Carnage programmé (en Auvergne et Limousin)

Pour participer aux discussions du forum, il faut tout d'abord créer un compte en vous enregistrant
Avatar de l’utilisateur
Métro C
Passager
Messages : 928
Inscription : 08 Mars 2009, 18:33:04

Re: Carnage programmé (en Auvergne et Limousin)

Message non lupar Métro C » 02 Mai 2020, 02:27:57

Hello,

3 Md d'€ de pertes : pour SNCF Mobilités seulement ou pour la holding (Mobilités + Réseau) ?

A+
nanar
Passager
Messages : 9450
Inscription : 15 Nov 2004, 10:07:16
Localisation : lyon 6è - http://www.darly.org & http://lyonmetro.org
Contact :

Re: Carnage programmé (en Auvergne et Limousin)

Message non lupar nanar » 02 Mai 2020, 11:25:11

Salut

Petit détail à propos des TGV : Seulement 6 % du nombre de trains habituels a circulé pendant le confinement
Et ce peu de TGV ont transporté 6 fois moins de monde. Soit UN pour cent du trafic habituel grande vitesse.

Ce n'est pas mieux pour les trains longue distance à vitesse standard.

Quand aux avions, Air France assure 18 vols par jour, contre environ 1000 en temps normal.

A+
nanar
"Si vous ne considérez pas le vélo urbain comme une partie de la solution pour l'aménagement des villes, vous êtes une partie du problème"
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 13276
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest...

Re: Carnage programmé (en Auvergne et Limousin)

Message non lupar BBArchi » 18 Mai 2020, 20:51:39

Des aides en pagaille (dans tous les sens du terme tellement cela paraît bricolé) pour l'aviation, des queues de cerises pour le train, tant que rien n'est officiellement acté et traduit en décret d'application.
Cela pose un problème de fond : tergiversations en tout genre, très pratiques pour faire passer le temps pendant lequel la vidange du porte monnaie s'effectue, et puis quand ce sera le tour du ferroviaire, il sera vide ? ???

Cela n'a pas échappé à beaucoup de monde, semble t-il.

Un exemple pratique : le POLT...

https://www.lamontagne.fr/clermont-ferr ... 6/#refresh

La promesse des oubliés

Clermont-Ferrand Economie Transport

Publié le 18/05/2020 à 06h03
Par Sandrine Thomas

Serait-on maudit ? Alors que des engagements clairs pour l’amélioration des transports ferroviaires de nos régions vers la capitale avaient été actés ces derniers mois par l’État et la SNCF, voilà que la crise sanitaire ramène de gros nuages noirs autour de l’avenir de ces lignes capitales pour le désenclavement de nos territoires.

La pandémie de Covid-19 va-t-elle retarder le déblocage des crédits déployés pour le Polt (Paris-Orléans-Limoges-Toulouse) et le Pocl (Paris-Orléans-Clermont-Lyon) ?

La menace est en tout cas jugée suffisamment sérieuse par les défenseurs de ces lignes pour qu’ils s’en émeuvent par courrier auprès du secrétaire d’État, Jean-Baptiste Djebbari, qui a porté ce vent mauvais devant le Sénat. Nous partageons leurs inquiétudes. Car comme l’on dit chez nous, « chat échaudé craint l’eau froide ».


Et, en la matière, les déceptions ont été bien plus nombreuses que les bonnes nouvelles. Remettre en cause les investissements programmés sur ces deux axes serait à nos yeux inacceptable et constituerait un nouveau coup de poignard dans le dos de nos territoires trop longtemps délaissés.

Nous l’affirmons ici, notre mobilisation et vigilance seront totales pour que les engagements promis soient tenus et que, vu de Paris, on arrête de nous regarder comme des citoyens de seconde zone.

C’est notre promesse. Celle des oubliés.

Sandrine Thomas

Rédactrice en chef La Montagne


A lire également :

Mobilités
170 trains par jour il y a dix ans, moins de 50 en 2019 : tout est en chute libre à la gare SNCF de La Souterraine (Creuse)
https://www.lamontagne.fr/souterraine-2 ... _13512767/
Coups de coeur / coups de vapeur :
https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
______________________________________________________________________________Image_______________________
Avatar de l’utilisateur
BBArchi
Passager
Messages : 13276
Inscription : 13 Avr 2007, 21:55:57
Localisation : Complètement à l'Ouest...

Re: Carnage programmé (en Auvergne et Limousin)

Message non lupar BBArchi » 10 Juin 2020, 23:01:29

https://www.leprogres.fr/economie/2020/ ... ee-en-2022

Train: une ligne directe Lyon-Bordeaux réactivée en 2022?
Depuis 2014, il n’existe plus de liaison directe ferroviaire entre les deuxième et cinquième métropoles françaises. Railcoop, première société coopérative d‘intérêt collectif de France dédiée au ferroviaire, souhaite la réactiver à l’horizon 2022.

Prendre le train à Lyon Part-Dieu et arriver directement à la gare Bordeaux Saint-Jean, cela devrait bientôt être possible. Railcoop, société coopérative d‘intérêt collectif, a déclaré le 9 juin à l’Autorité de régulation des transports, son projet de faire rouler des trains de voyageurs sur la ligne Bordeaux-Lyon. C’est la première étape avant une mise en place du service espérée à l’été 2022.

Ce projet a été rendu possible grâce à l’ouverture à la concurrence totale du transport ferroviaire de voyageurs à compter de décembre 2020.

Cette liaison ferroviaire transversale Bordeaux - Lyon traversera l’Auvergne et le Limousin et desservira Bordeaux, Libourne, Périgueux, Limoges, Saint-Sulpice-Laurière, Guéret, Montluçon, Gannat, Saint-Germain-des-Fossés, Roanne et Lyon.


Actuellement, la liaison Lyon-Bordeaux assurée par la SNCF n’est pas directe et comprend au moins une correspondance à Paris, Montpellier ou Toulouse. Le trajet prend généralement un peu moins de 6 heures.

C’est OFFICIEL, la ré-ouverture de la ligne Bordeaux-Lyon vient d’être déclarée à l’@ART_transports !
Nous vous dévoilons les villes qui seront desservies par la ligne à partir mi-2022.

Retrouvez notre CP : https://t.co/IJzo08QozN

Pour souscrire: https://t.co/61DYr123Ll pic.twitter.com/sMeVMGLRi9
— Railcoop (@Railcoop_SCIC) 10 juin 2020


Temps de parcours de 6h47

Avec un temps de parcours prévu de 6h47, le service proposé par Railcoop, avec des trains classiques (vitesse inférieure à 160 km/h), sera toutefois plus lent que la connexion via Paris. « Il y a une vraie demande pour des services ferroviaires directs, confortables, sûrs, à un prix abordable et pour lesquels l’enjeu de vitesse est secondaire », avance toutefois Quentin Neurohr, sociétaire de Railcoop et dirigeant de Copomo, un cabinet de conseil en mobilités.

A noter que l’ouverture à la concurrence devrait également s’exprimer sur les lignes Nantes-Lyon et Lyon-Paris. La compagnie espagnole Renfe et la compagnie italienne Thello se sont d’ores et déjà positionnées.



Railcoop, c’est quoi ?

Railcoop est né le 20 avril 2019. Dès février 2019, « plusieurs citoyens ont eu l’idée chacun de leur côté de voir comment utiliser au mieux l’infrastructure ferroviaire qu’ils avaient à côté de chez eux. Ils se sont posé la question de savoir comment prendre plus souvent le train, comment avoir des trains qui viendraient desservir les territoires de façon plus régulière », explique Railcoop dans un communiqué. L’idée était de créer un nouvel opérateur ferroviaire au service des territoires, avec des citoyens, cheminots, entreprises et collectivités.

Railcoop, qui voit dans le transport ferroviaire « un maillon essentiel de la transition écologique en cours », est devenue une SCIC (Société coopérative d’intérêt collectif) sous forme de Société Anonyme à capital variable, le 30 novembre 2019. Son siège est situé à Cambes, dans le Lot.

De 32 sociétaires lors de sa transformation en SCIC, elle en compte aujourd’hui plus de 350 et espère en avoir 3000 en décembre, afin de réunir un capital social de 1,5 million d’euros. Ce qui permettrait d’obtenir la licence ferroviaire et le certificat de sécurité pour faire rouler des trains. Railcoop ambitionne de faire rouler des trains de passagers dès 2022 et de marchandises dès 2021 « sans subvention publique ».

Image
Coups de coeur / coups de vapeur :
https://www.youtube.com/channel/UC99xju ... J1jNp3FLhA
______________________________________________________________________________Image_______________________
Pp87
Passager
Messages : 212
Inscription : 13 Oct 2011, 21:49:50

Re: Carnage programmé (en Auvergne et Limousin)

Message non lupar Pp87 » 11 Juin 2020, 14:45:00

BBArchi a écrit :https://www.leprogres.fr/economie/2020/06/10/train-une-ligne-directe-lyon-bordeaux-reactivee-en-2022

Train: une ligne directe Lyon-Bordeaux réactivée en 2022?



Bonjour, à peu près le même genre d'article dans le Populaire du 10/06/2020

https://www.lepopulaire.fr/limoges-87000/actualites/la-ligne-bordeaux-lyon-via-limoges-gueret-et-montlucon-rouverte-en-2022_13798630/

Train La ligne Bordeaux-Lyon via Limoges, Guéret et Montluçon rouverte en 2022 ?

Railcoop, première société coopérative d'intérêt collectif de France dédiée au ferroviaire, vient de déclarer à l’Autorité de Régulation des Transports son projet de faire de nouveau rouler des trains de voyageurs sur la ligne Bordeaux-Lyon. Il s'agit de la première étape vers la mise en place du service prévue pour l’été 2022.

Alors que le monde des transports est en pleine mutation avec l’ouverture à la concurrence totale du transport ferroviaire de voyageurs à compter de décembre 2020 et avec l’interdiction programmée des vols intérieurs bénéficiant d’une alternative ferroviaire, la réouverture de la liaison ferroviaire transversale Bordeaux - Lyon qui traverse le Limousin et l’Auvergne constitue un premier pas vers le développement de nouvelles offres ferroviaires adaptés aux territoires. (Aujourd'hui une liaison est assurée entre Bordeaux et Montluçon quotidiennement.)
Un marché province-province largement inexploité

Depuis la suppression du service en 2014, il n’existe plus de liaison directe ferroviaire entre Lyon (deuxième plus grande métropole de France) et Bordeaux (cinquième métropole).

« Le marché Province-Province en train classique reste largement inexploité en France. Pourtant, il y a une forte demande », rappelle Dominique Guerrée, le Président de Railcoop.
6 h 47 pour ralier les deux métropoles

Avec un temps de parcours prévu de 6 h 47, le service sera plus lent que la connexion via Paris. Mais, pour Quentin Neurohr, sociétaire de Railcoop et dirigeant de COPOMO, un cabinet de conseil en mobilités, « il y a une vraie demande pour des services ferroviaires directs, confortables, sûrs, à un prix abordable et pour lesquels l’enjeu de vitesse est secondaire ».

Avant de se lancer sur cette ligne, Railcoop a d’ailleurs fait valider le potentiel de marché par Systra, le leader de l’ingénierie et du conseil dans le monde ferroviaire.
Onze villes à nouveau connectées

Cette ligne, qui desservira Bordeaux, Libourne, Périgueux, Limoges, Saint-Sulpice-Laurière, Guéret, Montluçon, Gannat, Saint-Germain-des-Fossés, Roanne et Lyon, constitue un premier test pour Railcoop. S’il s’avérait concluant, Railcoop ouvrira d’autres liaisons en train classique avec comme objectif de mieux connecter les territoires aux services ferroviaires.

https://twitter.com/Railcoop_SCIC/status/1270625966562435073?ref_src=twsrc%5Etfw%7Ctwcamp%5Etweetembed%7Ctwterm%5E1270625966562435073&ref_url=https%3A%2F%2Fwww.lepopulaire.fr%2Flimoges-87000%2Factualites%2Fla-ligne-bordeaux-lyon-via-limoges-gueret-et-montlucon-rouverte-en-2022_13798630%2F



Railcoop

Première Société Coopérative d’Intérêt Collectif dédiée au ferroviaire, Railcoop rassemble des citoyens, entreprises et collectivités et plus largement toute personne physique ou morale partageant un objectif commun : concevoir des services ferroviaires adaptés aux besoins de tous les territoires. Railcoop compte actuellement plus de 300 sociétaires en France





Avatar de l’utilisateur
turbotrain
Passager
Messages : 572
Inscription : 19 Août 2010, 19:52:32

Re: Carnage programmé (en Auvergne et Limousin)

Message non lupar turbotrain » 12 Juin 2020, 20:27:18

Ils font un webinaire jeudi 18 de 17h30 à 19h : https://fr-fr.facebook.com/events/487303978696544/
Pp87
Passager
Messages : 212
Inscription : 13 Oct 2011, 21:49:50

Re: Carnage programmé (en Auvergne et Limousin)

Message non lupar Pp87 » 12 Juin 2020, 21:11:45

turbotrain a écrit :Ils font un webinaire jeudi 18 de 17h30 à 19h : https://fr-fr.facebook.com/events/487303978696544/


Merci pour l'info "turbotrain".

Au passage le lien vers l'article de France 3 Nouvelle Aquitaine avec en prime une magnifique photo de... turbotrain ! ;)
https://france3-regions.francetvinfo.fr/nouvelle-aquitaine/cooperative-ferroviaire-veut-remettre-ligne-bordeaux-limoges-lyon-rails-1840274.html

Une coopérative ferroviaire veut remettre la ligne Bordeaux Limoges Lyon sur les rails
Image
Turbotrain effectuant la liaison Bordeaux-Lyon en gare de Limoges en 2003 / © Tuyra/CC BY-SA 3.0

Abandonnée par la SNCF depuis plusieurs années la ligne ferroviaire Bordeaux Lyon via Limoges et Guéret pourrait être remise en service en 2022. C’est la jeune société coopérative Railcoop installée dans le Lot qui porte le projet.

Par Pascal Coussy Publié le 11/06/2020 à 19:20 Mis à jour le 11/06/2020 à 20:03

Cela n'est pas pour tout de suite. Il faudra attendre, au moins, 2022.
Mais après des années de mise en jachère puis d’abandon par la SNCF, la vénérable ligne ferroviaire qui relie Bordeaux à Lyon en passant par le Limousin depuis la fin du XIXe siècle a de fortes chances d’entamer une deuxième vie.
En 1916, le Président Edouard Herriot voulait même la prolonger jusqu’à Odessa en Ukraine. Elle s’arrêtera finalement à Genève.


Bordeaux-Lyon : une ligne ferroviaire crée à la fin du XIXème siècle
A partir de 1973, une magnifique rame équipée d’une turbine à gaz en fit l’une des lignes les plus confortables du pays.
Dans les années 2000, obnubilée par les TGV et la rentabilité, la SNCF ne trouvait plus d’intérêt à exploiter une liaison transversale d'aménagement du territoire. La ligne fut peu à peu morcelée et finalement abandonnée en 2014.
Aujourd’hui c’est justement cette notion d’aménagement du territoire que veut valoriser Railcoop en reprenant l’exploitation de la ligne Bordeaux-Lyon.
Et la toute jeune entreprise crée en 2019 a une particularité : c’est une société coopérative d’intérêt collectif, la première en France dans le secteur des transport ferroviaire. Railcoop est donc une entreprise qui appartient à ses sociétaires, 300 aujourd’hui.
Avec l’ouverture totale du transport ferroviaire français en décembre 2020 elle veut jouer la carte d’un train au service des territoires, sur des lignes transversales, en proposant des liaisons pas forcément très rapides mais sûres, confortables et bon marché.


Une offre complémentaire sur un marché sous-exploité
Ses dirigeants veulent proposer une « offre complémentaire » pour « aller où les autres opérateurs ne vont pas », persuadés que le "marché province-province" est porteur et largement sous-exploité.
Dès 2022 Railcoop compte relier Bordeaux à Lyon via Limoges et Guéret en 6h47 trois fois par jour.
La ligne desservira desservira Bordeaux, Libourne, Périgueux, Limoges, Saint-Sulpice-Laurière, Guéret, Montluçon, Gannat, Saint-Germain-des-Fossés, Roanne et Lyon.
Image
L'itinéraire et les villes desservies par le projet de ligne ferroviaire Bordeaux-Lyon de Railcoop / © Railcoop

La coopérative ferroviaire a réalisé une étude de marché et table sur 690 000 passagers annuels.
Contactée au téléphone, sa directrice générale, Alexandra Debaisieux, explique que, techniquement, la voie ferrée est « circulable » c’est à dire en bon état à l’exception d’un petit tronçon nécessitant quelques travaux.
Des contacts ont été pris avec l’entreprise Alstom. Le choix a été fait de louer des rames de type Régiolis pour transporter les voyageurs sur ce tronçon.
Image
Des rames de train Régiolis fabriquée par Alstom devraient équiper la ligne ferroviaire Bordeaux-Lyon proposée par Railcoop / © Alstom

Alexandra Debaisieux explique qu’au delà de la liaison entre Bordeaux et Lyon, la priorité de Railcoop est de développer au maximum le maillage territorial et les connexions locales à partir de toutes les villes traversées par l’itinéraire. 291 connexions devraient ainsi être crées à partir de chacune des villes étapes entre Bordeaux et Lyon.

Elle nous a également annoncé que Guéret, situé à mi-chemin de la ligne, pourrait être choisi pour accueillir la base logistique qui hébergera les équipes de conducteurs et de personnel de bord. Une quarantaine d’emplois pourraient être crées dans la préfecture creusoise.


Une quarantaine d'emplois potentiels à Guéret
Mais s’il est bien lancé le projet n’est pas encore tout à fait sur les rails. Railcoop va encore devoir franchir plusieurs étapes financières et administratives.Elle doit d’abord atteindre une taille critique en réunissant un capital social d’au moins 1,5 millions d’€.
Un appel à souscription vient d’être lancé auprès des particuliers, des entreprises et des collectivités locales. Railcoop devra ensuite obtenir le feu vert administratif et règlementaire de plusieurs autorités gouvernementales et administratives.
Si tout se passe bien tout devrait être bouclé dans le courant de l’année 2021 pour une exploitation de la ligne à partir de 2022.


Revenir vers « Le forum de Lyon en Lignes »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 62 invités

cron