d'éventuel acquéreurs

Les rames passent la nuit bien au chaud dans les garages

L'ancien passage à niveau non gardé des ateliers

Le passage à niveau automatique


- Petite anecdote: le site de la Poudrette accueillait aussi Heuliez Bus - Irisbus qui bénéficiait de la voie F pour la maintenance sous garantie des trolleybus Cristalis et autres autobus, bien que le dépôt de La Soie soit trés proche, il ne permettait pas de disposer d’une surface importante dédiée à ces opérations. -

1.2 Les équipements annexes

Le site dispose de plusieurs équipements annexes qui contribuent au bon fonctionnement de l’exploitation et notament une machine à laver indispensable pour la propreté extérieure des rames. Les trains sont lavés au moins une fois par semaine.

L’entrée de la machine à laver depuis l’ancienne voie d’accés

L’intérieur de la machine à laver avec les signaux de présence tension (double jaune), confirmation fermeture des barrières du PN (signal type ferroviaire rouge) et mouvement de la machine à laver (signal L rouge),

Autre équipement important bien qu’il ne soit utilisé que trés rarement, le pont tournant. Il permet de remettre un élément de la rame dans le bon sens si il est mal tourné suite à une intervention nécessitant le désaccouplement des éléments par exemple lors des grandes révisions. A savoir que la motrice impaire « regarde » toujours vers les ateliers. Ce pont tournant est placé sur une voie d’accès au hall principal.

Le pont tournant


1.3.1 L'ancienne voie d’accés aux ateliers

Les ateliers étaient à l’époque reliés par un embranchement particulier depuis la ligne du CFEL servant à receptionner les rames. Cet embranchement enjambait la voie du métro grâce à un pont. Il a aujourd’hui été démantelé pour permettre les travaux de construction du nouveau pôle multimodal Bus - Métro - Tram de « Vaulx-en-Velin - La Soie »

Les travaux ont également nécessité le détournement de la voie du métro menant aux ateliers depuis l’arrière-gare de Laurent Bonnevay. La nouvelle voie d’accés aux ateliers n'a été que provisoire car depuis le prolongement de la ligne A en septembre 2007, les rames rentrent aux ateliers par 2 nouveaux accés (l’un passant par la machine à laver et l’autre amenant directement vers les garages) depuis l’arrière–gare de la station « Vaulx-en-Velin – La Soie » (voir juste après)

La pose des traverses en bois

La pose de la voie ferée


Un engin rail-route

Le réglage précis de l’écartement à 1,435m


La construction de la voie provisoire à gauche, à droite, la voie d'origine menant aux ateliers, aujourd'hui, ces 2 voies n'existent plus !


Vue générale de la sortie d’emmergence avec l’ancien pont du CFEL


Une rame attend l’autorisation de rentrer en ligne à l’emmergence

1.3.1 Les nouvaux accés aux ateliers

Depuis le début de l'été 2007 et bien avant l'ouverture au public de la nouvelle station Vaulx en Velin - La Soie qui a eu lieu le 2 octobre 2007, les trains rentrent aux ateliers par les communications d'arrière gare.

Après avoir fait le tour des ateliers, nous allons rentrer en ligne, mais avant cela intéressons nous au matériel et à la signalisation.


2. Le matériel

2.1 Alsthom MPL 75

Prenons en main le matériel. MPL 75 pour Métro Pneu Lyon 1975, construit par Alsthom Brissonneau. Ce matériel est composé de 3 éléments (M+R+M), 2 motrices d’extrémités (numéro de parc 501 à 564) et 1 remorque neutre (numéro de parc 601 à 632 qui est aussi le numéro du train)

La rame 612 garée en arrière gare la Soie

Le métro fonctionne sous un courant de traction continu de l’ordre de 750 V mais est conçu pour acccepter des sous tensions de l’ordre de 600 V et des pics de surtension allant jusqu’à 920 V !

Attention où l’on met les pieds :) !

L’entrée de l'ancienne emmergence est surveillée depuis le PCC


Le courant de traction est distribué par des barres de courant (on dit aussi 3ème rail). La captation du courant s’effectue grace à des frotteurs.

Un frotteur

Le même mais plus en détails avec les freins et les suspensions,
on voit bien ici que le métro « sur pneu » est
aussi et avant tout un métro sur fer !


Un métro qui sans ses roues fer ne pourrait changer de sens.

On voit bien ici le faible contact entre la roue fer et le rail !

Pourtant ce sont bien elles qui dirigent le train sur les aiguillages ! Notez aussi que les pneus sont « dans le vide » car le train ess sur une voie sur fosse..



Les frotteurs négatifs servent pour le retour du courant dans la voie et pour la signalisation, en effet c’est avec ces frotteurs que le train est reconnu sur la voie par les automatismes.

Le patin situé entre les 2 roues s’appelle le frotteur négatif

La cabine de conduite parait rudimentaire et c’est pourtant d’ici
que l’on va faire progresser notre train tout au long de la ligne



Manipulateur de traction (à gauche), sélection d’ouverture des portes, klaxon et coup de poing pour le freinage d’urgence, tout y est ! Levons maintenant un peu la tête et là on se croirait plutôt dans un avion avec cette multitude de boutons et de voyants !

U-Ligne (en rouge): Pas bon signe ! Il n’y a plus de courant sur la ligne

Vous savez, quand vous êtes arrêté d’un coup en tunnel et que l’éclairage est réduit... Pas de panique le PCC met tout en oeuvre pour nous faire repartir rapidement.




Certaines commandes sont plombées car elles ne
doivent être actionnées que sur ordre du PCC !

Le courant est revenu, nous pouvons repartir... Tuut... tuut... tuut... : Merci pour votre patience et votre compréhension ;)

2.2 Les carcatéristiques techniques

Toutes les caractéristiques techniques du MPL75 tirées de l’excellent site de Florent Brisou « Rail21 »

Pour voir les caractéristiques du MPL 75, cliquez sur ce lien puis dans la rubrique "Les métros" , sélectionnez votre matériel.

2.3 L’exploitation / Les codes missions / La THF / Le PCC

Les lignes A et B sont exploitées avec le même matériel et indifféremment sur les 2 lignes, d’ailleurs il se peut que des rames puissent circuler sur la ligne A le matin et se retrouver sur la ligne B dans l’après midi.

Comment différencier l’exploitation des 2 lignes ? Tout simplement par des codes missions. Sur la ligne A sont attribuées les codes missions) A01 à A25 (maximum observé A27 !) suivant l’ordre de dégarage du matin. C’est à dire que la première rame qui rentre en exploitation sur la ligne A le matin (départ 4h35 de La Soie) s’appellera A01 (nous dirons Alpha pour la ligne A, Bravo pour la ligne B et Charly pour la ligne C) elle gardera cette mission jusqu’à ce qu’elle sorte du carroussel et soit garée. Sur la ligne B c’est pareil mais pour éviter les confusions avec la ligne A, les codes missions commencent à partir de B51 à B61 (maximum observé B72 !) la première rame qui rentre en exploitation sur la ligne B (départ 4h55 de Gerland, part Haut-Le-Pied (sans arrêt) depuis La Soie départ 4h32) s’appellera Bravo 51 (B51) et donc gardera cette mission elle aussi jusqu’à ce qu’elle soit garée. Il faut savoir qu’au métro contrairement aux bus, un code mission n’est attribué qu’une seule fois par jour c’est pour cela que les codes misssions sont incrémentés de 1 à chaque nouveau dégarage même si la rame a déja roulé sous un autre code mission dans la journée. Un exemple B51 qui se gare à Gerland le matin aprés les heures de pointe, devient B61 l’aprés midi (parce que B52 à B58 circulent toujours sur la B, B59 et B60 dégarent seulement l’aprés midi depuis les ateliers) avant les heures de pointe. C’est moins compliqué que cela y parait rassurez vous.

Pour faire simple, il faut retenir que chaque nouveau train qui rentre en ligne a un nouveau code mission.

Ce code mission est trés important puisqu’il va servir a repérer le train sur la ligne pour les agents de ligne, dans l’horaire pour les conducteurs et sur le Tableau de Contrôle Optique (TCO) du Poste de Commandement Centralisé, il faut donc le rentrer dans la THF (Transmission Haute Fréquence) sorte de téléphone qui permet les communications radio avec le PCC.

Un poste THF codé en Alpha 05

Petite intrusion furtive dans le PCC pour se donner une idée de ce qu’il s'y passe.


Nous voyons ici le TCO des Lignes A, B et C, la Ligne D n’est pas representée sur ce tableau, les régulateurs Ligne D disposent de leur propre TCO situé un peu plus loin à gauche. Les écrans de contrôles situés sous le TCO permettent au régulateur CCS (Centre de Contrôle des Stations) de surveilller tout ce qui se passe dans les stations. Le régulateur CCT (Centre de Contrôle du Trafic) quant à lui s’occupe uniquement de l’exploitation des trains.


Le détail du TCO, on y voit donc les rames se déplacer. Elles sont représentées par leur numéro de mission et par un rectangle jaune petit lorsque la rame est station et plus grand lorsque la rame est en tunnel. Plusieurs autres indications sont disponibles concernant l’exploitation comme l’état des signaux (les petits triangles rouges et verts), les DSO etc...

Les Postes de Manoeuvres Locaux, sont destinés à prendre le relais du PCC lorsque celui-ci n’a plus le contrôle des aiguillages suite à une panne.

Le PML de Bonnevay

Les voyants rouges avec l’indication Gx indiquent que tous les garages de l’arrière-gare de Bonnevay sont occupés par des trains.


3. La signalisation / les signaux

3.1 Les codes couleurs et les différents signaux

De type ferroviaire, construite par Alsthom, la signalisation s’inspire beaucoup de celle de la SNCF et pour cause, c’est elle qui l’a proposée. Dans le jargon ferroviaire, les feux sont appelés « signaux » et sont numéroté selon leur emplacement sur la voie 1 (Bonnevay – Perrache et Charpennes Bis – Gerland) ou la voie 2 (Perrache – Bonnevay et Gerland – Charpennes Bis)

Alsthom est le fournisseur du matériel roulant et de la signalisation

Un bel exemple de la petite touche de la SNCF, un panneau « Sifflez »
aux abords du Passage à Niveau non gardé à La Poudrette


En ce qui concerne les signaux lumineux, le code couleur est le suivant :

3.1.1. Les signaux de manoeuvres et d’espacement:

Par contradiction aux signaux routiers, la boîte à feux présente toujours le rouge en bas:
- Boite à 3 feux: vert en haut, jaune au milieu et rouge en bas
- Boite à 3 feux: blanc cli en haut, jaune au milieu et rouge en bas
- Boite à 3 feux de répétiteur: jaune en haut, vert au milieu et jaune en bas
- Boite à 2 feux: vert en haut et rouge en bas

Les signaux de manoeuvre portent tous un numéro correspondant soit à l’aiguille qu’ils protégent et au circuit de voie sur lequel il sont placés. Les signaux d’espacement sont automatiques, le PC n’a aucun pouvoir sur eux contrairement aux signaux de manoeuvres.

VERT : Voie libre, autorisation de rouler à vitesse maximale.

Le signal de manoeuvre 10 de La Soie est dit à l’ouverture (vert oeilleton), il autorise un départ à vitesse maximale

Le signal de manoeuvre 22 Pair de Perrache et la SAE (Signalisation Auxiliaire d'Espacement) sont à l’ouverture, l'état de ces 2 signaux permettent le départ à vitesse maximale

JAUNE (et non pas orange même si la couleur vous fait douter, ferroviaire oblige !): Voie libre mais avec restriction de vitesse.

Le signal de manoeuvre 14 Pair de Gerland est Jaune oeilleton,
il autorise le conducteur a aller se positionner au quai de départ

DEUX JAUNES: Le signal Double jaune (ou non-vert) est appelé Répétiteur. Il signifie que le prochain signal rencontré sera soit fermé (Rouge) soit ouvert mais avec une restriction de vitesse (Jaune ou Blanc Clignotant), il est placé avant un signal peu visible. On le retrouve aussi bien avant un signal de manoeuvre qu’avant un signal d’espacement.

L'ex répétiteur 30 Pair des Ateliers, répéte le signal de manoeuvre 30 Pair peu visible un peu plus loin en sortie de courbe.

BLANC CLIGNOTANT Signal de manoeuvre donnant l’autorisation de se diriger à vitesse réduite vers une voie de garage déja occupée par au moins un train.

L'ex signal de manoeuvre 17 Impair de Bonnevay est dit appel de manoeuvre (Blanc cli), il indique que l’on se dirige vers une voie de garage (remisage) occupé par au moins un train, il implique donc la marche à vue et limite la vitesse à 15 km/h maxi

ROUGE : Arrêt absolu, franchissement interdit sauf cas exceptionnel indiqué par le PC.


Le signal de manoeuvre 10 d'avant gare La Soie est dit Rouge oeilleton avec indicateur de direction 2 (voie directe dans ce cas)

Le signal de manouevre 14 Pair de Bonnevay est dit Rouge absolu (oeilleton éteint) l'indication SP est éteinte, l'itinéraire vers La Soie n'est pas tracé par le régulateur.


VIOLET (selectif): Signalisation Auxiliaire d’Espacement présente uniquement en sortie de station sauf à Gerland V2, Charpennes V2, Jean Macé V1 et V2 et La Soie V1 indique que la station ou le canton court suivant est occupé. Elle est dite « sélective », interdiction de la franchir sauf autorisation exceptionnelle du PC pour aller porter secours au train devant en général ou pour garer 2 trains sur un quai pour le plan neige par exemple.

SAE sélective (violet) couplée à un DSO à la station République voie 1

Une rame est en train de sortir de la ligne B pour rejoindre les ateliers.
Inutile de préciser que dans ce cas là, le départ n’est pas possible...

Cas particulier, signaux contradictoires :
SAE sélective (Violet) en entre-voie (La station Cusset n’est pas libérée) et signal de manoeuvre 22 Impair de Bonnevay ouvert mais il indique seulement que l’itinéraire peut être parcouru et que les aiguilles sont bien en place en voie directe. ! On notera qu’en ferroviaire, lorsque plusieurs signaux sont présentés même contradictoires, il faut toujours tenir compte du plus restrictif dans ce ca là c’est la SAE qui ne permet pas de partir.

Oeuilleton blanc couplé à un signal de manoeuvre VERT, JAUNE, BLANC "CLI" ou ROUGE: Est allumé lorsque les conditions de manoeuvres sont réalisées, les aiguilles sont en place.

SAE sélective (violet) et signal de manoeuvre 22 à l'ouverture à L. Bonnevay




3.1.2 Cas particulier

Un signal peut en cacher un autre :)

Voici un signal qui n’en est pas un ! Les feux d’indication présence 750. On peut les confondre avec les répétiteurs,
il faut être vigilant ! Indique que la voie est sous tension



4. En route !


4.1 Les coffrets commun et les horloges

Les coffrets commun sont les petites boîtes situées en tête de quai de chaque station, indispensables à l’exploitation, ils donnent plusieurs sortes d’informations à respecter. Les horloges quant à elles indiquent uniquement l’heure de départ , la mission du train et le mode de conduite à respecter soit Conduite Manuelle (indication MANU), soit en Pilotage Automatique (indication AUTO).

Coffret commun de Perrache voie 2



Le coffret ainsi que l’horloge nous donnent les indications suivantes, il est 19h45, Jingle ! Le train Alpha 27 en direction de Vaulx en Vein - La Soie, départ 19h47 et 05 secondes va partir... Seules les minutes (47) et les secondes (05) sont indiquées par le nombre 4705. Le DSO Départ Sur Ordre s’éteindra uniquement lorsque ce sera l’heure.

Coffret commun Part Dieu voie 1 donnant les indications SS et DSO

Un exemple d’indication du coffret, ici le SS signifie Service de Sécurité, il implique une procédure de marche à vue (maximum 25 km/h) jusqu’au prochain signal bon rencontré ou le cas échéant la prochaine station. Comme indiqué par la pancarte, une zone NS pour Non Signalée (perte du PA) c’est à dire qu’une carte électronique du Pilotage Automatique est sans doute grillée ce qui a pour conséquence de faire « planter » les trains au franchissement de cette zone. Pour éviter cela nous allons passer la zone en activant un bouton appelé ESE barré (comme Equipements et Systèmes Embarqués inhibés) qui a pour but d’inhiber le Pilotage Automatique est donc de franchir « l’obstacle » sans planter.

Les autres indications que l’on peut rencontrer sur un coffret commun sont :

ATE (ex ATLR) signifie Ateliers: A La Soie Arrivée (voie 2 uniquement donc) indique une direction vers les ateliers.


Coffret commun L. Bonnevay voie 2 donnant l'indication ATLR, aujourd'hui, ce coffret a été déposé et remplacé par celui de gauche

DEP signifie quai de Départ : Uniquement dans les terminus Arrivées de Bonnevay, Perrache et Gerland, indique que le train va faire son retournement normal pour rejoindre le quai de Départ.

SP clignotant signifie Service Provisoire ou Service Partiel : Uniquement dans les stations Charpennes Ligne A, Part Dieu, et Jean Macé. Indique que l’exploitation est suspendue sur une partie de la ligne. La station devient terminus.

G-V1 signifie Garage Voie 1 : Présenté uniquement sur les quais d'arrivées des terminus. Indique que le train doit être garé en arrière-gare sur la voie 1



G-V2 signifie Garage Voie 2 : Même principe que G-V1 mais cette fois on se gare en voie 2

CUHS signifie Coupure d’Urgence Hors Service : Indique que les Rupteurs d’Urgence en tunnel et dans les stations sont inactifs dans toute la sous-section électrique concernée. Induit une procédure assez complexe. A noter que cela arrive heureusement trés rarement.

Coffret commun donnant les indications CUHS et DSO

Un RU (Rupteur d’Urgence) avec interphonie vers le CCS
(Centre de Contrôle des Stations)



SSR signifie Service de Sécurité Renforcé : A peu prés le même principe que le SS mais cette fois la régle de marche à vue est imposée de station à station)

Les boitiers de commande d’itinéraire.

Il servent en cas d’impossibilité du PCC de « tracer » un itinéraire pour diverses raisons. Le conducteur est donc obligé de le commander grace aux boitiers.

Boîtier de commande d'itinéraire

L’utilisation du boîtier de commande est trés simple et permet donc de faire bouger les aiguilles.
Une fois notre itinéraire commandé, nous reprenons notre marche normale.

La station à voie unique Charpennes Bis (Ligne B)

L'ancienne station terminus Laurent Bonnevay – Astroballe

Les bornes ECC (Equipements de Contrôle Centralisés) qui remplacent
progressivement les LAS (Locaux d’Agents de Station)

Les voutes de Perrache

Les indicateurs de sortie de secours (nouvelle réglementation)


4.2 Le plan de voie.




5. Les insolites


5.1 En images.

Pour terminer notre voyage, voici quelques images insolites du paysage métro.

Attention au train...

Entrée de l'emergence, le début du tunnel...


2 rames se font des bisous :)

La rame 606 lors d’un déraillement en décembre dernier...

Embouteillage à la station Hôtel de Ville...

La remorque 708 réformée qui a servi pour les
essais de rames à 4 voitures avec le train 632

Un train sans motrice impaire !

Le train aspirateur qui n’a jamais ou trés peu servi
ce qui est bien dommage vu l’état des voies...

Correspondance Métro + Cristalis

Un véhicule des services techniques Métro

Un court-circuiteur lors d’une intervention sur la voie

Exercice pompiers à la station Laurent Bonnevay

Ouverture des portes à droite dans le sens de la circulation...
Attention à ne pas descendre !

Sur la piste de roulement...

L'ancien bout du tunnel à Stade de Gerland...


Terminus ! Tous les voyageurs descendent de voiture. Nous espérons que vous avez passé un agréable voyage en notre compagnie. :)





NB : Toutes les photos de ce dossier ont été prises par du personnel habilité Métro dans les zones interdites au public et avec une autorisation pour les autres. Nous retenons votre attention sur le fait qu'il n'est pas autorisé de prendre des photos dans l’enceinte du réseau métro et qu'il est aussi interdit de pénétrer dans le tunnel et sur les voies sans motif de service.

Additional information